Leral.net | S'informer en temps réel



La Belgique enjoint le Sénégal d'autoriser Brussels Airlines à desservir 3 destinations

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 28 Janvier 2011 à 06:03 | Lu 1199 fois

(Belga) La Belgique a entrepris d'exercer des "pressions diplomatiques" sur le gouvernement sénégalais depuis que celui-ci a contraint la compagnie aérienne Brussels Airlines à suspendre ses vols entre Dakar et d'autres destinations ouest-africaines, comme Banjul, Conakry et Freetown, a-t-on appris jeudi de bonnes sources.


La Belgique enjoint le Sénégal d'autoriser Brussels Airlines à desservir 3 destinations
Le Sénégal, qui vient de créer sa propre compagnie nationale, Senegal Airlines, a décidé début janvier d'interdire à Brussels Airlines d'encore desservir les trois autres destinations au départ de Dakar, en violation avec l'accord aérien conclu entre les deux pays. Les vols ont cessé le 5 janvier et la compagnie a tenté depuis d'obtenir des explications auprès des autorités sénégalaises - dont le nouveau ministre des Transports, Karim Wade, le fils du président Abdoulaye Wade -, mais sans grand résultat à ce jour, selon une source informée. La compagnie a été contrainte de louer un avion supplémentaire pour continuer à desservir les autres destinations, a expliqué un spécialiste du dossier. Le ministre des Affaires étrangères, Steven Vanackere, a écrit dès le 11 janvier à son homologue sénégalais, Madické Niang, pour lui demander d'appliquer l'accord aérien bilatéral, qui accorde les droits de trafic à Brussels Airlines. Il envisage aussi de rappeler en consultation l'ambassadeur de Belgique au Sénégal. "Nous exerçons des pressions diplomatiques pour faire respecter cet accord bilatéral", a confirmé un porte-parole du département interrogé par l'agence BELGA. (VIM)

Source: Belga


1.Posté par schwarzeraal le 28/01/2011 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quelle brutalité karim wade,la conccurence est necessaire dans les affaires elle pousse á mieux faire et faut respecter les regles de jeu.ce serait trop du baye diagal á la colobane de dire foutez le camp mon pére est president.laissez les passagers decider ,tout est affaire de confiance ,prix et service.qui fait mieux?

2.Posté par Président MCEN - 4ème Président du Sénégal le 28/01/2011 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Parfaitement dit, mon ami Schwazeraat, mais cette réaction est simplement nature lorsque l'on sait que lorsque la politique est prioritaire dans le processus de décision, il ne peut y avoir une vision pour assurer la libre concurrence, la recherche de qualité comme dans une économie libérale.

En fait, nos dirigeants sont tellement omnibulés par la recherche de succès personnels à court terme qu'ils deviennent totalement aveugles dans la recherche de l'équilibre de l'entreprise sur un moyen et long terme. De cette situation, les inconvénient reviendront à Sénégal Airlines qui efface toutes les barrières à l'entrée et rend ainsi perméable et aléatoire sa future position de leader ouest africain dans le secteur du transport aérien.

Sénégal Airlines n'a pas fini de voir les conséquences de cette décision car les opérateurs aériens africains (Air Mali, Air Burkina, Ethiopian, etc...) sont aux aguets et elles réagiront en faisant jouer la réciprocité face à toutes décisions des autorités sénégalaises

De grâce, faites jouer la libre concurrence et laissez le ciel africain ouvert suivant les accords de Yamoussoukro....

.

3.Posté par deug le 28/01/2011 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je suis d accord avec cette decision . C est pas une affaire politique. La belgique n a rien a voir dans des conflits commerciaux entre deux compagnies privees concurentielles Brussels Airlines ne peut pas faire de Dakar son Hub sans une entente avec les autorites senegalaise .Le trafic sous regional doit etre l affaire de nos compagnies de la sous region.A moins d une reciprocite ou d alliance ou d accords avec d autres compagnies . Avant en l absence d une compagnie senegalaise on pouvait laisser faire mais maintenant senegalairlines reprend ses droits. Brussels Airlines doit faire comme delta South Africa ou Air france que des vol direct sur Dakar ou rien .Ils peuvent se rabattre sur la Gambie ou la Guinee pour faire leur Hub.Dakar reste inconturnable .A terme Senegalairline membre du groupe Emiraties peut reciproquement desservir la Belgique et tout l espace shengen en cas de reciprocite a travers des vols Emiraties c est l issue que redoute les occidentaux au dela des interets prives des deux cotes .

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site