leral.net | S'informer en temps réel

L’inculpation du journaliste Abdou Latif Coulibaly: les dérives d’une justice asservie !

Latif coupable du délit de ‘recel de documents administratifs’ : s’agit-il d’une intime conviction ou d’une mission secrète confiée à la justice? En tout cas, utiliser les services de l’Etat à des fins ‘crypto personnelles’ est une pratique lâche et honteuse. Peut-on être chargé de faire le sale boulot sans broncher (de peur d’être relevé de son poste ?), sans problème de conscience en tant que Magistrat assermenté? Comment inculper à tort quelqu’un de ‘recel de documents’ compromettants dont la divulgation est susceptible de pousser le citoyen éclairé à la révolte ? Par ailleurs, depuis une décennie toute manifestation pacifique est réprimée dans le sang ! Si la violence est un palliatif, je ne suis pas sûr qu’elle soit une solution. L’heure est grave ! Le peuple ne mérite pas un tel destin calamiteux au moment où une minorité bien lotie se permet d’être au-dessus des lois, jouissant ainsi des délices de l’argent du contribuable avec la complicité d’un Etat éclaboussé sans cesse par la gabegie et la corruption.


Rédigé par leral.net le Samedi 24 Juillet 2010 à 01:30 | | 10 commentaire(s)|

L’inculpation du journaliste Abdou Latif  Coulibaly: les dérives d’une justice asservie !
Quand prendra fin le terrorisme d’Etat dont le but est d’intimider et de liquider de simples citoyens en quête de liberté, de justice équitable, bref de transparence dans la gestion des deniers publics ? L’armée, la maréchaussée et la police ont dorénavant reçu carte blanche pour tirer à balle réelle à l’endroit de tout manifestant pacifique. Combien de civils sont-ils tombés au champ d’honneur depuis les années 2000 à nos jours ? Qu’en est-il des cas de torture et de lynchage perpétrés tantôt par les forces de l’ordre, tantôt par la milice royale ? En un mot, tous les moyens sont bons pour s’arc-bouter au pouvoir et pour préserver ses propres privilèges. Mais, si c’est la fin qui justifie les moyens, où est la logique dans tout ça ?
Par conséquent, l’inculpation récente de Latif par le ‘doyen des juges’ pour une affaire déjà jugée loyalement et classée est inique. La noble Justice avait jusque-là reconnu non coupable ce journaliste d’investigation qui est depuis longtemps dans la ligne de mire de l’Etat avec la publication de son premier ouvrage consacré à l’assassinat mystérieux de Maître Sèye, incriminant directement l’entourage du Président de la République. Le combat de Latif pour la divulgation de la vérité à la face du monde entier mérite d’être salué car sans son courage et la rigueur de ses investigations, cet assassinat politique risquait de demeurer à jamais dans les ténèbres labyrinthiques du mystère. Mais, en tant qu’homme de principes, incorruptible, qui a toujours été à l’affût de tout indice permettant d’éclaircir cet acte ignoble, Latif n’a jamais cessé d’afficher sa détermination à démasquer les combines, les deals, les manipulations et les mensonges au sommet de l’Etat. Ces magouilles se font aux dépens du peuple assailli par la misère, la famine, les phénomènes naturels récurrents (les inondations périodiques) et la carence dans le système sanitaire.
Qui se sent morveux doit se moucher ! Puisque la plainte de Baïla Wane pour diffamation contre Latif a été écartée à deux reprises par la Justice, personne ne comprend la décision du ‘doyen des juges’ qui vient de lui imputer le délit de ‘recel de documents administratifs’. C’est ubuesque ! Brandir des accusations de ‘pillage systématique’ sans preuves est, à mon sens, le contraire du travail d’un journaliste d’investigation. Autrement dit, si Latif n’avait pas de preuves tangibles et accablantes, il aurait déjà été condamné pour diffamation depuis longtemps, dès la sortie de son premier livre sur l’assassinat de Maître Sèye. Il n’aurait pas non plus eu le temps de poursuivre son combat fructueux contre le régime libéral et tyrannique : le fils du Roi est roi, malgré les révélations de Latif dans un autre livre intitulé Contes et mécomptes de l’Anoci. De fait, la plume est plus forte que l’épée…le ‘vieux’ lion et ses lionceaux se sentent menacés de plus belle par les articles à charge de ce brave journaliste contre ce régime, au péril de sa liberté et de sa vie. En revanche, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est à coup sûr le litige de ‘La Gazette’ avec le fils de l’actuel Ministre de la Justice comme l’a déjà affirmé Latif, qu’on le veuille ou non. Les milliards de l’Anoci gérés dans l’opacité totale et le dévoilement de la ‘supercherie’ de ce fils du garde des sceaux (Cheikh Tidiane Sy) sont à la base de cette chasse à l’homme. Bref, il y a des dossiers dont la justice ne veut pas s’occuper : celui de ‘la bande à Clédor’, les instigateurs du saccage des locaux de journaux, notamment un ‘propagandiste’ libéral et un ‘gourou’ dans la nature. Le ‘doyen des juges’ veut vraiment faire preuve d’indépendance et de liberté en inculpant tardivement et de manière inacceptable Latif. Autrement dit, il doit le disculper illico.

