leral.net | S'informer en temps réel

LUTTE - La proposition du président du Cng n’emballe pas : Tache noire sur l’année blanche

La proposition du président du Cng, le Dr Alioune Sarr de décréter une année blanche pour combattre la violence dans l’arène, n’emballe pas les acteurs de la lutte. Ces derniers, tout en mesurant les conséquences facheuses d’une telle décison, proposent une application stricte du règlement, en sanctionnant les fautifs.


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Juillet 2012 à 18:10 | | 2 commentaire(s)|

LUTTE - La proposition du président du Cng n’emballe pas : Tache noire sur l’année blanche
SERIGNE DIA «BOMBARDIER» Chef de file de l’écurie Mbour : «Une année blanche ne fera l’affaire de personne»

«Une année blanche ne réglera pas le problème de la violence dans l’arène. Je crois qu’il faut que les dirigeants jouent davantage leur rôle d’éducateurs au sein des écuries. La lutte (avec frappe) a atteint un certain niveau. C’est devenu un sport qui est suivi partout dans le monde. Il faudra plus de sérieux, de discipline, de professionnalisme, beaucoup de changement dans la mentalité des gens si on veut que la lutte continue d’attirer du monde. Malheureusement, on constate beaucoup de violence dans l’arène maintenant. C’est regrettable. Par contre, que les gens ne se trompent pas. La lutte ne fait pas nourrir seulement le lutteur. Il y a des milliers de gens qui profitent des retombées financières d’un seul lutteur. Donc, si on passe à une année blanche, ce sera des millions de personnes qui vont en souffrir. Une année blanche ne fera l’affaire de personne. Cela se fera ressentir fortement dans l’économie du pays. Même sur le plan touristique. Il sera très difficile de rester une année sans organiser un combat de lutte. Ça fera beaucoup de dégâts. Je déplore la violence. Tant qu’on ne fait pas la différence entre le sport et la violence, la barrière est vite franchie. Par contre, j’ai été très choqué par le comportement de Boy Niang 2. Je ne peux pas comprendre qu’un lutteur aille jusqu’à frapper son adversaire d’une barre de fer. Que cela soit un supporter, on peut regretter. Quand il s’agit d’un athlète, c’est une grosse déception. En tant qu’ancien, je crois qu’il faut se réunir. C’est la fin de la saison, les gens ont largement le temps de revoir ce qui n’a pas marché durant la saison et les précédentes.»

CHEIKH SARR Président des amateurs : «Nous disons non à une année blanche»

«Le président Alioune Sarr ne cherche que la meilleure formule pour sortir la lutte du spectre actuel de violence dans lequel elle se trouve. Je dois juste dire que si on veut que la lutte avance, il faudra que tout repose sur des règles. A partir de là, celles-ci doivent être appliquées à la lettre. Il y a ce que le Cng doit gérer et ce que l’Etat doit gérer. Si cela nécessite la suspension du ou des concernés quand il s’agit d’un lutteur, il faut que le règlement soit appliqué, sans état d’âme. Si la sécurité publique est menacée, que l’Etat prenne ses responsabilités. Et l’affaire est réglée. Une ou deux personnes ne peuvent quand même pas contraindre le Cng à décréter une année blanche. Et les autres ? S’ils ont commis une faute passible de sanction, qu’ils soient sanctionnés. S’ils doivent être exclus, alors qu’ils le soient. Ça, c’est une affaire qui concerne le Cng. Pour ce qui est de la violence lors des face-à-face, que l’Etat prenne ses responsabilités. Dès qu’il y a trouble à l’ordre publique, que les fautifs soient arrêtés. Le sport est la violence ne peuvent aller de paire. Il faut que le Cng prenne ses responsabilités et sanctionne les fautifs. Les amateurs ne partagent nullement la position du président du Cng quant à une année blanche. Le règlement est là. Il faut simplement l’appliquer. On a suspendu Tyson pendant trois ans. Pourquoi pas un autre. S’il faut suspendre un lutteur qui a commis une faute lourde, on doit le faire et non parler d’année blanche. Les amateurs disent non à une année blanche.»


