leral.net | S'informer en temps réel

La Cmu de Macky Sall, miroir aux alouettes ou projet ambitieux ?


Rédigé par leral.net le Mardi 26 Novembre 2013 à 20:00 | | 3 commentaire(s)|

La Cmu de Macky Sall, miroir aux alouettes ou projet ambitieux ?
«L’objectif est ambitieux, mais il est réalisable et je m’engage à y mettre toutes les ressources nécessaires.» Dixit Macky Sall lors de la présentation en apothéose de sa nouvelle trouvaille qui est presque passée inaperçue sous le nez des perroquets sénégalais. Une bonne nouvelle qui ne fait que galvaniser quelques partisans, aveuglés par le travail on ne peut plus titanesque qu’est en train d’abattre leur mentor qu’ils comparent à un messie des temps modernes.

Dans un pays où 80% de la population n’ont pas accès aux soins de santé les plus basiques, voire les plus primaires, une si bonne nouvelle ne peut être qu’une réjouissance parmi les bonnes nouvelles qu’on compte sur le bout des doigts de la main depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir. Cérémonie en grande pompe calquée sur la solennité, le clinquant et le pimpant admiratifs, Macky Sall, en véritable maître de cérémonie, louait ce bijou qu’il tient tant comme la prunelle de ses yeux. Projet trop ambitieux si on sait la vétusté dans laquelle sont plongés les hôpitaux sénégalais.

Projet pharaonique et délirant, semblent dire quelques observateurs du landerneau politique sénégalais. Cette trouvaille était inscrite dans le programme du Yonou Yokouté qui n’est pour le moment que de la poudre magique faite pour tromper le peuple avec sa pléthore de décisions que beaucoup qualifient de chimères, voire d’opium pour endormir les citoyens. On peut tromper le peuple un moment mais pas tout le temps.

Ce programme, se justifie Macky, président d’un pays en hibernation, permet à tous les sénégalais et même aux plus démunis de se faire soigner dans les hôpitaux oubliant que le sénégalais est démuni par essence. Mais claquons les doigts et applaudissons de toute gaieté et de tout cœur. Macky a de l’audace et il est normal quand on vient de l’école d’Abdoulaye Wade. Une bonne initiation il a subi et a tout calqué de lui. Il est la seconde copie pâle du pape du Sopi. Pour le moment, il ne s’agit que paroles et gesticulations du maître des céans mais la réalité est autre.

Financer un programme comme la Cmu nécessite des moyens considérables et doit s’inscrire dans un projet de loi. Pour le moment, le programme, d’après les dires du président Sall, qui a débuté depuis le 1er octobre 2013, s’articule autour de soins prescrits pour les enfants de moins de 5 ans. Des cobayes en quelque sorte avant le lancement dudit programme que le citoyen lambda attend même s’il n’y croit pas mais reste sur sa faim de voir ce programme étendre ses tentacules sur toute l’étendue du territoire.

Il faut le dire et sur tous les toits du monde que Macky Sall est très ambitieux et déborde d’énergie pour son pays et pourvu qu’il ne fasse pas comme les autres. Beaucoup de sénégalais ont failli s’époumoner quand ils ont entendu ce programme mais est-il permis de rêver? Mon instinct me dit oui et m’oblige à penser positivement. Au Sénégal et dans le reste de l’Afrique, le rêve fait vivre. Quand on cesse de rêver, on ne vit plus. Et rêvasser l’est encore plus parce que cela nous permet de nous évader de cette estivation ambiante et vaseuse. Pour concrétiser ce projet, il suffit de voter très vite une loi avant qu’il ne tombe dans les fameux tiroirs du palais de Roume où dorment des centaines de projets pondus par des technocrates et des politiques de tous les régimes qui se sont succédé depuis l’indépendance. Bluff ou vérité, l’avenir nous édifiera.

Effet d’annonce, coquille vide ? Question qui turlupine l’esprit des sénégalais. Comment financer un tel projet alors que nos infrastructures hospitalières sombrent dans la vétusté et le manque criard de moyens ? Et oui Mimi Touré, Madame le Premier ministre est là pour imprimer la cadence comme si son prédécesseur était dans une forme de somnolence mortifère. Rire à gorge déployée. L’ancien Premier ministre a fait son temps mais il était aussi actif que Mimi Touré mais moins politique que cette dernière. C’est ce qui lui a coûté son poste, semblent dire les observateurs aguerris de la scène politique.

En effet, ceux qui combattent le président Sall le prendront au mot s’il n’arrive pas réaliser ce vaste programme de santé. Il a une envie féroce d’aller de l’avant, cela se voit et se sent. Il piétine et on le comprend. Gérer un pays est une tâche ardue. Et la santé a un coût, épilogue l’éminent professeur Eva Marie Coll Seck et actuel ministre de la santé et de l’action sociale. Cela nécessite des moyens colossaux venant des bailleurs de fonds et des poches des sénégalais. Dire aux Sénégalais de cotiser pour leur santé nécessite un vaste programme de sensibilisation. Des pays africains tels que le Rwanda, le Burundi, le Ghana ont réussi à avoir leur Cmu, le Sénégal, sauf cacophonie, peut avoir sa Cmu.

