leral.net | S'informer en temps réel

La Cour de cassation se prononce sur les poursuites contre le général Babacar Gaye et Cie

La Cour de cassation française va prendre sa décision le 20 novembre sur le pourvoi formé par l’ancien chef d’Etat major général des armées (Cemga) et d’autres personnalités sénégalaises frappés par des mandats d’arrêts internationaux dans l’affaire du naufrage du bateau « Le Joola ».


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Novembre 2012 à 12:37 | | 2 commentaire(s)|

La Cour de cassation se prononce sur les poursuites contre le général Babacar Gaye et Cie
Le 26 septembre 2002, le bateau « Le Joola » qui reliait Dakar à Ziguinchor avait chaviré au large de la Gambie. Selon le bilan officiel, 1.863 morts, la plupart des Sénégalais, avaient péri. Seules 64 personnes avaient survécu. Le gouvernement Sénégalais qui avait ouvert une enquête avait tôt fait de la clore en 2003.

Les parents des victimes française avait ainsi saisi la justice de leur pays et le parquet de Paris avait ouvert une information judiciaire confiée au juge d’Evry. Jean Wilfried Noël avait ainsi délivré neuf mandats d’arrêt internationaux en 2008 contre des autorités sénégalais. Mais la justice avait vite fait d’annuler ceux qui visaient l’ex-Premier ministre sénégalais, Mame Madior Boye et l’ex-ministre des Forces armées Youba Sambou.

Les six des sept autres responsables sénégalais de l’époque, dont le général Babacar Gaye, à l’époque chef d’Etat major général des armées, visés par des mandats d’arrêt internationaux, avaient formé un pourvoi en cassation contre la validation de l’enquête. Le septième avait été arrêté en France et placé sous contrôle judiciaire. La cour d’appel de Paris avait auparavant déclaré irrecevable les requêtes en nullité soulevées par les mis en cause.

C’est sur ce pourvoi en Cassation que la justice française devra se prononcer le 20 novembre prochain.


Mamadou Ndiaye
By Nettali



1.Posté par Famille de victime du Naufrage du Joola le 07/11/2012 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

UN DRAME MEPRISE ET BAFOUE. LE GENERAL BABACAR GAYE INFORME TRES TOT DE LA CATASTROPHE A PREFERE FAIRE UN CHANGEMENT DE COMMANDEMENT A SAINT LOUIS le matin très tôt du 27/09/2002 (le drame a eu lieu le 26/09/2002 vers 23h) QUE DE METTRE TOUT EN OEUVRE POUR SAUVER DES VIES. D'INNOMBRABLES VICTIMES ONT ATTENDU EN VAIN DES SECOURS ET ONT PERI DANS D'ATROCES SOUFFRANCES.

LA CASAMANCE DUREMENT TOUCHEE PAR LE NAUFRAGE DU JOOLA, CES FANTOMES QUI HANTENT....LA CORRUPTION A L'ORIGINE DE LA PLUS GRANDE CATASTROPHE MARITIME CIVILE MONDIALE A CE JOUR, NAUFRAGE DU JOOLA le 26/09/2002 près de 2000 victimes, 13 nationalités, DES FAMILLES DE VICTIMES UNIES ET DETERMINEES.
LES INTERETS ECONOMIQUES ET POLITIQUES (Françafrique) doivent- ils entraver la vérité et la justice et bafouer les droits de l’homme. UNE EPINE ENTRE LE SENEGAL ET LA FRANCE....
LE NAUFRAGE DE LA HONTE…………
On ne peut pas tourner la page quand on sait que le drame était prévisible… Tous du Président (Wade à l'époque), son fils, aux ministres savaient que le bateau n’était plus navigable et pourtant on l’a remis en rotation après plusieurs avaries (la dernière 10 septembre 2002, le drame a eu lieu le 26 septembre). 2000 victimes mortes dans d’atroces souffrances pour la plupart des jeunes. TROP DE ZONE D'OMBRE DANS CE DRAME...Pourquoi le président Wade a-t-il refusé que les forces françaises décollent pour porter secours ?
Un pool d’avocats sénégalais payés sur les deniers publics pour faire annuler tous les mandats mais la procédure judiciaire en France toujours en cours et toujours 7 mandats d’arrêts internationaux à l’encontre des présumés coupables. Un drame méprisé et bafoué mais des familles de victimes déterminées…..
LES FAMILLES DE VICTIMES FRANCAISES S'INTERROGENT SUR UNE JUSTICE INDEPENDANTE EN FRANCE : dix ans presque jour pour jour après le naufrage du ferry sénégalais Le MS/Joola, les proches des 22 victimes françaises attendent toujours une réponse de la justice en France pour mettre fin à leur marathon procédural et faire « leur deuil ».LEUR COMBAT EST CELUI DE TOUTES LES FAMILLES DE VICTIMES...il n'y a pas de couleur de peau dans la douleur et la souffrance.

RECHERCHER certains témoignages qui confirment que l’état était au courant très tôt….
DES IMAGES DOULOUREUSES, INSOUTENABLES ET DES TEMOIGNAGES QUI ACCUSENT LE POUVOIR SENEGALAIS
PRENEZ LE TEMPS DE REGARDER LES DIFFERENTS SITES et HONORER LA MEMOIRE DE NOS DISPARUS
SUR GOOGLE : 2012 france culture souvenons-nous du Joola
france inter : 2009 joola des témoignages qui accusent le pouvoir sénégalais
sur YOUTUBE : rechercher joola
DIEU EST GRAND ET IL SAURA APPORTER VERITE ET JUSTICE.

2.Posté par Famille de victime du Naufrage du Joola le 07/11/2012 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'ANCIEN PRESIDENT WADE A MIS TOUT LE MONDE A L'ABRI ET FAVORISER L'IMMUNITE, APRES AVOIR CLASSE L'AFFAIRE AU SENEGAL en 2003 "circuler, il n'y a rien à voir"...

LE PRESIDENT WADE A REFUSE QUE LE JUGE JEAN WILFRIED NOEL PUISSE INTERROGER MAME MADIOR BOYE ET YOUMBA SAMBOU LORS DE SA VISITE AU SENEGAL EN JANVIER 2008 dans le cadre de commissions rogatoires.
Pourquoi Wade a-t-il refusé ? et quand ce même juge en septembre 2008 émet 9 mandats d'arrêts internationaux, Wade par réciprocité lance un mandant d'arrêt international contre le juge d'instruction JW Noel "surnommé " Petit juge" pour forfaiture et déstabilisation de l'Etat.... UNE HONTE, inacceptable par toutes les familles de victimes...

LES FAMILLES DE VICTIMES FRANCAISES ESPERENT TOUTE LA TRANSPARENCE DANS LA GESTION DE CE DRAME ET UNE JUSTICE INDEPENDANTE EN FRANCE.
LA PLUS GRANDE CATASTROPHE MARITIME DOIT-ELLE RESTEE IMPUNIE AU NOM DES INTERETS ECONOMIQUES ET POLITIQUES ET BAFOUER LES DROITS DE L'HOMME ?

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image