leral.net | S'informer en temps réel

LE CRI DE L'EPERVIER : JEUNES DU SÉNÉGAL, ÊTES-VOUS PRÊTS À VOTER POUR … ?

Il s’appelle Abdoulaye Wade. Il est très âgé. Mais, il a accédé au pouvoir à la suite d’une homérique épopée politique. Dans les années 80, son nom a été d’abord identifié à celui du messie. Ensuite en 2000, il était comparé à celui d’un libérateur. Puis on l’associa à celui du bâtisseur. Mais, en une rapidité extraordinaire et inimaginable, la Nation qui, en majorité, l’avait élu, découvrit qu’il était, à presque 90 ans, un génial imposteur doublé d’un prédateur sans précédant et extrêmement doué dans l’art de la forfaiture.


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Juin 2011 à 09:57 | | 0 commentaire(s)|

LE CRI DE L'EPERVIER : JEUNES DU SÉNÉGAL, ÊTES-VOUS PRÊTS À VOTER POUR … ?
Le peuple, plus particulièrement les jeunes, trouvaient en lui un traceur de destin et un Mandela. Pourtant, les sages du Sénégal étaient unanimes : ce vieil homme était l’incarnation absolue du mal politique dont il fallait impérativement se méfier. Mais son discours magnétique d’alors et son charisme – finalement assombri parce que souillé- était tels qu’il s’imposait dans la conscience de la majorité des électeurs quand, à la suite d’une évolution démocratique majeure, il arriva au 2ème tour face à son challenger, Abdou Diouf, dont la grandeur du geste et la finesse du propos sont encore salués comme un acte de majesté.

Aujourd’hui, le masque de ce vieil homme est tombé devant un peuple révolté et une jeunesse meurtrie qui lui dit : Grand-père, y’a en marre ! D’autres, constant le nombre incommensurable de forfaiture qu’il a commis et l’embourgeoisement abominable des parvenus qui l’assiègent lui crient : vieil homme dégage !

Mais, il a voulu rester et forcer au moyen d’un coup d’Etat constitutionnel par le biais d’une Assemblée nationale médiocre et soumise. Mais la Nation, dans un élan unitaire, engagea le 23 Juin 2011, date historique qui marque la reprise en main du peuple de son destin, la bataille. Il ne perdit pas seulement le complot politique qu’il opérait. Il fut aussi humilié par tout un peuple qui a manifesté sa révolte et son dépit devant un système politique prédateur et non recommandable.

Ce peuple s’est réveillé et son réveil a aussi réveillé le vieil homme qui croyait être l’héritier ouest africain de Napoléon. Il ne tire aucune leçon de sa déroute historique et humiliante. Au contraire, il s’entête à conserver le pouvoir pour le passer à quelqu’un qui ne le poursuivrait pas pour les actes gravissimes qu’il a commis, lui et son régime et qui l’épargnerait du fouet de la justice. Mais avec tout ce qu’il a fait et les exigences universelles de la démocratie et de la gouvernance, une seule question est à poser aux jeunes du Sénégal : êtes vous prêts à voter pour un vieil homme de presque 90 ans dont les rapports avec l’argent du contribuable sont malsains pour un mandat de 7 sept ans ?

L’Épervier , PiccMi.Com


Le Cri de l’Épervier : La Chronique Hebdomadaire de PiccMi.Com , L’oiseau qui Survole toute l'Actualité








Hebergeur d'image





Hebergeur d'image