leral.net | S'informer en temps réel

La Bundesliga à la recherche du nouveau Kagawa

Depuis quelques saisons maintenant, l’Europe et surtout l’Allemagne est devenue une destination prisée par les footballeurs d’origines japonaises. Une pratique qui avait plusieurs objectifs, à savoir promouvoir le football dans cette région du monde, apporter un coup de projecteur sur le championnat local voire attirer de nouveaux investisseurs ou sponsors. Mais avec des joueurs de talents à l’image de Shinji Kagawa, de plus en plus de clubs allemands misent sur la filière nippone.


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Octobre 2012 à 09:19 | | 0 commentaire(s)|

La Bundesliga à la recherche du nouveau Kagawa
Derrière le baseball, le football est l’un des sports les plus populaires au pays du Soleil Levant. Un pays où le championnat national le « Nihon pro Soccer League » est très récent. Plus communément appelé « Japan League » ou « J-League », il n’a vu le jour qu’en 1993. Une innovation qui a porté ses fruits rapidement puisque le Japon possède l’une des meilleures sélections du continent. Quadruples vainqueurs de la Coupe d’Asie, les « Samurai Blue » se sont qualifiés pour quatre phases finales de Coupe du Monde depuis 1998. Une équipe nationale emmenée à l’époque par le gardien Yoshikatsu Kawaguchi et la superstar Hidetoshi Nakata. Le milieu âgé aujourd’hui de 35 ans est l’un des Nippons à s’être imposé sur la scène international. Il est passé par cinq clubs italiens dont l’AS Rome, Parme et la Fiorentina. Dans la génération actuelle, un paquet de footballeurs japonais ont investi le Vieux Continent. Parmi les plus connus, on pourrait citer Keisuke Honda (CSKA Moscou), Yuto Nagatomo (Inter Milan) ou encore Shinji Kagawa. Le milieu de terrain est l’une des nouvelles icônes du ballon rond en Asie. Le joueur de 23 ans a débuté au Cerezo Osaka avant de signer en 2010 au Borussia Dortmund pour 350 000 euros. Après deux saisons pleines dont une année 2011-2012 où il a tourné à dix-sept buts toutes compétitions confondues, il s’est engagé cet été à Manchester United pour seize millions d’euros. Un investissement gagnant pour le club champion d’Allemagne 2012. Fortes de cet exemple, plusieurs écuries de Bundesliga ont recherché le nouveau Kagawa.

Le championnat allemand a ouvert depuis un moment ses portes aux footballeurs d’origines japonaises. Shinji Okazaki (Stuttgart), Atsuto Uchida (Schalke 04) ou encore Makoto Hasebe (Wolfsbourg) ont pris leurs quartiers en Bundesliga depuis quelques saisons maintenant. Certains de leurs compatriotes ont animé le mercato cet été. Des joueurs qui pourraient pourquoi pas avoir une trajectoire à la Shinji Kagawa. Celui qui est bien parti pour se nomme Hiroshi Kiyotake. Après être passé par Oita Trinita et le Cerezo Osaka, ce milieu offensif de 22 ans a débarqué à Nuremberg pour un million d’euros. L’international nippon aux sept sélections a déjà trouvé le chemin des filets à une reprise. C’était lors de la 3e journée face au Borussia Monchengladbach. Buteur, il a régalé en signant deux passes décisives sur coups de pied arrêtés. Homme du match, il a été titulaire à six reprises en sept matches de championnat. Kiyotake, un nom à retenir.

Takashi Inui lui aussi est l’un des Japonais à suivre en Bundesliga. À 24 ans, ce milieu de poche d’1m69 a évolué pendant quatre saisons au Cerezo Osaka. Il a découvert le championnat allemand en juillet 2011 en signant pour 500 000 euros à Bochum, club de deuxième division. Cet été il a débarqué à l’Eintracht Francfort contre un chèque d’1.2 millions. Régulièrement titulaire, il s’est distingué en inscrivant trois buts dont un lors du match contre Dortmund. Il est d’ailleurs l’un des meilleurs buteurs du championnat. Le Japonais n’est pas étranger au bon début de saison de Francfort, invaincu et deuxième de Bundesliga. Avec seulement quatre capes, il devrait vite honorer une nouvelle sélection s’il poursuit à ce rythme.

Vainqueur de la Coupe d’Asie 2011 avec le Japon, Hajime Hosogai, lui, évolue en Allemagne depuis maintenant deux ans. Transféré en décembre 2010 au Bayer Leverkusen, cet international de 26 ans a été prêté dans la foulée à Augsbourg. Il a été l’un des hommes de base de cette équipe qui a découvert pour la première fois la Bundesliga en 2011. En 33 matches, ce milieu défensif a marqué trois buts. Il a rejoint le Bayer Leverkusen cet été. Un club où il doit se contenter du statut de remplaçant pour le moment. En provenance de Gamba Osaka, Takashi Usami, lui, est arrivé en Bundesliga en 2011. Ce milieu offensif avait été prêté un an avec option d’achat au Bayern Munich. Le club allemand n’a pas levé l’option d’achat pour ce joueur plus utilisé avec la réserve. Le joueur de 20 ans a été prêté à Hoffenheim cet été. Il dispose d’un peu plus de temps de jeu avec son nouveau club avec lequel il a trouvé la mire à deux reprises. Un joueur qui a fait toutes ses gammes avec les sélections jeunes et qui pourrait bien rejoindre l’équipe dirigée par Alberto Zaccheroni.

Bref, si la Chine a choisi d’attirer de grandes stars du ballon rond comme Didier Drogba, Nicolas Anelka ou Seydou Keita, le Japon lui exporte ses joueurs. La meilleure façon de promouvoir le football nippon. En France, on pourra avoir un aperçu privilégié le 12 octobre puisque les Bleus reçoivent le Japon en amical au stade de France. Une belle occasion de voir les talents japonais en action.

Dahbia Hattabi






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image