leral.net | S'informer en temps réel

L’ultimatum qu'il avait lancé à Macky Sall expire demain: Wade va-t-il mettre ses menaces à exécution?

L’ultimatum qu’il avait lancé à Macky Sall expire demain. Le pape du Sopi va-t-il mettre ses menaces à exécution et déclencher l’opération « bouter Macky hors du pouvoir » ?


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Décembre 2014 à 13:11 | | 43 commentaire(s)|

L’ultimatum qu'il avait lancé à Macky Sall expire demain: Wade va-t-il mettre ses menaces à exécution?
Il ne reste plus qu’un jour au Président Macky Sall pour qu’il réponde aux questions de son prédécesseur, Abdoulaye Wade. L’ultimatum de 72 heures, à compter de la fin du Sommet de la Francophonie, que le pape du Sopi lui avait fixé expire demain, mercredi. « Nous ne voulons pas perturber la francophonie, c’est pourquoi nous allons lui laisser du temps et après nous allons traiter nos problèmes entre Sénégalais », avait-il dit devant une foule nombreuse et acquise à sa cause au meeting organisé par l’opposition regroupée autour de la coalition du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) tenu le vendredi 21 novembre dernier à la place de l’Obélisque.

Maintenant que le Sommet a pris fin et que l’ultimatum expire, Wade va-t-il mettre ses menaces à exécution en déclenchant l’opération « bouter Macky hors du pouvoir » qui passe par la mise en place d’un comité de transition et l’organisation d’une élection présidentielle anticipée l’année prochaine ? En effet, fort de son « million de militants », l'ancien Président sénégalais, Abdoulaye Wade, soutenait que s’il le voulait, il pouvait marcher sur le Palais présidentiel et prendre le pouvoir. Mais, disait-il, il ne veut pas violer la Constitution et donc préfère laisser le soin à son successeur pour qu’il apporte des réponses à son questionnement.

Abdoulaye Wade reproche au Président Macky Sall de s’être enrichi illégalement et d’avoir fait perdre des milliards de francs Cfa à l’Etat du Sénégal dans l’affaire Arcelor Mittal. « Il faut que Macky nous dise ce qui s’est réellement passé dans l’affaire Arcelor Mittal », avait déclaré Wade, dénonçant « une grosse arnaque ». D’après lui, en effet, le groupe Arcelor Mittal, condamné par le tribunal de Paris, devait payer à l'Etat du Sénégal beaucoup d'argent. Mais, explique-t-il, comme par enchantement, le Président Macky Sall a, dès son accession au pouvoir, fait arrêter le dossier et a préféré régler ce différend à l'amiable à l'insu des Sénégalais, empochant une modique somme contrairement au montant que devait verser le coupable.

Revenant sur le dossier du pétrole découvert dans les côtes sénégalaises, l'ancien Président s'indigne de la façon dont le frère du Président, Aliou Sall, associé de l'entreprise Petro Tim a bénéficié de 30% des parts des revenus pétroliers sénégalais. « Pourquoi avoir accordé à son frère Aliou Sall la part de 30% dans le pétrole découvert au Sénégal pour l’exploration au moment où Macky autorise à l’Etat les 10% et la société 60%. C’est immonde tout cela », s’est offusqué Wade.

Et, pour montrer qu’il ne badine pas et qu’il est déterminé, Wade a réitéré ses menaces lors d’une conférence de presse à son domicile la semaine dernière. « Macky Sall a voulu me détruire, moi et ma famille, moi aussi je le détruirais », disait-il.

Avec Walf






Hebergeur d'image