leral.net | S'informer en temps réel

L’omerta honteuse de la classe politique et de l’Establishment sur l’affaire Malick Noël Seck

Oh jeunesses libres et ambitieuses du landerneau politique ! Oh jeunes loups aux dents longues ! Vous qui aspirez assurer la relève militante et le leadership politique de demain ! Enlevez vos œillères et regardez avec vos propres lunettes le cas de ce nouveau proscrit du Parti Socialiste ! Alors la mesure brutale et disproportionnée de se débarrasser, à défaut de le bâillonner, du remuant et trop encombrant jeune socialiste, ne pourra vous inspirer qu’une sorte de révulsion horrifiée. Nous sommes TOUS des Malick Noël Seck. Ce qui lui est arrivé pourrait nous arriver, s’il nous prenait l’idée d’exercer pleinement notre liberté de paroles dans nos différentes formations politiques, vampirisées, faut il le constater, par une classe politique déliquescente, chatouilleuse sur ses prérogatives, récalcitrante à toute idée d’alternance générationnelle ou d’alternance tout court. Cruel paradoxe ! Cette classe politique est à la pointe des combats pour une alternance démocratique à la tête de l’état. C’est pour la respiration naturelle et la bonne santé de la démocratie nous explique-t-elle ! Comble d’hypocrisie infernale ! Nos yeux se sont dessillés. Et les masques sont tombés.


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Octobre 2012 à 19:00 | | 3 commentaire(s)|

L’omerta honteuse de la classe politique et de l’Establishment sur l’affaire Malick Noël Seck
Je ne m’adresse pas seulement à votre attachement aux valeurs républicaines, notamment à la liberté d’opinion et d’expression, garantie par notre Loi fondamentale. Je m’adresse aussi à ce qu’il y’a de plus sérieux dans l’engagement politique : le refus intraitable de compromission avec le mensonge, l’injustice et la tyrannie. Seule par la résistance, pourrons-nous assurer la liberté, pour ainsi paraphraser Alain (Émile-Auguste Chartier ;) Il n’y a point de démocratie sans la garantie du libre exercice des libertés individuelles.
Les partis politiques constituent le gisement des futurs dirigeants de ce pays. Les pratiques qui y ont cours nous interpellent au plus haut niveau ! Ces hommes et femmes ont vocation à gouverner ce pays, on ne peut pas et on ne doit fermer les yeux sur leurs dérives et turpitudes!
Je suis viscéralement libéral et militant dans un parti libéral. Si j’avais à exprimer mon désaccord avec la direction de mon parti je n’userai certainement pas des mêmes procédés que Mr Seck. « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire. » Cette phrase de la Britannique Evelyn Béatrice Hall, attribuée à tort à Voltaire, résume le sens de notre combat
Nous ne voulons pas nous immiscer dans les affaires internes au Parti Socialiste, mais nous pensons que de tels faits dans une république, engagent la conscience de tous les démocrates. Voilà pourquoi je suis pénétré du devoir moral d’intervenir dans cette affaire, ne serait-ce que pour dénoncer la loi du silence qui entoure cette mise à mort qui à valeur d’avertissement solennel à tous les intrépides qui auraient le toupet de remettre en cause le magistère de ces « Godfathers » qui règnent sans partage et depuis belle lurette, sur toutes sortes d’entités politiques, droit-de-l’hommistes ou consuméristes ! Et pourtant, et pourtant, ces Intellos, droit de l’hommiste et paladins républicains ont inventé le droit d’ingérence humanitaire. Ils vont jusqu’à livrer combat sur les terrains glissants de la religion en dénonçant les mariages qu’ils qualifient de « précoces » alors que la Loi islamique les autorise. C’est au nom d’un tel droit d’ingérence que nous nous sentons complices et solidaires du combat de Malick Noël Seck. Est-ce que exiger une alternance démocratique, générationnelle au sein d’un parti politique est une rupture de contrat ou une apostasie qui peut entraîner la mesure brutale de l’exclusion ? La grande plupart des leaders de parti politique, d’organisation de défense des droits de l’homme ou d’associations de défense des consommateurs tombent sous le coup des foudres du jeune socialiste. Soutenir l’insolent c’est chercher des verges pour se faire fouetter. C’est fournir des arguments de massues à leurs adversaires embusqués ou à leurs lieutenants qui ne rêvent que de les déboulonner ! D’où leur silence coupable et honteux ! Mais où sont donc tous ces bons samaritains prompts à offrir leurs bons offices pour rabibocher de vieux amis en bisbille ? Ils n’hésitent même pas à voler au secours des criminels confondus par la Loi pour les soustraire de la nuit carcérale. Ce client insolent ne les intéresse pas. Ah ! Ce Sénégal des grandes vertus à géométrie variable ! La rupture souhaitée et chantée est aussi attendue dans les partis politiques, dans les comportements citoyens qui doivent être exempts de toute forme de duplicité répugnante. Nous n’avons pas fait partir le vieux satrape de la tête du pays pour s’accommoder de « Parrains » à la tête des partis politiques ou toute autre organisation qui doit bénéficier de la circulation des élites ! Tant que la république, aura comme auxiliaires des partis politiques et organisations allergiques à l’alternance et au débat contradictoire, nous n’avons pas encore jeté les bases de la république de rupture, de la vraie démocratie que nous voulons construire.
Ass Malick NDOYE
Chargé de Communication de L’APR (Fass Colobane Gueule Tapée)
malickndy@hotmail.com



1.Posté par l le 08/10/2012 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La classe politique est corrompue. elle ne gère que son portefeuille, ses intérêts.

2.Posté par ADE WADA le 08/10/2012 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne nous pompez pas l'air,la démocratie n'est pas l'affaire d'individus inintelligents,qui se comportent comme exactement des idiots.On ne se decréte pas leader,il faut en avoir la dimension et la capacité.Malick Noel Seck est un simple enfant fou.

3.Posté par hugo le 09/10/2012 03:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En attendant de te faire virer de l'APR,on peut te faire distinguer l'enfant gâté et le militant socialiste.
Un Parti politique n'est rien d'autre qu'une Association à laquelle,tout membre y adhère librement et y démissionne sans risque.
Si Malick Noel Seck est un Homme libre et intègre,il n'aurait pas fait ce tintamarre.
Quand on n'est pas d'accord et minoritaire,on fait ses bagages et on fout le camp.
Il n'y a pas de place à de l'émotion, le propre de l'Africain.
Le Parti Socialiste en a connu des vertes et au quotidien.
Arrêtez de pomper l'air à la liberté de circuler.
Bon vent à Malick .

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image