leral.net | S'informer en temps réel

LUTTE CHOC DU 4 AVRIL : Yékini, le Roi à l’épreuve

Après sa victoire éclatante sur Mohamed Ndao Tyson le 1er janvier 2006, Yakhya Diop « Yékini » a été intronisé incontestablement le Roi de l’arène. Du coup, il avait promis de donner la chance à ses adversaires qu’il a vaincus et aux jeunes espoirs. C’est dans ce cadre que s’inscrit son combat revanche contre Tyson dimanche prochain à LSS.


Rédigé par leral.net le Vendredi 2 Avril 2010 à 12:40 | | 3 commentaire(s)|

LUTTE CHOC DU 4 AVRIL : Yékini, le Roi à l’épreuve
« Je place tous mes combats sur le plan sportif. Je m’entraîne tous les jours. Les gens disent que je ne frappe pas, c’est la lutte pure qui me plaît. Mais si j’ai une ouverture, je tape. (.. .) Je dévoile tout dans l’aire de jeu », avait confié Yékini, au lendemain de sa victoire éclatante face à Tyson. Il aura fallu sept minutes à Yékini pour placer un uppercut suivi d’une bonne prise traditionnelle et terrasser le chef de file de la génération Boule Faalé, Tyson. Avec 14 victoires en autant de combats, Yekini devenait incontestablement le nouveau roi de l’arène.

La série rose continue pour Yekini qui avait signé sa 15e victoire dans l’arène en 16 combats, le 27 juillet 2008, face à Balla Bèye 2. Cette sortie ne fut pas une promenade de santé pour Yekini qui avait l’habitude de surclasser ses adversaires. Balla Bèye 2 venait de passer à côté d’un exploit retentissant, car, en parvenant à ceinturer son adversaire, sur une rapide action, il avait une bonne opportunité de conclure victorieusement le combat et d’infliger à Yekini son premier revers dans l’arène.

Yékini-Gris Bordeaux du 26 juillet 2009. Au bout de deux minutes trente secondes, le chef de file de l’écurie Ndakaru avait grillé Gris Bordeaux. Après sa facile victoire face à ce sociétaire de l’écurie Fass, la 17e en 18 combats dont un nul contre Moustapha Guèye, Yékini avait nettement soutenu à la Rts qu’il était « bien le roi des arènes ».

En lutte traditionnelle, Yékini a remporté plus de 60 tournois entre 1992 et 1997. Capitaine de l’équipe nationale de lutte de 1998 à 2001, il a gagné deux médailles d’or aux championnats d’Afrique de Cotonou en 1998 et une médaille d’argent aux Jeux africains de Johannesburg en lutte gréco-romaine en 1999. En 2000, il a remporté deux médailles d’or aux championnats d’Afrique de Niamey, plus le titre de meilleur lutteur africain. En 2001, le chef de file de l’écurie Ndakaaru a remporté une médaille d’or et une d’argent aux championnats d’Afrique de Ouagadougou, plus le titre de meilleur lutteur africain. Le 14e gala du « Lion d’Or », édition 2007, avait consacré pour la première fois de son histoire, un lutteur.

Yékini a fait ses premiers pas à l’école coranique dans sa ville natale à Joal-Fadhiouth et c’est après qu’il est allé à l’école franco-arabe de Kaolack, chez Baye Niasse, où il a obtenu un certificat. « Yakhya est très discipliné. Enfant, il allait à la pêche et jouait au football. Et quand il est devenu fort, il a commencé à lutter. Il aimait la lutte et y a mis du sérieux », témoigne Birama Diop, frère du champion. Dans les « mbapatt » (lutte simple), poursuit-il, « il a terrassé des lutteurs de son âge et ses aînés. C’est quelqu’un qui n’a pas de problème. Il est humble, accessible et n’a jamais battu un enfant d’autrui ». Birama avoue que son jeune frère et lui ont eu quelques problèmes à propos de la lutte. « Nous sommes des Sérères « Niomingca », nous sommes des pêcheurs. Et comme les temps étaient durs, j’avais voulu qu’il vînt avec moi m’aider à la pêche, mais lui avait opté pour la lutte. Mais comme il insistait dans son choix, j’avais fini par le laisser poursuivre la lutte ». Donc Yékini savait ce qu’il allait devenir.


Souleymane Diam SY




1.Posté par coura le 02/04/2010 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dousi léne le 4 bayou dof yi dina wane bopam lifi amone 3 ans si guinawe amatoufi légui kaye dém ba diek

2.Posté par GUIMB D'OR le 02/04/2010 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous êtes présentement le ROI, THE KING,EL RAIS,inchallah le 04 au soir c'est pas parcque tu auras corrigé le ptit et faux tyson, chose trés normale, mais par rapport à la fête ddes cinquante ans de notre indépendance, nous exigeons que tu sois proclammé EMPEREUR, ainsi j'ivite tous les lutteurs à venir ce jour pour faire sportivement acte d'allégeance envers l'empereur YEKINI

3.Posté par DEUK REK le 02/04/2010 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien dit guimb d'or. Il est l'empereur de la lutte sénégalaise. Même sou dano amoul morom si aréne bi, limoufi def kéne défou kafi. Dafa dane aye morom mame si rewmi ak bitimrew.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image