leral.net | S'informer en temps réel

L’ouverture et la main tendue: la leçon de Macky Sall à la classe politique


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Avril 2017 à 00:10 | | 0 commentaire(s)|

L’espace politique sénégalais, à 3 mois des élections législatives de juillet 2017, bruit de discours et autres propos hostiles. Déni de légitimité, dérives verbales, et propos séditieux s’entrechoquent à chaque sortie des responsables de l’opposition.
Ces rhétoriques acerbes, empreintes de haine et d’intolérance, bâties sur fond de délations, ne surprennent nullement. Car, pour eux, saboter, décrier, vilipender, semer la confusion, rejeter et toujours rejeter sans autre forme de procès, sont devenus une pratique courante de diffusion de messages populistes et opportunistes. Le peuple connaît bien ces spécialistes des intrigues qu’il a vu jouer des pieds et des mains pour leurs intérêts personnels et égoïstes plutôt que de vouloir œuvrer pour le bien commun.

Le respect des principes républicains qui confèrent la gouvernance à la majorité élue par le peuple, est un impératif démocratique. Aussi, que dire de cette tendance à refuser la légitimité du Président de la République au nom d’une prétendue expiration de son mandat? Que dire d’une minorité électorale qui s’érige en majorité démocratique et qui se réclame représentative du peuple? Il est de toute évidence absurde, de vouloir s’ériger en défenseur de l’État de droit si eux-mêmes ne respectent pas les principes élémentaires d’une République.

Il est aussi fort regrettable que pour des raisons de politique politicienne, les mêmes approuvent les actes de troubles délibérés contre l’autorité et mettent à mal la stabilité et la quiétude du pays.

C’est dire que le comportement de ceux qui sont censés incarner notre opposition politique, se situent à mille lieues des canaux démocratiques.

En dépit de l’adversité politique, le Président de la République se place au-dessus de la mêlée et réitère sa volonté de n’exclure personne dans la bonne marche du pays. Son vibrant appel, lancé à Tivaouane, aux acteurs politiques, aux membres de la société civile et à l’ensemble du peuple afin que nous restions attachés, quoi qu’il arrive, au dialogue constructif et au compromis, dans le traitement des questions qui nous engagent tous, en est une preuve suffisante.

C’est parce que le président de la République a compris que la démocratie, tout comme la paix, loin d’être un bien définitivement acquis, est une construction dynamique, permanemment perfectible. L’instauration de plusieurs cadres de concertation et l’institutionnalisation du 28 mai comme « Journée nationale du Dialogue », constituent autant de preuves de constance du Président Macky Sall dans son appel au dialogue.

 Il est à féliciter que notre pays connaisse un climat apaisé qui fait dire à plusieurs observateurs que le Sénégal est un îlot de paix, envié par de nombreux peuples pour le courage et la combativité de ses habitants. Cette appréciation positive est un motif de fierté pour notre Nation. Elle est également une marque de reconnaissance à l’action de Son Excellence, Monsieur Macky Sall qui contribue à travers son attachement au dialogue républicain comme principe de gouvernance, à stabiliser le Sénégal et lui conférer une excellente image au niveau international. C’est donc à juste titre que nous saluons l’engagement du Président Macky Sall dans la promotion des cadres de concertation et de dialogue.

Aucune surenchère politicienne, aucune volonté d’assouvissement des ambitions égoïstes ne doivent affecter ce précieux acquis.

Une autre dimension de la démocratie réside dans le fait que celle-ci, en tant que système politique, doit être un moyen efficient de résolution des préoccupations et d’épanouissement sociopolitique de toutes les composantes de la nation et non une fin en soi.

C’est en cela que la pertinence des politiques, programmes et projets de développement, comme le PSE, le PUDC, le PUMA entres autres, nous a valu des succès dans tous les secteurs.

C’est également en cela que la stratégie gouvernementale de développement a permis à notre pays d’atteindre un niveau de croissance appréciable dans les secteurs-clé de l’agriculture, de l’élevage, des infrastructures, des PME-PMI, tout en privilégiant les secteurs sociaux de base. Les tableaux sombres dressés par certains politiques afin d’oblitérer les nombreux et substantiels fruits acquis par la généreuse vision de développement du Président Macky Sall, sont fort démentis par les appréciations des structures internationales spécialisées.
 
Hady TRAORE
Évaluateur de programmes publics
Coordonnateur national de la DSE APR Canada










Hebergeur d'image