leral.net | S'informer en temps réel

LE FESTIN DES « VAUTOURS » DE L’ALTER-NOCE


Rédigé par leral.net le Mardi 26 Mai 2009 à 01:14 | | 3 commentaire(s)|

Quand Ali Baba plagie Mère Theresa

« Nos soucis d’argent sont terminés », aurait dit le père au fils d’emprunt. Le premier est d’une largesse inégalée dans les nominations et la distribution des deniers publics, alors que le second avec ses « versets sataniques », a fini par ravir la vedette à Bernard Madoff. A propos d’argent, le « Roi » et ses « courtisans » n’ont pas de tabou, ils y vont jusqu’au bout et se permettent tout. Entre eux, les « vautours » sont très généreux et n’hésitent pas une seule fois à se renvoyer l’ascenseur, à s’inviter mutuellement au festin, au nom des liens du sang.

Ces « oligarchies » qui ne disent pas leur nom

Le président Wade « souffre » d’une générosité incommensurable, et ce n’est pas son entourage qui nous démentira, à moins d’être ingrat. Un véritable copinage parfois « consanguin » a pris le dessus pour balayer en un tour de main le système méritocratique d’antan à l’échelle de la République. Il y a quelques années seulement, la nomination d’Alioune Badara Niang comme conseiller spécial du Président entraînait « progressivement » le parachutage de sa fille comme Vice Consul du Sénégal à Paris. Une caissière qui quitte le supermarché pour se reconvertir dans la diplomatie, c’est comme Farba Senghor qui prend sa carte d’adhérent au Synpics. Et surtout, ne demandez pas au frère ce qu’il a fait de la manne financière allouée au FNPJ.

Quant à Aminata Tall, elle n’a pas démérité, même si nouvellement « placardisée » et devenue indésirable dans la « cour » : une de ses filles s’est vue propulsée à la Bicis alors que l’autre se retrouve ambassadrice de la Francophonie. N’y trouvez aucune cacophonie, bien entendu, même si l’ex édile de Diourbel reçoit des mains du généreux donateur, 3 millions de Francs en guise de « diakhal », pour une famille loin d’être dans le besoin. Idem pour le frère du « sosie » de « Bombardier » (ex ministre des sports) qui se retrouve comme par enchantement à la RTS avec un salaire de 1 450 000 F, alors qu’il était au Prytanée militaire d’où il avait été exclu pour « excès » de résultats, même s’il a fini par avoir son bac au lycée Charles de Gaulle de Saint-Louis. Y comprenez-vous quelque chose ? En tout état de cause, ce serait malsain de vous détailler les frais engloutis dans la construction du « petit palais » situé à côté du cabinet de Pierre Goudiaby Atepa et qui a coûté à l’ex ministre des sports 35 millions de Francs rien que pour les fondations. Evidemment, il y a de quoi douter de la bonne santé de nos finances publiques.

On ne vous dit pas tout

Retournons dans l’ancienne capitale pour rendre visite à Oussou Bébé, ce « domou Ndar » dont on se rappelle les difficultés immenses pour payer les 500 000 francs à la Sicap. Malgré tout, ce passé peu « glorieux » ne l’empêche pas de se « taper » 2 superbes « villas » à Saint-Louis dont l’une à 70 000 000 de Francs, sans mentionner qu’il a entièrement retapé la « résidence » familiale située sur l’avenue Macoudou Ndiaye. Même les riverains sont tombés des nues. Dorénavant, ils sont convaincus que monsieur fait de la magie le jeudi tout en jouant à « Euro million » le vendredi. A y voir de plus près, le Sénégal doit être l’un des rares pays au monde où les ministres sont aussi « bien payés » pour s’offrir tout ce luxe. Ajoutez-y son « asile familial » situé à quelques encablures de la Résidence de l’ambassadeur des Etats Unis, il y a de quoi crever de jalousie.

