leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

La Croix-Rouge sénégalaise est dans une crise sans précédent, selon le président du Comité départemental de la Croix-Rouge de Pikine

Au moment où la communauté internationale célèbre le mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge, la Croix-Rouge sénégalaise s’est réunie pour lister les difficultés dont souffre cette organisation. Selon le président du Comité département de la Croix-Rouge de Pikine, Ousseynou Badio, ladite organisation vit aujourd’hui une situation particulière avec 7 années de gestion nébuleuse sans aucun bilan financier. C’est un fait grave.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Mai 2017 à 09:44 | | 0 commentaire(s)|

Le président du Comité départemental de la Croix-Rouge de Pikine, Ousseynou Badio s’est exprimé aujourd’hui (lundi) face à la presse, au niveau de leur siège à Dakar. Il déplore la situation de la Croix-Rouge nationale qui est, selon lui, « au bout de la tourmente depuis 2014 ». En effet, l’année 2014 consacre la fin du 1er mandat du président actuellement en poste, Abdoul Aziz Diallo. « Ce dernier n’a jamais déposé un bilan financier après exercice, c’est un fait grave », explique M. Badio, lequel soutient que la « crise est causé par ce M. Diallo », pis « sa gestion est nébuleuse ».

La Croix-Rouge nationale est dans une phase de crise sans précédent. Pour le président du Comité département de la Croix-Rouge de Pikine, Ousseynou Badio, les principes de la Croix-Rouge (Humanité, Impartialité, Neutralité, Indépendance, Volontariat, Unité et Universalité) ne sont plus respectés au niveau des commissions. L’exemple type en est qu'aujourd'hui,   « le comité régional de Dakar et le comité départemental de Pikine fonctionnent avec deux présidents du fait de la tentative d’hold-up orchestré par le président national, Aziz Diallo et le secrétaire général, Mamadou Sonko ». Situation qui est d’ailleurs contraire aux principes de cette organisation.

A en croire M. Badio, la Croix-Rouge nationale assiste à une mévente des cartes de membre. Tout cela est dû à une gestion nébuleuse.

Par conséquent, Il demande aux membres de la Croix-Rouge de se mobiliser contre la dilapidation du patrimoine de la Croix- Rouge en évoquant l’article 16, qui interdit de vendre les biens de cette structure. Pour rappel, au sortir de la dernière réunion du conseil d’administration, M. Diallo a demandé au Conseil d’administration  l’autorisation de vendre des terrains sans aucun détail. Sur ce, « nous lui rappelons que seule l’assemblée nationale a l’autorisation de la vente de biens immeubles », a dit Ousseynou Badio, qui demande aux autorités à faire respecter les textes.

Il indique que « la Croix-Rouge sénégalaise n’hésitera pas de descendre dans la rue pour faire face à M.Diallo. Il est averti ». Et d'ajouter : « la Croix-Rouge a besoin d'une transparence dans la gestion », en guise de conclusion.


Thierno Malick Ndiaye