Latif est désormais inculpé et menacé à tout moment d’un éventuel séjour en prison. A quoi joue ce ‘doyen des juges’ ? Ce qui est intéressant dans cette affaire, c’est d’essayer de comprendre les raisons qui l’ont poussé à capituler pour rendre justice à Baïla Wane déjà débouté ? Bref, qui est derrière cette fameuse inculpation ? Y a-t-il quelqu’un qui tire les ficelles ? De toute façon, Abdou Latif Coulibaly a bien expliqué les vraies raisons de son inculpation sur Yolele.com ! D’après lui, la rancune de la famille Sy éclaboussée par son propre journal (‘La gazette’) est le noeud de la réactivation de ce dossier suivi de son ‘inculpation’.
Soutenir Latif est aujourd’hui une noble cause pour la sauvegarde de la liberté d’expression. De fait, ne pas réagir face à l’épée de Damoclès qui pèse sur sa tête est une erreur monumentale, voire une menace pour tous ceux qui souhaitent voir un jour l’éclosion de la justice, de la paix et de la liberté d’expression dans ce pays. Il ne doit pas y avoir de délit de presse dans un Etat dit démocratique : un journaliste n’y sera jamais inquiété et encore moins emprisonné pour ses investigations. Sa Majesté, son acolyte le garde des ‘sots’ et le ‘doyen des juges’ doivent se rendre à l’évidence : le Sénégal n’est pas la Tunisie.


Dame Diop
ddiopdame@hotmail.com




1.Posté par william le 24/07/2010 01:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vs savez ils ne reussiront jamais a cacher la verite,et latif ne sera jamais en prison, ils sontdes pourritures de l.histoire.ils sont degeullasses et trop amateurs.meme avec mon petit cepe je comprend a la seconde leurs magouilles

2.Posté par Baye Cheikh le 24/07/2010 04:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le doyen des juges s'il est croyant il doit savoir qu'il sera seul dans sa tombe ce jour jour là il n'y aura personne pour lui fare une quelconque promesse .Ce jour là il rèpondra de tout jugement ici-bas devant le juge Suprême.Les juges les policiers etc... devaient savoir qu'ils sont payés par les senegalais et devaient ètre au service des senegalais sans aucune autre consideration.Ces pauvres senegalais auraient-ils confiance à sa justice?J'aurait peine à le croire.
Je ne suis pas journaliste ni policier mais je crois que le journaliste d'investigation devrait être d'un apport de taille pour la police.Car le journaliste d'investigation ne peut poursuivre personne mais il peut révèler des faits et à partir de ces indices devait partir la police pour faire son travail .
Un président du pays le plus puissant du monde a été poussé à s'en aller par révelation d'un journaliste d'investigation,piste qu'a qui a ètè utile pour la police de ce pays.
Le mot démocratie est facile de prononcer mais dificile d'appliquer.
Juges ,policiers protègez le senegalais qui a raison et punissez celui qui a tort.

3.Posté par ass le 24/07/2010 06:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tout cas ce Latif a beaucoup de suppôts de l'ombre

4.Posté par NGAARY le 24/07/2010 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ass tu es le suppôt à la lumiere de qui? Le peuple souverain qui a delegue son pouvoir au juge se dressera comme un seul homme pour constituer un bouclier infranchissable autour de Latif.

