leral.net | S'informer en temps réel

La Cour suprême saisie pour la récusation de Henry Grégoire Diop : à cause de ces “actes lourds” du magistrat


Rédigé par leral.net le Mercredi 11 Février 2015 à 20:15 | | 2 commentaire(s)|

La Cour suprême saisie pour la récusation de Henry Grégoire Diop : à cause de ces “actes lourds” du magistrat
Le Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) n’en démord pas.

Il continue d’exiger la récusation du Président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), Henry Grégoire Diop.

A cet effet, les avocats de Karim Wade, ancien ministre d’Etat sous le défunt régime libéral, ont saisi la Cour suprême. Pour motiver leur requête, les conseils du fils de l’ancien Président de la République, Abdoulaye Wade, invoquent six actes lourds du magistrat incriminé.

Morceaux choisis desdits actes : quand celui-ci demandait à leur client s’il espérait rentrer chez lui, quand Henry Grégoire Diop a publiquement dit à Karim Wade s’il attendait son complice le frangin d’ibrahima Khalil Bourgi, lorsqu’il a interdit la parole puis exclut un des avocats de Karim Wade ; lorsqu’il s’est réjoui du fait que le procès irait vite, avec le boycott des avocats de l’ex-ministre d’Etat ; quand il a dit à un avocat français qui s’est constitué pour Karim Wade qu’il n’était pas dans son pays.

Le Front patriotique réclame deux magistrats français, deux juges américains et deux autres de la Cedeao

Par ailleurs, les avocats de Karim Wade, qui espèrent que la Cour suprême se prononce sur cette requête avant la fin du procès de Karim Wade par la Crei, exigent que le jugement de leur client soit fait par une juridiction étrangère. Composée notamment de deux juges de la Cedeao, deux juges français et deux magistrats américains.

Actusen.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image