BOY KAÏRE Président des lutteurs en activité : «Une année blanche est la meilleure solution»

«Je partage la position du président du Cng, Alioune Sarr sur la question. Effectivement, il y a trop de violence dans l’arène et le mieux serait de songer à une année blanche. On se rend compte que la lutte régresse d’année en année. Et pourtant, les gens ont beaucoup communiqué sur la question. Malheureu­se­ment, on se rend compte que les choses n’évoluent guère. Il faut donc mettre à un terme à tout cela en attendant de revoir ce qui ne va pas. De toutes les façons, c’est la meilleure solution. Si on regarde le nombre de lutteurs qui réalisent une année blanche, ils sont deux à trois fois plus nombreux que ceux qui ont eu la chance de descendre dans l’arène. Donc, l’arène ne devrait pas en souffrir. On ne se retrouve plus dans l’arène. La lutte a beaucoup perdu de ce qui faisait sa valeur, sa richesse et son charme. A un moment donné, les gens commençaient à s’intéresser à la lutte, aujourd’hui, les gens ont de plus en plus peur du milieu de la lutte. Et quand les lutteurs qui devaient servir d’exemples sont cités parmi les agresseurs, cela devient regrettable. Des gens subissent les dérives de la lutte. Il y a en a qui ont vu leur véhicule caillassé, d’autres leur maison vendalisée. Ça ne peut pas continuer ainsi. Il faut trouver une solution rapide au problème. Si une année blanche doit être l’alternative, je serai le premier à voter la loi.»


Source:lequotidien.sn



1.Posté par diamane le 24/07/2012 23:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c’était l’occasion de montrer que le Sénégal peut changer… nous l’avons hélas rater par ce geste…. ce MASSLAA qui nous retarde est toujours là… Même le PROCUREUR est acheté … pour ne pas s’auto saisir alors que l’affaire s’est passée à la RTS édifice publique… c’est malheureux… pour nous tous … ils vont agresser encore et personne n’aura le courage de sanctionner à moins qu’il ne soit quelqu’un qui ne soit pas de la famille…. ou de bonne famille… vous allez bruler le SENEGAL… Et le malheureux MINISTRE du Sport qui décide de prendre en CHARGE les FRAIS MEDICAUX de Zoss avec l’argent du contribuable…. c’est malheureux…. Ndogal lou yalla la…. On ne se développera JAMAIS..


Senego.com

2.Posté par Gokhou Mbathie le 25/07/2012 04:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrêtons ses conneries et mettons nous au travail, le sport est un événement de 5e ordre dans un processus de développement économique, travaillons pour le développement de notre Pays au lieu d'être là à s'éterniser sur la lutte qui n'est rien d'autre qu'une discipline sportive par tant d'autres avec sa gamme de violences. J'ai été déçu, surpris et ulcéré de voir Mr El Hadj Mansour Mbaye à son âge avec tout le respect que je lui dois faire une médiation entre Zoss et boy Niang pour que ce dernier retire sa plainte. Pensez vous que c'est normal que des gens aussi respectables et vue le rôle social qu'ils ont à jouer faire ce genre de médiations? Et s'il y'avait mort d'hommes on ferait encore du masslaa, soyons sérieux, travaillons et suspendons la lutte pour un ou deux ans. Le nouveau contexte économique et géopolitique mondial éxige de nouveau types de citoyens, réveillez vous chers compatriotes vous êtes trop en retard par rapport au reste du Monde. Ce n'est pas en réussissant la prouesse d'une stabilité politique en changeant de président tous les deux ans sans aucune amélioration socio économique que nous devons nous croire les meilleurs. SVP arrêtons ce danger et avançons un peu, en plus ce Ministron des sports Mannequin d'occasion Malick Gakou vous n'avez pas été nommé pour nous présenter des séries de bazin et présider des défilés de mode. C'est trop nul avec ce début de Macky rien de rassurant trop de comédies d'état.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image