leral.net | S'informer en temps réel

LUTTE TRADITIONNELLE - TOURNOI DU CNG : Louis Thior, Papis Général et Yékini en attraction

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années, a écrit le poète. Louis Thior de Marlot (département de Foundiougne) et Aliou Ndour de Fatick ont été la parfaite illustration, le week-end dernier à Iba Mar Diop. Leur exploit : réussir à voler la vedette aux 96 lutteurs inscrits pour cette compétition, dont de nombreux ténors que l’on avait tôt fait de désigner comme potentiels vainqueurs.


Rédigé par leral.net le Mardi 3 Février 2009 à 04:08 | | 0 commentaire(s)|

LUTTE TRADITIONNELLE - TOURNOI DU CNG : Louis Thior, Papis Général et Yékini en attraction
Près de 6 heures d’horloge, voilà le temps qu’a duré ce tournoi organisé par le CNG de lutte en partenariat avec Pamodzi. Comme l’on s’y attendait, les lutteurs ont envahi la table technique pour s’inscrire. Préalablement fixé à 64, le nombre de compétiteurs a été revu à la hausse pour être porté à ... 96 après des débats houleux entre les préposés à cette tâche et beaucoup de lutteurs qui ont invoqué diverses causes pour exploiter leur retard. Finalement, la raison a pris le dessus sur la passion, au grand bonheur des amateurs et le spectacle ne s’en est que mieux porté. Parmi ces prétendants au sacre, de nombreux ténors dont Mamady Ndiaye, Adama Diouf (champion d’Afrique), Usine Dolé (finaliste malheureux face à Pakala, lors du « Drapeau du chef de l’Etat » à St-Louis), Fallou Ndiaye dit l’An 2000 qui a récemment battu au terrain Gal Gui de Khar Yala le même Pakala, Edouard Dimlé Diokh, un abonné au sacre à « Adrien Senghor » entre autres. Tour à tour, ils ont cédé le passage qui mène vers la finale au grand désappointement de leurs fans et supporters.

Au fil et à mesure que le tournoi se poursuivait, le nombre de prétendants se réduisait comme peau de chagrin.

Finale inédite

Insensibles à la fatigue et à la fraîcheur qui enveloppe actuellement Iba Mar Diop, deux jeunes espoirs accumulent les victoires toutes aussi retentissantes les unes que les autres. Louis Thior de Marlot (département de Foundiougne) et Aliou Ndour, un fils du quartier traditionnel de Ndiaye Ndiaye, à Fatick, ont été assurément les vedettes du premier tournoi de lutte traditionnelle organisé par le CNG, cette saison. Louis Thior et Aliou Ndour ont fait face, lors de l’étape menant à la finale, à Edouard Dimlé Diokh et Fallou Ndiaye. Si le ressortissant de Marlot n’a pas eu beaucoup de mal à se défaire de son adversaire, il en a été autrement du Fatickois qui a sorti le grand jeu pour priver son vis-à-vis de finale. La finale entre ces deux jeunes issus de la région de Fatick a comblé d’aises tous les puristes. Malgré la débauche d’énergie des phases qualificatives, l’ultime tableau disputé par Louis Thior et Aliou Ndour a été plein et les deux acteurs ont amplement justifié leur présence à ce stade de la compétition. Finalement, Louis Thior a eu le dessus après que la tête de son adversaire ait touché la première le sol suite à un accrochage.

Comme s’il voulait se rappeler au bon souvenir de ses fans, supporters et inconditionnels, Yahya Diop Yékini, « Roi des arènes », a enflammé le stadium Iba Mar Diop en compagnie de Manga 2, Papis Général et Tapha Guèye 2.

Babacar S. FAYE LeSoleil






Hebergeur d'image