A l’heure où je couche ma plume sur le papier, Macky Sall est plutôt préoccupé par une autre équation difficile à résoudre qui est la Cne(Couverture nationale eau) pour tous les sénégalais. Actualité oblige, l’eau est la priorité du président Sall ; la Cmu une autre paire de manches que j’espère, pourra se concrétiser dans un futur proche parce que ses effets ne sont pas encore comptables pour le moment et il est tôt d’en tirer les conséquences. Un bémol, le président Macky Sall est ambitieux et espérons qu’il aura les moyens de ses ambitions.

Par Ibra POUYE



1.Posté par Baba gueye le 26/11/2013 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DERNIEREMINUTE.SN-La liste est surprenante. Et le nombre de militants de l’Alliance pour la République (APR) embauché en l’espace de 18 mois dans les représentations diplomatiques sénégalaises établies en Europe est hallucinant. Macky avait voulu marquer la rupture en annonçant son slogan qui ‘fâche’ ses partisans. Et il l’a même répété lors de son ndogou présidentiel avec la presse le week-end dernier. « La Patrie avant le parti » n’est qu’un slogan de façade. Les investigations menées par xibaaru vont vous prouver le contraire. Macky embauche ses partisans sans se sourciller des capacités et compétences. Illettrés ou pas, ce sont des partisans, on embauche.
Consul et vice-consul
Il n’y a pas un seul poste en France qui ait échappé au parti de l’APR sauf celui de consul du Sénégal à Bordeaux. Mais l’adjoint de ce dernier est de l’APR. Tous les autres consulats ont des consuls et vice-consuls APR. Même Wade le boulimique n’a jamais fait cela.
Paris, Lyon, Marseille, ces trois villes françaises font le plein : les consuls sont de l’APR et les vice-consuls sont aussi de l’APR de Macky Sall. Le détail des embauches et nominations :
Paris
• Amadou Diallo alias ‘Diallo Beauvais’, consul à Paris membre de l’APR de la Convergence des cadres républicains de Paris.
• Awa Diop Mbacké, vice-consul à Paris, membre de l’APR, coordinatrice du mouvement des femmes APR de France.
• Moïse Sarr, directeur des bourses, coordinateur adjoint du mouvement des jeunes l’APR de paris.
Lyon
• Alioune Diop, consul à Lyon, Membre de l’APR du Benelux
• Abdoulaye Mbodj, vice-consul à Lyon, Membre de l’APR de Lyon
Marseille
• Tamsir Faye, consul à Marseille, coordinateur du mouvement des jeunes de l’APR de Paris
• Thomy Mendy dit Tony, vice-consul à Marseille, coordinateur de la section APR de Marseille
Bordeaux
• Aïssata Dia, vice-consul, militante APR de Mantes-la-Jolie
Havre
• Cherif Niadior, chef du Bureau consulaire du Havre, coordonnateur APR du Havre
Embauchés à l’Ambassade du Sénégal à Paris
• Abdoulaye Mbodj, embauché comme chef du bureau économique de l’Ambassade du Sénégal à Paris, coordonnateur de la Convergence de cadres républicains
• Hamet Sarr, embauché au bureau comptable de l’Ambassade du Sénégal à Paris, membre APR d‘Orléans
• Cheikh Agne, embauché à l’Ambassade du Sénégal à Paris, membre APR de Trappes
Embauchés au Consulat du Sénégal à Paris
• Vieux Demba Sow, responsables APR France
• Madame Sy Adama Diagne une amie de Mariéme Faye, la première Dame. Assistante sociale
• Monsieur Thioba Dia, oncle de Macky, militant APR de Boulogne Billancourt
• Mamadou Pipo Sané, transhumant PDS, nouveau militant APR
• Mamadou Pouye, militant de l’APR,recruté comme standardiste.
Toutes ces nominations reflètent-elles la Patrie ou le Parti ?
Cette liste ne concerne que La France. Xibaaru détient des informations sur des nominations à Milan (Fatou Dupont, présidente du mouvement des femmes APR d’Italie, nommée consul à Milan), au Cameroun (Alioune Ndao Fall, militant APR de France, nommé Ambassadeur du Sénégal au Cameroun), en Côte d’Ivoire (Abdoul Karim Basse, militant APR d’Abidjan, nommé Consul du Sénégal à Abidjan). Nous promettons d’y revenir en attendant de boucler les enquêtes sur les embauches APR dans la totalité de nos représentations diplomatiques de l’espace Schengen et aux USA et en Afrique.
Mais prochainement sur xibaaru, une enquête explosive : « A peine sorti de prison, Macky le nomme comme… ». De qui s’agit-il ? Et où ce grand escroc a-t-il été nommé ? Deux indices : Il est membre de l’APR et directeur d’une structure de l’Etat…Comme quoi, Macky ne fait aucune enquête de moralité. A très bientôt…
Doudou Andy NGOM.xibaaru.com

2.Posté par Parler en public le 27/11/2013 02:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé ce commentaire a été modéré pour non respect de la charte.

3.Posté par Sénégal Lingerie le 27/11/2013 04:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé ce commentaire a été modéré pour non respect de la charte.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image