leral.net | S'informer en temps réel

La Caisse de sécurité sociale s’engage à améliorer ses ''performances''

La Caisse de sécurité sociale veut désormais travailler davantage à l'''amélioration de ses performances'', a annoncé dimanche Charles Faye, l'un des membres de son conseil d'administration.


Rédigé par leral.net le Dimanche 2 Septembre 2012 à 17:12 | | 0 commentaire(s)|

La Caisse de sécurité sociale s’engage à améliorer ses ''performances''
Cette décision a été prise à l'occasion d'un séminaire de formation organisé samedi et dimanche à l'intention des administrateurs, directeurs et conseillers techniques de la Caisse de sécurité sociale, sur la gouvernance des institutions de prévoyance sociale.

''Dans un contexte où la bonne gouvernance est recherchée, nous devons montrer à l’opinion, aux bénéficiaires et aux usagers de l’institution de protection sociale que la caisse s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de ses performances'', a dit M. Faye, à la clôture du séminaire.

Lors de cette rencontre de deux jours, ''des objectifs ont été redéfinis et revisités, et les administrateurs ont convenu des méthodes les meilleures pour améliorer nos productions au plan du savoir-être et de l’abnégation qu’un responsable ou administrateur doit sacrifier pour satisfaire les bénéficiaires, l’Etat et les travailleurs, dans tous les domaines et dans toutes les prestations qui lui sont dues'', a-t-il ajouté.

Selon lui, le séminaire de formation qui vient de s'achever émane d’une demande des 22 membres du conseil d’administration, qui ont souhaité améliorer leurs missions de contrôle, de surveillance des comptes et de la gouvernance de l’institution sociale qu’est la Caisse de sécurité sociale.

Il était question, à l'occasion du séminaire, de ''procéder à une revue de l’information financière, un examen détaillé des exigences de la gouvernance, notamment des devoirs et obligations des administrateurs, pour mener à bien leurs missions'', a expliqué M. Faye.

''Ces devoirs et ces obligations touchent à la fois à la maîtrise de la situation de l’information financière complète et exhaustive. Le bilan, les comptes de résultats, les emplois et les états annexés. Rien n’a été épargné, tout a été visité, expliqué et complété par des exposés faits par des experts'', a-t-il indiqué.

Il y a eu, lors du séminaire, des échanges entre les administrateurs eux-mêmes sur la confidentialité, l’efficience, la régularité dans la présence aux réunions, l’efficacité dans le travail, mais aussi la résistance à la corruption, a rapporté Charles Faye.

Le séminaire a porté sur la ''gouvernance dans les institutions de prévoyance sociale''.

Il offrait l'occasion de renforcer les capacités des membres du conseil d’administration, pour qu'ils puissent à l'avenir ''combler les carences et insuffisances en termes de connaissances pratiques pouvant améliorer sensiblement le niveau et la qualité de la gouvernance'' à la Caisse de sécurité sécurité sociale, a expliqué Mamadou Racine Sy, qui a présidé la cérémonie de clôture du séminaire.

Les administrateurs, que sont les partenaires sociaux et le gouvernement, désignés à l’effet d’''assurer la gestion des organes de direction des institutions de sécurité sociale, ont pour mission d’opérer la bonne gouvernance'' au sein de ces entités, a affirmé M. Sy, président du conseil d'administration de la Caisse de sécurité sociale.

Il est largement revenu sur le rôle du président du conseil d’administration, qui n’a ''aucun pouvoir sans des données techniques et financières irréfutables et l’aval du conseil''.

''Les institutions tendent à se moderniser et il est important que les administrateurs se réunissent pour partager un certain nombre de préoccupations'', a-t-il recommandé. ''Les administrateurs doivent s’abstenir de se mêler, non à des tâches quotidiennes d’exploitation, mais à des diligences de gestion en amont.''

''Leur responsabilité se mesure à l’aune de leurs capacités de conception, d’orientation et de gouvernance des structures dans le cadre des organes délibérants'', a ajouté Mamadou Racine Sy.

Aussi a-t-il réaffirmé ''la ferme volonté de l'Etat et des partenaires sociaux d'aller vers une fusion de l'IPRES (Institution de prévoyance retraite du Sénégal) avec la Caisse de sécurité sociale (Caisse de sécurité sociale)''.

La formation est une nécessité pour réunir les compétences de base permettant d’assurer de façon efficace et efficiente la gestion des institutions de protection sociale, a-t-il souligné.

APS






Hebergeur d'image