leral.net | S'informer en temps réel

La Crei édifiée en début de semaine prochaine: Les experts ont examiné hier Bibo Bourgi

Dès le début de la semaine prochaine, Henry Grégoire Diop sera édifié sur l’état de santé véritable de Ibrahim Aboukhalil dit Bibo Bourgi. Le Président de la Crei avait ordonné deux expertises pour l’ami de Karim Wade : un examen cardiologique et un examen urologique. Selon des sources dignes de foi, les spécialistes ont examiné hier le complice présumé de l’ancien ministre des Infrastructures. Les résultats seront connus très probablement dans les prochaines 48 heures, si l’on en croit nos informations.


Rédigé par leral.net le Samedi 2 Août 2014 à 14:38 | | 6 commentaire(s)|

La Crei édifiée en début de semaine prochaine: Les experts ont examiné hier Bibo Bourgi
Lundi dernier, le Président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) avait ordonné, à la suite d’une requête aux fins d’autorisation de sortie du territoire national pour des raisons médicales, une expertise pour vérifier l’état de santé véritable de Ibrahim Aboukhalil dit Bibo Bourgi. Henry Grégoire Diop avait décidé d’une expertise médicale cardiologique et urologique.

Hier, les deux spécialistes ont examiné l’ami de Karim Wade. Selon des sources dignes de foi, les conclusions des experts devraient être connues dans les prochaines 48 heures. Très probablement lundi.Depuis qu’il a bénéficié d’une liberté provisoire, le complice présumé de Karim Wade ne cesse de demander une autorisation de sortie afin de se faire examiner par son médecin attitré à l’hôpital militaire Val-de-Grace de Paris.

Mais il s’est toujours heurté au niet catégorique de la commission d’instruction près la Crei. La Cour de la Crei qui a hérité du dossier a également suivi l’équipe du juge Cheikh Ahmed Tidiane Bèye dans son refus d’autoriser à Bibo Bourgi à se faire soigner en France. L’ambassade de France a appuyé une autre demande d’autorisation de l’ami de Karim mais rien y fait, le Président Grégoire Diop s’est toujours opposé. Tout dernièrement, suite à une nouvelle requête introduite par les conseils de Bibo Bourgi, le Parquet Spécial a envoyé un réquisitoire dans lequel il dit ne pas s’opposer à la demande d’autorisation de sortie.

L’attitude de Alioune Ndao n’a pas manqué d’irriter les avocats de Ibrahim Aboukhalil. «Les autres fois, il se déplaçait pour argumenter et s’opposer avec véhémence à notre requête et aujourd’hui pour dire qu’il ne s’oppose pas, il envoie un réquisitoire. Qu’est-ce que cela veut dire çà ?», s’est indigné un des avocats de Bibo.

Cependant, malgré cette volteface du Parquet Spécial, le Président Henry Grégoire Diop a tenu à s’assurer de l’état de santé «critique» toujours brandi par les avocats, en ordonnant deux expertises. Il sera certainement édifié en début de semaine prochaine.

L'As






Hebergeur d'image