leral.net | S'informer en temps réel

La 9ème édition de la journée nationale de l’éducation des filles célébrée aujourd'hui


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Novembre 2014 à 08:54 | | 0 commentaire(s)|

La 9ème édition de la journée nationale de l’éducation des filles célébrée aujourd'hui
La 9ème édition de la journée nationale de l’éducation des filles sera célébrée ce mardi. Beaucoup d’activités, notamment des panels, des conférences, des caravanes sont prévus sur l’étendue du territoire national sous la supervision du Cadre de Coordination des Interventions pour l’Education des Filles (CCIEF). Chaque Académie célébrera la journée en fonction de ses spécificités mais autour du thème central « éducation des filles : facteur de paix, vecteur de développement »

Au niveau des Académies de Dakar et Pikine, il est prévu un panel qui sera animé par 2 enseignants syndicalistes à l’école de Colobane Lansar B.

A l’IA de Rufisque une caravane sillonnera les grandes artères de la ville ; à Sédhiou il est prévu une conférence…
Pour le niveau central, la journée sera délocalisée ; elle sera célébrée le 17 novembre à Réo Mao dans le département de Bambey sous la présidence de Monsieur le Ministre de l’Education nationale accompagné des partenaires de l’école.

Il est également prévu après ce grand moment de sensibilisation, de plaidoyer et de partage avec la communauté, un panel qui sera animé par les lauréates issues du concours de productions d’articles lancé dans toutes les académies sur le thème de la francophonie.

Huit années de plaidoyers, quel bilan pour la scolarisation et le maintien des filles à l’école ?
Sans verser dans l’autosatisfaction, nous pouvons nous réjouir des résultats auxquels le système est aujourd’hui parvenu, en attestent les différents indicateurs ; l’indice de parité du TBS (1, 12 à l’élémentaire) est atteint aussi bien au niveau de l’élémentaire que du moyen.

Ces résultats ont été obtenus grâce à la pertinence des options et stratégies adoptées par les autorités politiques d’une part et, d’autre part, grâce aux efforts conjugués de l’Etat et des partenaires de l’Education (Partenaires Techniques et Financiers, associations et amicales de femmes enseignantes notamment le FAWE, le Comité National des Femmes Enseignantes, le pour la Promotion de la Scolarisation des Filles (CNEPSCOFI), le REPROF EFFA, les syndicats d’enseignants, les ONG, les communautés etc.

Somme toute des disparités sont encore notées dans certaines régions comme Kaffrine, Diourbel, Tambacounda où le taux d’achèvement des filles à l’élémentaire est encore en dessous de la moyenne.

Les grands défis du CCIEF

Le renforcement des acquis notamment la coordination aux niveaux national et décentralisé ,l’intégration de la dimension genre dans les référentiels de formation initiale et continuée des enseignantes et des enseignants , les cours de soutien aux filles en difficulté, l’appui social sous forme de kit et d’uniformes scolaires (saluer les efforts des collectivités locales et certains partenaires) et le renforcement de la communication nationale et de proximité en collaboration avec l’Association des journalistes pour la promotion de l’Education des filles (AJEF) et tous les autres organes de presse intéressés par la question, la sensibilisation et le plaidoyer, le renforcement des capacités économiques des AME (Associations de Mères d’Elèves) à travers le financement d’activités génératrices de revenus dont une partie des bénéfices est versée à l’école pour la prise en charge des filles en difficulté, le renforcement des partenariats avec les structures et organisations impliquées dans la promotion de l’éducation des filles (PLAN Sénégal à travers la campagne BIAAG, Aide et Action, GEEP, …)

Il est prévu également, la mise en place d’un dispositif de gestion des violences basées sur le genre en milieu scolaire et à ce titre un partenariat sera établi avec l’Association des Juristes Sénégalaises (AJS) pour la réalisation d’activités de formation et de sensibilisation dans les établissements.






Hebergeur d'image