Au nom des miens

Quant à la fille du Président, elle pourrait peut-être éclairer notre lanterne et révéler un jour le nom du propriétaire de l’immense immeuble situé derrière la cathédrale de Dakar. Etant donné qu’elle a toujours eu des difficultés pécuniaires à s’amuser dans les rallyes réservés à une certaine « élite bourgeoise », le montant de 200 millions de Francs par an et pendant 3 années de suite devrait lui dire quelque chose. A moins qu’elle soit amnésique comme ce « vanneur professionnel » qui malgré ses tours de magie, a manqué de « réintégrer » le Sud dans le giron sénégalais en moins de 100 jours. Les neveux, cousins et nièces du Président ne sont pas en reste : Youga Sakho débarque à la Sapco, Ndèye Sakho, nommée conseillère à la présidence ; le regretté frère Moustapha Wade au conseil d’administration de l’Institut islamique, alors que l’insolent et autoritaire Doudou Wade rejoint le « bétail parlementaire » du Président et se permet grossièrement de mettre fin aux mandats de certains députés qui ne veulent plus danser la musique composée par le Palais. Oublions l’époux de la fille de feu Adama Wade (frère du Président) qui largue les amarres à l’ambassade du Sénégal au Yémen en 2005, cumulativement avec ses fonctions d’Ambassadeur du Sénégal en Arabie Saoudite. Ajoutez-y l’arrivée de la sœur du leader « folliste » à la direction générale de l’Agence Sénégalaise de Promotion des Exportations (ASEPEX), l’ascension plus que fulgurante des frères de Macky Sall : le premier, débarqué à la DRH du défunt CRAES et le deuxième à la Direction Régionale de la SDE à Fatick. Le troisième qui n’a pas le moindre diplôme relatif à la comptabilité se demande comment est-ce qu’il a pu atterrir au service comptable de la LONASE toujours à Fatick ? Et qu’en est-il du très généreux Malick Guèye que certains accusaient d’avoir légèrement déplacé 550 millions des caisses de l’ART, sans mentionner les 100 000 000 (cent millions) offerts comme prime de séparation à son secrétaire général ? On ne le saura sans doute jamais, comme on ne saura sans doute jamais rien à propos des 7 milliards que Taïwan aurait offerts à notre bien aimé Président.

« Get rich or die trying »

J’allais oublier l’ami préféré des journalistes, celui qui est allergique à la presse privée libre et indépendante. Le « Fou du Roi » comme le surnomment les plus téméraires, passe son temps à amuser le Roi et sa « cour ». Il rafle la mise : 4 mois seulement après sa première nomination dans un gouvernement, monsieur s’offre comptant, un « domicile » de plus de 100 millions de Francs, sans compter ses six autres « habitations » réparties dans le pays. La liste des « prédateurs » terriens et boulimiques fonciers est loin d’être exhaustive, et ceci n’est que la partie émergée de l’iceberg cancérigène qui gèle les membres de ce grand corps malade : le Sénégal sous Wade. Ajoutez-y le scandale des ICS et de la défunte Sonacos, les journalistes mercenaires ou alimentaires, les « intellectuels » et « mare-à-boue » politiciens qui ont participé au festin, on comprend mieux les causes de la faillite d’un Etat déficitaire au point de vouloir brader un bijou de famille pour la bagatelle « minable » de 200 milliards de nos francs. Sans l’alternance, beaucoup d’arrivistes et de nouveaux riches continueraient d’arpenter les rues de la capitale sous une chaleur torride pour emprunter les mêmes « car rapides » que les citoyens lambda. Bravo Président, vous avez beaucoup trop de mérite. On comprend à présent ce que « Sopi » veut dire, et on y voit plus clair sur l’instauration d’une vice-présidence inopportune et qui n’est rien d’autre que la face cachée des vices d’une présidence sous perfusion élyséenne et soins soins palliatifs intenses.

Momar Mbaye

mbayemomar@yahoo.fr



1.Posté par IBOU le 26/05/2009 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

VOILA UN ARTICLE PERTINENT QUI ILLUSTRE TRISTEMENT LE DRAME QUE NOUS VIVONS SOUS LALTERnance ou plutot lalternoce. seulement lexprssoin versets satanique me dérange car il sagit du coran meme si celui qui le prononce est animé de mauvaise fois.

2.Posté par féké le 26/05/2009 22:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'article rappelle TAXI-VILLLE paru en 1988 et titré LES FOSSOYEURS DU SENEGAL:Point commun:le chant du cygne pour le système, en espérant que nous ne mettrons pas là aussi plus d'une decennie à arrêter l'aventure, même si l'alternance a tourné au cauchemar et à la spoliation de ses véritables acteurs!
SVP, NE PARLEZ PLUS DU CORAN EN TERMES DE "VERSETS...". VOUS RISQUEZ LA MALEDICTION !
Pour le surplus,bravo,bien que vos sources ne soient guère citées !

3.Posté par khoun khounor le 29/05/2009 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

d'accord sur tout sauf sur "les versets sataniques" non c'est plutot le diable qui l'utilise pour essayer de berner les gens qui est satanique

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image