leral.net | S'informer en temps réel

La France frappe les bastions islamistes au Mali

Rédigé le Dimanche 13 Janvier 2013 à 20:15 | | 1 commentaire(s)

La résistance des djihadistes est plus forte que prévu. Plusieurs de leurs bases arrière ont été bombardées. Un premier soldat français a été tué.



La France frappe les bastions islamistes au Mali
Pour la quatrième journée consécutive, les raids aériens de l'armée française devaient se poursuivre ce lundi au Mali, pour «liquider» les groupes armés islamistes, dont l'avancée vers le sud du pays n'est pas «totalement empêchée», a reconnu dimanche le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. «Il y a des raids en permanence» contre les colonnes de pick-up, a déclaré M. Le Drian à la télévision. Depuis jeudi, les «terroristes» descendent «par deux voies», «la voie ouest et la voie est». À l'Est, a poursuivi le ministre, «les différentes interventions que nous avons menées, y compris d'ailleurs les forces maliennes, ont permis de bloquer la progression. Là, c'est arrêté». «Concernant la voie ouest, des combats se poursuivent, ce n'est pas fini. Une opération ne se mène pas en deux jours», assurait dimanche après-midi Jean-Yves Le Drian.

La contre-attaque franco-malienne est partie de Sévaré, localité à 70 km au sud de Konna dans le centre du Mali, où avaient atterri jeudi les éléments des forces spéciales françaises prépositionnées en Afrique. Des affrontements, notamment à l'arme lourde, ont ensuite opposé à Konna les forces gouvernementales maliennes et les djihadistes alliés à al-Qaida, qui cherchent à se diriger vers le sud et Bamako, la capitale. Un militaire français, blessé par un tir d'arme légère alors qu'il se trouvait dans un hélicoptère Gazelle, est décédé des suites de ses blessures, ainsi qu'une douzaine de soldats maliens.

Des hommes bien entraînés

En face, «une centaine d'islamistes» aurait été tuée, selon une source militaire malienne. Parmi eux, un haut responsable du groupe Ansar Dine, Abdel Krim, dit «Kojak». Dix civils, dont trois enfants, sont morts au cours des combats, selon l'ONG Human Rights Watch.

Alors que François Hollande déclarait samedi que l'intervention française avait permis de porter «un coup d'arrêt» aux islamistes, il s'avère que ceux-ci offrent une résistance plus grande que prévu. «Ils se révèlent en réalité bien équipés, bien armés et bien entraînés», soulignait-on dimanche dans l'entourage du président de la République. «Ce qui nous a beaucoup frappés, c'est la modernité de leur équipement», récupéré souvent en Libye après la guerre qui a renversé le colonel Kadhafi en 2011.

Dimanche, quatre avions de combat Rafale ayant décollé de France ont bombardé des bases djihadistes à Gao et sa périphérie, dans le nord-est du pays. Selon des habitants, les islamistes ont commencé d'évacuer cette localité. L'aviation a encore frappé des camps à Léré, une localité dans le nord-ouest proche de la frontière avec la Mauritanie, où se sont réfugiés 200 femmes, enfants et des personnes âgées. En fin de journée, de nouveaux bombardements ont détruit des bases islamistes à Aghabo, à 50 km de Kidal, dans le nord-est du Mali. À Tombouctou, dans la zone sous contrôle des islamistes, un habitant faisait état d'un «début de panique» parmi les familles de djihadistes partis combattre à Konna. «C'est l'occasion ou jamais d'en finir avec ces islamistes», déclarait à l'AFP un enseignant.




1.Posté par cherif aidara le 14/01/2013 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chérif aidara le petit fils de cheikh sadibou aidara grand marabout
est la aujourdhui pour aider ce qui on besoin de lui pour tout les domaines
amour chance reussite travail mariage santé succés dans vos entreprises basé sur le saint coran incha allah kou gneuw sa adio fadiou
thi barké cheikhna cheikh sadibou thi barké yonentebi mouhamad salalahou aleyhi wa salam wa salatou wa salam hairou leumbiya badar ak ouhout
contact ;00221 77 921 57 39 ou sur skype aidara61 merci

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site


Hebergeur d'image

Hebergeur d'image