leral.net | S'informer en temps réel

« L’innocence des musulmans », une bombe aux retombées politico stratégiques pour les Etats–unis.


De Benghazi au Caire en passant par Tunis; Rabat et Tizi Ouzou
pour ne citer que ces régions, les protestations à l’encontre du film
« L’innocence des musulmans » ne cessent de fuser. Elles sont
parfois teintées d’une violence atroce.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Septembre 2012 à 04:28 | | 1 commentaire(s)|

Le mot d’ordre reste le même. Endiguer la marche de la machine occidentale,
adepte de la diabolisation de l’islam aux moyens de caricatures et de pamphlets.
Une machine aveugle qui, sans un scrupule aucun, fait fi même des témoignages
les plus élogieux de pas mal de savants occidentaux éclairés tel Georges Bernard
Show, protestant irlandais, dramaturge et lauréat du prix Nobel de littérature.
Ecoutons le parler de Mohammed Psl : « J’ai étudié cet homme merveilleux, et,
à mon avis, loin d’être un antéchrist, il doit être appelé le sauveur de l’humanité.
Je crois que si un homme comme Mohammed gouvernait le monde, il réussirait
à résoudre ses problèmes de façon qui lui apporterait la paix et le bonheur tant
désirés. »
Michael Art, astrophysicien, juif américain est catégoriquement d’accord que
Mohammed reste le seul homme ayant réussi par excellence les deux plans :
religieux et séculier.
Au delà d’un affront contre l’Islam, il nous semble qu’il serait pertinent
cependant de recadrer cet événement dans un contexte purement politico –
stratégique où les maîtres du monde, touchés dans leur orgueil cherchent à
reprendre du poil de la bête. En fait, les événements subséquents au printemps
du Jasmin sont très révélateurs. Si aujourd’hui le glas a sonné pour les pouvoirs
despotiques dans certaines régions de la méditerranée, les seigneurs du crime
n’ont pas pu imposer tout de même, aux peuples fraichement affranchis, leurs
mercenaires comme Mohamed El Baradai et tant d’autres, afin que la
destruction de l’humanité au profit de leur propre confort puisse continuer sous
une autre forme. Les islamistes se sont en revanche taillés la part du lion en se
hissant au pinacle des instances décisionnelles des pays comme la Lybie et la
Tunisie. Même son de cloche au pays des pharaons où la postérité de Hassan Al
Banna règne en maitre, et de la façon la plus démocratique. Ceci ne présage
d’aucune bonne nouvelle pour l’économie occidentale, déjà au bord de l’agonie.
Ainsi, il faut à tout prix, agir et sans délais. Le cahier des charges reste le même.
Instaurer le chaos et évincer du pouvoir, par l’aval du conseil de sécurité de
l’Onu, les dirigeants indésirables. Trois faits méritent d’être soulignés. D’abord,
penchons-nous un peu sur la diffusion de ce fameux film. Les renseignements
généraux américains savaient avec pertinence que sa diffusion pourrait susciter
beaucoup de haine et de violence mais, aucun effort n’a été fait pour l’interdire
comme ils ont su le faire avec adresse, dans le passé quand il s’agissait de
documents menaçant leurs intérêts. La censure de « Mein Kampf » de Adolf
Hitler ou encore le Manifeste du parti communiste de Karl Marx en atteste.L’administration américaine s’est au contraire résolue savamment de laisser
passer ce court métrage de la honte pour en faire une information d’influence
puis poser des actes au moment où les communautés touchées dans leur intégrité
morale, pataugent dans les marécages de l’indignation totale.
Secundo, il s’agit d’un film dont le producteur, Nakoula Basseley est selon de
sources sûres, copte chrétien d’Egypte. Aurons-nous torts de nous attendre alors
à ce que les relations entre coptes et musulmans déjà malsaines dans cette région
s’enveniment dans un futur immédiat et mener à la catastrophe?
Tertio, la dernière fois qu’un ambassadeur américain fut victime d’attentat date
vraiment de longtemps car jusqu’ici les Usa n’ont pas badiné avec les moyens
quand il s’agit de mettre en place des dispositifs sécuritaires pour protéger ses
ressortissants diplomatiques. Même sous le magistère du colonel Kadhafi une
chose pareille ne s’est pas produite bien que ce dernier fut réputé allergique à
l’oligarchie américaine. Les circonstances de la mort de ces quatre diplomates
américains ne laissent-elles pas des zones d’ombre ? Serait-il irréfléchi de penser
que l’administration Obama cherche à asseoir sa domination militaire dans cette
région riche et stratégique ?
Le Pentagone a déjà déployé des troupes lourdement armées à Benghazi et il
ne sera pas surprenant que leur nombre déjà pléthorique pour une nation
pourtant souveraine augmente. Quand cette armada guerrière va t- elle se
retirer de la Lybie ? Mystère et boule de gomme !
Face à tous ces actes posés sciemment, il importe dès lors, que les communautés
musulmanes, en particulier celles d’Afrique du nord, essayent de lire en filigrane
les conséquences qui en découlent sous une trajectoire politico-stratégique et
surtout agir sous la dictée de l’intelligence émotionnelle au lieu de verser dans la
violence qui, véritablement ne fait que cautionner les propos des ennemis de
l’islam.
Mamadou MBENGUE
Etudiant en Sciences de l’information
Haute école spécialisée - Suisse Occidentale



1.Posté par doff le 21/09/2012 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La meilleure façon pour un musulman de montrer son amour pour le prophète(PSL) est de connaitre et suivre scrupuleusement les recommandations du Saint Coran et de la Sunna, comme Serigne Touba, Seydina Issa Laye et tant d'autres saints....Tout le reste n'est que gesticulation et agitation....On peut s'indigner, mais quand même il faut savoir raison garder....Allah sait mieux que quiconque comment défendre ses amis les prophètes.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image