Leral.net | S'informer en temps réel



L'intervention française au Mali ne constitue pas une agression contre l'islam ou les musulmans, selon un dignitaire religieux malien

le 23 Janvier 2013 à 18:26 | Lu 345 fois

L'intervention française au Mali ne constitue pas une agression contre l'islam ou les musulmans a affirmé, mercredi, le président du Haut Conseil islamique du Mali (HCIM), Mahmoudo Dicko.


L'intervention française au Mali ne constitue pas une agression contre l'islam ou les musulmans, selon un dignitaire religieux malien
"Nous ne considérons pas cette intervention comme une agression contre l'islam ou les musulmans, car nous vivons depuis presque une année un conflit qui nous oppose à des groupes armés qui se sont accaparés les deux tiers du territoire du pays", a déclaré M. Dicko sur les ondes de la Radio Médi 1, rapporte l'Agence Maghreb arabe presse (MAP) reprise par APA.

Fuyant les combats, les habitants de ce pays, dont 89 pc de la population est musulmane, ont cherché refuge dans les pays limitrophes où ils sont confrontés à une véritable catastrophe humanitaire, a souligné le président du HCIM.

Il s'est interrogé sur les motifs de ces individus venus de différents pays pour s'emparer des terres du Mali où ils veulent imposer la Charia aux populations.

"Nous avons lancé des appels aux groupes armés pour qu'ils cessent leurs attaques et entament des négociations au lieu de donner à cette force internationale des prétextes pour intervenir, mais en vain", a précisé Cheikh Mahmoudo Dicko.

"Le monde islamique et la Ligue arabe devraient envoyer des délégations en vue de prendre connaissance de la situation (au Mali) avant de faire des déclarations ou prendre des positions contraires aux intérêts du monde islamique", a dit M. Dicko.

Et de s'interroger : Pourquoi "combattent-ils le terrorisme chez eux, et nous demandent de l'accepter chez nous".


APA


Plus de Télé
< >