leral.net | S'informer en temps réel

LUTTE - RETOUR DANS L'ARÈNE : Médina Baye, l'obstacle majeur au retour de Tyson

Depuis quelques semaines, le retour de Mohamed Ndao Tyson dans l'arène est de plus en plus évoqué. Pourtant, face aux spéculations de part et d'autre, le principal concerné observe la moue. Sauf qu'au-delà des autres questions d'ordre pratique ou administrative, une autre de taille semble compliquer ce retour. Il s'agit du statut religieux du leader ou ex-leader de Boul Fallé qui, devenu Cheikh par la grâce de Médina Baye, pourrait rencontrer le refus de ses talibés et "Ndiawrignes" qui ne veulent plus le revoir en "Guemb". Le chapelet faisant obstacle au "Guimb"


Rédigé par leral.net le Mercredi 26 Novembre 2008 à 16:34 | | 0 commentaire(s)|

LUTTE - RETOUR DANS L'ARÈNE : Médina Baye, l'obstacle majeur au retour de Tyson
"Le retour de Tyson est évoqué. Mais cela pose problème à un seul niveau. Son statut religieux de Cheikh qui a ses exigences et ses réalités. Et moi, en tant que fils de Médina Baye, je ne voterai pas pour son retour...". Ces propos d'un membre très influent de la famille de Baye Niasse que nous avons rencontré il y a quelques jours (et qui a préféré s'exprimer sous le couvert de l'anonymat), même s'ils ne résument une considération générale, donnent un aperçu de la tendance de sa famille sur le retour supposé de Tyson.
En effet, la grâce du Cng de lutte étant tombée il y a quelques semaines, le retour du précurseur du Boul Fallé reste le sujet dominateur dans l'arène. Si certains promoteurs s'activent à décrocher ce qui pourrait être un jackpot sous la forme d'un grand combat-retour, d'autres spécialistes en montages définissent déjà le profil du futur adversaire du "Cheikh de Baye" au cas où il remettrait le "Guemb". Pourtant, pendant tout ce temps, Tyson se terre et se tait. Même sur le plan administratif, il ne réagit pas. Un renouvellement de sa licence aurait même pu faire croire que "le retour est enclenché". Mais rien de tel. Mohamed Ndao n'a pas encore renouvelé sa licence de lutteur au niveau du Cng.
Ce qui sans quoi rend impossible son retour. Mais parmi les autres considérations de nature à douter de la possibilité de le revoir en "Guemb", son statut de Cheikh. Un statut qui aujourd'hui préoccupe au-delà des amateurs, ses condisciples de Médina Baye. Parmi ceux-ci en premiers, les descendants directs de Baye Niasse, Cheikh Al Islam. En tout cas, un parmi eux que nous avons rencontré "n'est pas pour le retour du Cheikh". Estimant de fait que "Mohamed Ndao qui a largement contribué a rénover l'arène a dépassé la lutte au sens simple du terme depuis qu'il a été fait Cheikh". Dans la même veine il dira que "lui en tout cas, ne cautionnera jamais son retour".
Certes notre interlocuteur pense que "Tyson peut continuer à appuyer ses jeunes frères lutteurs de Boul Fallé afin de leur permettre d'atteindre son niveau, mais sans jamais remettre le Guemb". Sur les craintes de voir leur Cheikh subir la force des jeunes loups de l'arène il dira que "déjà qu'il était au summum de son art, certains ont tout fait pour bloquer son ascension, donc il n'est pas exclu qu'il soit encore la cible de ses mêmes détracteurs". En tout cas, Mohamed Ndao Tyson a promis de "parler" dans les semaines à venir. Peut-être permettra-t-il de mieux éclaircir le débat à tous les niveaux.

Auteur: Oumar DIARRA Lematin






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image