leral.net | S'informer en temps réel

La Crei accusée d’avoir englouti 4 milliards FCFA

Les mouvements qui soutiennent l’ancien ministre d’Etat, Karim Wade, ont fait face à la presse, pour décrier le gaspillage des fonds publics à la cour de répression d’enrichissement illicite (Crei), dans la cadre de la traque des biens dits mal acquis.


Rédigé par leral.net le Lundi 1 Décembre 2014 à 17:17 | | 2 commentaire(s)|

La Crei accusée d’avoir englouti 4 milliards FCFA
Selon le porte-parole de ces mouvements, Waly Albert Ndong, « Aliou Ndao et sa Crei ont dépensé plus de 4 milliards rien que pour nuire à Karim Wade. Les commissions rogatoires ont fait le tour du monde pour fouiller ses supposées cachettes de monsieur en vain». Ils déplorent ce gaspillage «organisé» des fonds publics.

«Il y’a beaucoup de priorités dans ce pays. En tout cas, depuis l’arrivée du président Macky Sall, rien ne va au Sénégal et c’est dans les domaines. Au lieu de s’occuper de cela, Macky a préféré remettre de fortes sommes à une cour pour anéantir politiquement un adversaire», ont-ils souligné.

Les « Karimistes » dénoncent aussi le décaissement d’une cinquantaine de milliards pour garantir la tenue de la francophonie.

«Il suffisait juste de rénover l’hôtel King Fahd Palace, pour économiser des milliards. Pendant que le peuple souffre, Macky Sall et son gouvernement se sont permis de construire une salle de conférence. Nous dénonçons ce manque de vision», ont-ils poursuivi.

Ces dizaines de mouvements ont officiellement investi hier Wade-fils pour la présidentielle 2017, bien qu’il soit en prison. Pour Waly Albert Ndong, cette situation n’est pas nouvelle au Sénégal.

«Le député maire Barthélemy Dias a été accusé de meurtre. Avant sa libération, le président Sall l’a investi sur la liste de Benno Bok Yaakaar pour les élections législatives. Notre leader n’a pas été accusé de meurtre, mais est en prison pour des raisons politiques et des accusations infondées», arguera-t-il.

Interrogés sur l’appel du président Wade, qui souhaite abréger les jours de Macky Sall à la tête du pays, M. Ndong et Cie disent soutenir cette démarche du Pape du Sopi pour sortir le Sénégal de la «torpeur».

Ces mouvements de soutien se regrouperont dans la direction «Boolo Dolel Karim Wade». Des tournées de sensibilisations sont programmées avant la fin de cette année.

rewmi Quotidien






Hebergeur d'image