leral.net | S'informer en temps réel

LUTTE FINALE DU CLAF * Demain à Demba Diop - Yékinir Jr / Elton : pour intégrer la cour des grands

Ils ont fait le vide autour d’eux. Et demain, Yekini Jr et Elton se font face en finale de l’édition 2009 du CLAF (Championnat de lutte avec frappe). Mais, au-delà du titre c’est bien une place dans la Cour des grands que ces deux champions négocieront demain au stade Demba Diop. Le vainqueur pourra logiquement défier les gris bras de l’arène, la saison prochaine.


Rédigé par leral.net le Samedi 4 Juillet 2009 à 05:15 | | 0 commentaire(s)|

LUTTE FINALE DU CLAF * Demain à Demba Diop - Yékinir Jr / Elton : pour intégrer la cour des grands
Qui de Yékinir Jr (Ecurie Ndakaru) et Elton (ELBG) aura plus de pression au coup de sifflet de l’arbitre de la finale du CLAF 2008-2009 dont ils sont les principaux acteurs ? Le premier sera animé du souci de « venger » Youssou Ndour , son frère d’écurie, privé de sacre par son adversaire du jour qui, en plus , l’avait déjà battu à Fatick, il y a deux ans, entre autres motivations. Pour le second nommé, il est question de faire durer le plaisir en se payant une autre tête de l’écurie Ndakaru et pas des moindres dès lors qu’il s’agit de l’homonyme du « roi des arènes ».

Yékinir Jr et Elton ont un point commun : ils ont réalisé le grand chelem dans leur poule respective (C et B) avant de décrocher leurs tickets pour la finale. Le second de la tête de file de Ndakaru a rayé de la liste des prétendants, Sa Cadior (ELMF), Super Etoile (Lansar) et Douglas (ELBG), avant de faire face à Super Diamono, champion de la poule D. Elton a emprunté le même chemin : trois victoires en trois combats et une demi-finale sans risque face à Youssou Ndour. Le coéquipier de Balla Gaye 2 a dicté sa loi à Bismi Ndoye (Soumbédioune), Matar Guèye (Thiès) et Mame Goor Diouf (Baol). Demain, il sera question entre Yékinir Jr et Elton de savoir qui sera le champion du CLAF 2008-2009. A l’analyse technique de cette finale, on peut espérer que le coéquipier de Youssou Ndour a dû tirer des enseignements de la défaite de son coéquipier face au colosse de l’Ecole de Lutte Balla Gaye. Il serait alors très mal inspiré de commettre la même erreur que ce dernier demain face au même adversaire. Il n’a rien à gagner à opter pour un corps à corps qui transformerait le combat à une bataille de rue. Ce serait la pire des erreurs. Il lui appartient dès lors d’explorer une autre piste. Il en a les moyens et la valeur de son encadrement est un atout considérable.

Cependant, Yékinir Jr devra compter avec le gabarit de son adversaire. Le poulain de Balla Gaye 1 dégage une puissance capable de renverser une montagne. C’est vrai que face à Elton, tout lutteur peut se retrouver à court d’initiatives et de stratégies tant le coéquipier de Balla Gaye en impose par sa force, sa masse athlétique et surtout son calme olympien qui peut désarçonner plus d’un. Alors, tout peut arriver.

Les « premiers tableaux » sont constitués de trois succulents combats : Ndauf (Fass)-Feugueuleu (Lansar) ; Médoune Khoulé 2 (Bathie Séras) ; Pape Sène (Ecole Mbaye Fall)- Doomou Dialaw (Thiaroye).

Babacar S. FAYE LE SOLEIL






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image