leral.net | S'informer en temps réel

La CREI refuse la LP pour Wade-fils: Pour l'UJTL, c'est parce que Karim a refusé de transiger sur son ambition de diriger le Sénégal

Karim Wade et Pape Mamadou Pouye restent en prison. Les juges de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) ont rejeté leur demande de mise en liberté provisoire. Pour l'Union des jeunesses travaillistes et libérales (UJTL), si le séjour à Rebeuss du fils de l'ancien président de la République va se poursuivre, c'est parce que l'ex-ministre d'Etat a refusé de transiger sur son ambition de diriger le Sénégal. D'après Toussaint Manga et ses camarades, la CREI reste « bras armé de Macky pour abattre froidement l’espoir du peuple ».


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Décembre 2014 à 23:14 | | 4 commentaire(s)|

La CREI refuse la LP pour Wade-fils: Pour l'UJTL, c'est parce que Karim a refusé de transiger sur son ambition de diriger le Sénégal
L’Union des Jeunesses Travaillistes et Libérales clame son indignation face aux arguments légers, tendancieux et infondés soulevés par le juge pour rejeter la demande de mise en liberté provisoire déposée par les conseils de Karim WADE et Mamadou POUYE. En invoquant des motifs aussi scandaleux et qui ne résistent à aucune analyse juridique sérieuse, le juge reste constant dans sa logique de « bras armé de Macky » pour abattre froidement l’espoir du peuple.

En effet, en convoquant le trouble à l’ordre public, la subordination de témoin ou encore le silence du Sieur WADE, le juge s’est appuyé sur des considérations politiques et non juridiques. En réalité, ce qui menace de troubler l’ordre public, c’est cette longue détention arbitraire qui a fini par agacer tous les Sénégalais, c’est cette dictature de la part d’un homme arrogant et incompétent, c’est ce désir de revenir à un système de parti unique, c’est le fait d’instrumentaliser la justice pour emprisonner tous les adversaires politiques. Après avoir compris définitivement que Karim a refusé de transiger sur son ambition de diriger le Sénégal, Macky a reçu son juge et lui a demandé de le priver de ses droits civiques. Ce complot historique ourdi par ces bandits de grand chemin ne passera jamais, car, le peuple sénégalais et la communauté internationale n’accepteront jamais une élection dans ce pays sans le candidat de l’opposition. L’UJTL clame haut et fort, que ce schéma ne passera jamais et en appelle à la vigilance et la mobilisation des citoyens et citoyennes, mais aussi les esprits épris de paix et de justice, pour que cette mascarade soit arrêtée.

Par ailleurs, l’UJTL signale que des pratiques peu orthodoxes ont terriblement secoué le principe de la gestion sobre et vertueuse qui est le slogan phare du régime actuel. Comment des ministres et directeurs généraux refusent de procéder à leur déclaration de patrimoine jusqu’à obliger la directrice de l’OFNAC à monter au créneau. Mais comme Macky a fait une fausse déclaration de patrimoine, en refusant de donner les montants logés dans ses nombreux comptes bancaires, ses ministres ne font que lui emboiter le pas.

L’UJTL affirme que les véritables voleurs sont à chercher du coté du pouvoir. Par conséquent, les honnêtes citoyens comme Aida NDIONGUE, Karim WADE, Abdou Aziz DIOP et autres doivent être immédiatement libères.

L’UJTL demande à tous les jeunes du parti de se mobiliser massivement dans tous les coins du Sénégal pour manifester contre les dérives du régime, et libérer les nombreux otages politiques du régime de Macky SALL.

Toussaint Manga






Hebergeur d'image