Leral.net | S'informer en temps réel



LETTRE OUVERTE AUX PRESIDENTS SEKOUBA KONATE ET AMANI TOUMANI TOURE

Rédigé par leral .net le 27 Mars 2010 à 01:13 | Lu 1083 fois

EXCELLENCES,

Je m’adresse à vous pour une simple raison : vous n’êtes pas des acharnés de pouvoir à l’opposé de certains de vos collègues d’Afrique de l’Ouest. Vous avez déjà largement fait preuve de votre volonté de servir vos Peuples et non de vous en servir ou de vous l’asservir. Chacun d’entre vous deux est intervenu à un moment crucial de l’évolution de sa Nation pour stopper des dérives. Sachez qu’ils vous en sont reconnaissants. Seulement, le travail est loin d’être fini car ce qui a été à l’origine de ses dérives n’a pas encore été coupé de sa sève nourricière à savoir une concentration du pouvoir entre les mains de personnes qui pourraient en abuser à volonté tandis que le Peuple reste sans défense ni moyen de contrôle. Si vous deux, pour sûr, n’allez pas abuser des pouvoirs entre vos mains, il n’y a rien qui garantit que vos successeurs en feront autant. Absolument rien. Toutefois, sachez que vous avez les moyens de faire de sorte que cela n’arrive plus jamais. Si vous vous autolimitez, vos successeurs n’auront plus le choix. Ils seront tenus de suivre la même démarche que celle que vous avez adoptée et qui, obligatoirement mène au progrès tandis que toute autre mènera au regret lorsque vous n’aurez plus les rênes du pouvoir. Pour preuve, allez demandez aux anciens présidents africains qui observent les dérives démocratiques au sein de leur nation. Ils regrettent tous de ne pas avoir vu le pays après eux.


LETTRE  OUVERTE  AUX PRESIDENTS  SEKOUBA KONATE ET AMANI  TOUMANI  TOURE
En atomisant le pouvoir mis à votre disposition, vous mettrez en place des institutions qui feront qu’après vous, vos pays resteront des démocraties à jamais que nul ne pourra plus semer. Présentement vos deux pays, en Afrique de l’Ouest Francophone sont les plus aptes à donner le tempo. Ailleurs, le pouvoir est entre les mains de gorilles affamés de prestiges, de cupides et de pernicieux tandis que vous avez déjà démontré votre modération par rapport au pouvoir. Voyez ce qui vous reste à vivre par rapport aux Peuples Guinéen et Malien. Si vous voulez être dans leurs âmes et leurs cœurs à jamais et non dans leurs intestins, rendez leur le pouvoir en le dispersant en leur sein de sorte que personne ne pourra plus les mener par le bout du nez. Vous établirez une liaison directe avec le Peuple et n’aurez plus besoin d’intermédiaires pour vous apporter leurs voix et ils seront à votre écoute. Vous avez déjà fait un grand pas et il ne reste plus qu’à avoir en bandoulière votre volonté politique, votre abnégation et votre courage pour lancer une révolution démocratique qui n’épargnera aucun pays africain à terme. Il ne vous est pas demandé de renoncer au pouvoir mais juste de l’émietter avant de le saupoudrer à l’intérieur de la soupe populaire de sorte que plus personne ne pourra nuire dans l’impunité et ce, à jamais. Vous ferez de vos pays, le berceau de la démocratie africaine et bientôt de l’Afrique, le berceau d’une nouvelle démocratie issue d’une atomisation sans précédent du pouvoir dont disposait l’exécutif. Ailleurs, le même objectif est poursuivi en réduisant la part du public dans la société au profit du privé. Dans nos pays, les conditions économiques et sociales ne nous permettent pas pour l’heure d’appliquer une telle méthode. Toutefois, vous pourrez parvenir au même résultat en essayant d’imaginer ce que seront vos pays dans 100 ans. C’est la même approche qu’avaient, il y’a plus de deux cents ans, ceux qui ont posé les fondations de la Nations qui, aujourd’hui, sert de référence en termes de progrès à savoir les Etats Unis. Et ceux là, n’avaient aucune connaissance plus aigue de l’Etat ou de la nature humaine que vous. Ils avaient juste une volonté inébranlable de servir leurs prochains même si le prix à payer devait être une auto limitation. Cette volonté de servir a été la sève nourricière de leur démarche.

En renonçant à tout privilège de nommer en dehors des ministres et des membres de vos cabinets pour mettre en place un système de nomination basé sur le mérite et la chance pour tous les postes de responsabilité au sein de l’Etat , en instituant un bureau au sein de l’Armée pour recueillir tous les duplicatas des services publics et les rendre disponibles sur le net, en espaçant les élections législatives des présidentielles d’au moins deux ans, vous aurez déjà amorcé une marche que nul ne pourra plus retenir. Vous sonnerez le glas de l’arbitraire le jour où ces dispositions seront inscrites dans la Constitution. C’est grâce à leur pouvoir de nommer et de démettre qui ils veulent que ceux qui veulent faire de l’Etat une affaire de famille tissent tranquillement leur réseau avant de s’attaquer au Peuple démuni. En les démunissant de cette prérogative, vous en ferez de simples citoyens justiciables comme tout un chacun. Après avoir libéré vos peuples d’un dictateur avéré au Mali et d’un autre en herbe en Guinée, sachez que vous pouvez libérer l’Africain de cet état d’esprit défaitiste qui consiste à croire qu’il ne peut être à l’origine d’innovations décisives et universelles.



Puissent ces lignes susciter en chacun d’entre vous une ferme volonté de ramer à contre courant des autres présidents d’Afrique.

Ousmane Thiané Diop

Université du Québec à Trois Rivières


1.Posté par Hervé le 27/03/2010 02:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu as raison de ne pas t'adresser a Ablaye wade. Il n'y comprendrait rien. Il ne voit que le fruit de ses c.ouilles comme le meilleur etre sur terre. Mais ils nous aura sur son chemin.

2.Posté par le solitaire le 28/03/2010 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sékouba va rouler la guinée et l'afrique. il va magouiller les élections pour faire gagner alpha condé. ensuite, il deviendra civil pour recouvrer le pouvoir en douce. ni vu, ni connu. et la france esr derrière cette combine. demain c'est hier.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site