leral.net | S'informer en temps réel

La JERM soutient le mouvement du Dg de l'IPRES Mamadou Sy MBENGUE

« Un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brule » .Cette célèbre phrase d’Amadou Hampathe Ba traduit une réalité mondiale d’autant plus vraie en Afrique. Chez les wolofs un proverbe dit « qu’une personne du 3e âge n’est pas Dieu mais a longtemps cheminé avec lui ». OH oui, leur parcours est un condensé de réussites, d’échecs, d’écueils, d’anecdotes.


Rédigé par leral.net le Lundi 22 Août 2016 à 00:25 | | 2 commentaire(s)|

La JERM soutient le mouvement du Dg de l'IPRES Mamadou Sy MBENGUE
En somme une expérience qui peut être profitable aux jeunes. Dans la Rome antique, celle de la Constitution de l’an 590, il y avait une organisation étatique (République mais atypique) novatrice. Parmi ces innovations il y’avait le « cursus honorum » c’est-à-dire le cours des honneurs. En effet, avant d’arriver au sommet du pouvoir, il fallait d’abord être un magistrat inférieur (édiles…) puis par un processus d’émulation on pouvait devenir magistrat supérieur. Au sommet de la pyramide il y’avait les consuls ultra- puissants qui avait un droit de vie et de mort sur le romanus populus. Mais ce qui faisait le charme de cette République avec une triplicité d’organes (Magistrature, assemblée, Sénat) à connotation monarchique, aristocratique et démocratique, c’était non pas l’architecture étatique mais la place réservée aux retraités. Il n’était pas rangé aux oubliettes mais continuer à servir la cité. Ces personnes expérimentées composaient le Sénat qui avait des attributions consultatives. Ainsi leurs états de service allaient servir à parfaire le mode de gestion, à accompagner les novices, à éviter la gabegie, le laxisme.



C’est dans ce sillage, que le Directeur Général de L’IPRES Mamadou SY MBENGUE bien inspiré a créé le mouvement METRAGES. Tous ces talents ne doivent pas être confinés à des tâches domestiques voire vénielles. Ces personnes aux CV kilométriques doivent servir leur pays. En effet, leur expertise, leur background à tous les échelons doivent être magnifié par le service public. Un projet d’utilité publique, traversant des générations aussi important que le Plan Sénégal Emergent a besoin de ressources humaines coiffées par des Séniors. Les projets d’ajustement structurels dictés par les institutions de Bretton Woods ont lamentablement échoués parce qu’étant des directives venant d’ailleurs ignorant les spécificités sénégalaises.


Aujourd’hui avec le PSE on parle de performances et c’est une politique publique en phase avec nos réalités. Pour solidifier les acquis et être mieux ancrer dans l’émergence, les personnes du 3e âge doivent être consultées. Dans un pays comme la France Mr Valéry Giscard D’Estaing est toujours sénateur. Pourtant il a quitté la magistrature suprême il y’a 35 ans. C’est un exemple parmi tant d’autres. Tout ceci pour dire qu’on doit se départir de cette tare bien sénégalaise qui est de vouloir mettre à la poubelle les retraités. Ces derniers ne doivent pas être aux abonnés absents pour les questions de politiques publiques, pour tout ce qui de près ou de loin touche le développement de notre pays.


La Jeunesse Pour l’Emergence et la réélection de Macky Sall soutient cette initiative du DG de l’IPRES. Le Mouvement pour l’Emergence et le Bien Etre des Senior(METRAGES) permettra à coup sûr à ces personnes à la valeur inestimable, d’œuvrer pour un Sénégal meilleur ou il fait bon vivre et de surcroit prospère. Ainsi avec son SE le Président Macky Sall ils pourront contribuer à l’émergence en conseillant mais surtout à remettre sur les rails au cas échéant.

Qui dit 3eâge parle de gens qui ont dépassé l’âge d’être des moutons de panurge, c’est dire que leurs vérités crues, leur sens du devoir, leur amour du travail bien fait seront la bienvenue. Il ne faut pas s’attendre à recevoir des béni oui !oui ! qui vont battre les records à l’applaudimètre. Avec le METRAGES des têtes bien faites et expérimentées vont accompagner les gouvernants à mieux gérer la chose publique.

La JERM exhorte MR Mamadou Sy MBENGUE qui a mis sur les fonds baptismaux ce mouvement à ne pas baisser pavillon. Ce mouvement doit être pérennisé, structurer et ne pas écouter les diatribes d’une certaine presse à la périphérie de la réalité. Avec ce mouvement, il montre son génie, son amour du pays et de ses ressources humaines mais surtout son envie d’aider le Président de la République à réussir sa mission.

JERM






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image