leral.net | S'informer en temps réel

La 59e édition du magal de Porokhane célébrée aujourd’hui


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Mars 2013 à 11:42 | | 1 commentaire(s)|

La 59e édition du magal de Porokhane célébrée aujourd’hui
Le magal de Porokhane est un évènement religieux organisé par la communauté mouride, chaque année, pour rendre hommage à la mère de Serigne Touba Mbacké, le fondateur de la confrérie mouride au Sénégal. Il s’agit de Mariama Bousso plus connue sous les noms de Sokhna Mame Diarra Bousso. Elle est née vers1833 à Boussobé dans le département de Podor et a été rappelée à Dieu en 1966 à l’âge de 33 ans. Porokhane est une localité située à seulement huit kilomètres de Nioro du Rip dans la région de Kaolack.



1.Posté par la voix du rip/JADD/Nioro le 19/03/2013 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Historique du magal de porokhane:
Initié par son petit fils Cheikh Mouhamadoul Bachir ibn Khadimou Rassoul (1950 -1952) ce Magal qui représente l'un des plus importants événements du calendrier mouride. La première édition fut organisée dans des conditions difficiles. Cheikh Mouhamadoul Bachir l'initiateur quitta Pakathiar à bord d'un carrosse pour regagner le petit village de Porokhane.
Les villageois lui dressèrent une tente sommaire en paille où il passa la journée. Le carrosse du Cheikh, seul moyen de locomotion faisait la navette pour rassembler les Socés habitant les contrées environnantes et qui devaient participer à la lecture du Saint Coran.
Aujourd’hui, le village de Porokhane a connu une évolution extraordinaire. Des écoles primaires françaises et Arabes, des daraas, un collège, toutes les facilités de la vie moderne y existent aussi, électricité, eau avec 3 forages, réseau téléphone fixe et mobile etc…
Des millions de musulmans, viennent chaque année des quatre coins du monde pour s'incliner devant le mausolée de la vénérée Mame Diarra, participer aux sciences de lecture du Coran et de Khassaids. Les pèlerins viennent également faire le tour des lieux que Sokhna Diarra a fréquentés durant son séjour à Porokhane, le puits qu'elle utilisait pour puiser de l'eau, l'arbre sous lequel elle pillait le mil etc.…question de s'imprégner de la vie courte mais exceptionnelle d'une grande femme de l'Islam.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image