5.Posté par Bani le 24/07/2010 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le pays va mal, très mal même mais le peuple supporte et endure toujours. Je me demande qu'est ce qu'il faut de plus pour se lever et dire basta!
Le pouvoir est persuadé qu'il l'a dompté à jamais. Dieu dit que "les peuples n'ont que les dirigeants qu'ils méritent.". Le jour où nous auront marre de ce pouvoir il partira. La balle est dans notre camp. Quant à Latif il a fait son boulot en défenseur infatigable du peuple. Il aura sa récompense devant Allah car au risque de sa vie il s'oppose avec le peu de moyens dont il dispose. Nous devons avoir honte de laisser ce pouvoir l'écraser sans broncher. Drôle de pays où on met ne prison ceux qui dénoncent les voleurs de la République. Qu'est ce qui empêche le juge d'explorer les preuves de Latif et inculper s'il le faut ceux qui confondent leur poche avec le bien public qui devait servir le peuple au lieu de quelques privilégiés. Je me rappelle d'une phrase du fils de Dabakh de Tiouaone qui disait à propos de l'inauguration du moniment de Ablaye Wade que "c'est comme si dans ce pays il n'y avait pas de musulman" Beaucoup de soit disant guide religieux ont démissionné de leur fonction première qui était de guider et d'assiter le peuple. Ils sont devenus les souteneurs des boureaux du peuple.
Dans tous les cas il sera demandé à chacun demain de justifier ses actes. Et ce jour là il n y aura ni président, ni fils de président, ni député, ni juge. Nous ne serons sauvés que par nos bonnes actions posées pendant notre courte existance. Au Président il sera demandé comment il a conduit les destinés de son peuple. Wa salam

6.Posté par cissé le 24/07/2010 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Franchement je vous félicite pour ce courage et cette détermination.vous avez parfaitement raison.Soyez persuadés que nous sommes aujourd'hui des milliers de Patriotes disséminés à travers le monde prts à tout pour sauver notre pays des griffes de ces rapaces insatiables.Il n'a aucune peur à avoir car ce q'ils nous souhaitent est pire que toutes les formes de déchéance.Ils veulent s'approprier nos destinées et nous réduire en esclavage.mais c'est sans compter avec la nature rebelle de l'homo-sénégalensis.Nous les combattrons et nous les poursuivrons...par les urnes nous les destitueront.

7.Posté par lamzo le 24/07/2010 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

des visages èperdus de douleur ou ravagès de haine n'en finissent pas de dèfiler sur notre très chèrs pays .èmus terririfiè ou rèvoltè ,mais confortablement installès dans notre impuissance supposèe,nous detournons le rgard et les laissons faire >;criminelle indiffèrence .quelle image notre passivitè devant l'horreur rèpetèe,serait elle cachèe derriere le paravent humanitaire ,laissera -t'elle à nos enfants ?
un jour Hèlasnous tremblerons d'y reconnaitre un etre aimè ,nous aurons honte alors de vivre dans un pays qui lachement tolere ses crimes alors qu'il dipose des moyens propres à les èviter.
MAIS IL SERA PEUT ETRE TROP TARD ,CAR LE PIRE RESTE à venir

8.Posté par THIAM le 24/07/2010 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je felicite d'abord monsieur Diop pour cet excellent article...

Je pense que le reel probléme se trouve a la non dissociation des pouvoirs(la succesion des evenements ne me donne pas tord)

Il nous faut une justice vraiment LIBRE ...mais avec la famille royale ,je crois que c'est peine perdu
Que Dieu benisse LATIF et tous les senegalais


felicitation encore a l'auteur

9.Posté par makhou le 25/07/2010 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je felicite en premier lieu Mr diop pour larticle je vous dit Mr vous etes comme latif un patriote qui aime son pays comme latif encor felicitation et bonne continuation .Pour cette justice mbiir fa yalla.VIVE LATIF

10.Posté par yves le 25/07/2010 20:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Je viens de lire ton article....après un petit silence. J'ai lu ton excellent article....Excellent il est par l'analyse juridique reussie. Bravo! J'ai apprécié tes connaissances remarquables sur le droit....Les themes inculpation, intime conviction, débouter....ont trouvé dans ton article ses places justes et bien explicatives. Je connais pas l'affaire Latif....mais par ton éclairage, je désapprouve l'inculpation du "doyen des juges" sur une affaire déjà classée. Il va à l'encontre du principe de la chose jugée. De surcroit sans preuves tangibles et probantes....un tel jugement hatif est bien l'illustration frappante d'une justice asservie comme tu le souligne fort justement.

Encore une fois bravo pour l'article....Ce combat de liberté et de justice d'une presse indépendante est bien le tien...Un engagement similaire au tien dans l'infatigable chantier de la restauration des droits chez les faibles...Le travail de LATIF de journaliste est aussi celui que tu fais en denonçant l'iiniquité criarde perpétrés par les politiques.

yves


Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image