leral.net | S'informer en temps réel

La Jamaïque, c'est de la dynamite !

Le relais jamaïcain a décroché l'or sur le 4x100 mètres avec le record du monde à la clé (36''84). La France prend la 4e place. Usain Bolt remporte son troisième titre londonien, le sixième de sa carrière aux Jeux Olympiques.


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Août 2012 à 12:47 | | 0 commentaire(s)|

La Jamaïque, c'est de la dynamite !
Franchement, tout n'a pas été parfait. Ça pourrait être rassurant. C'est finalement effrayant. Après un virage titanesque, Yohan Blake, troisième relayeur, a transmis le témoin à Usain Bolt comme on donne un simple bâton. Un peu négligemment. Surtout à contre-temps. Et puis le roi Usain a terminé le travail, laissant Ryan Bailey sur les fesses. Au coude à coude avec le double champion olympique du 100 et 200 mètres lorsqu'il s'est élancé, l'Américain n'a pas résisté longtemps. De toute manière, il n'y avait rien à faire. Et pourtant, les Etats-Unis ont couru aussi vite que les Jamaïcains à Daegu où ils avaient battu le record du monde (37''04). Mais ça, c'était il y a un an. Depuis, la Jamaïque va encore plus vite. En 36''84, les rois du sprint ont conservé un titre qui est désormais le leur depuis 2008. Personne n'avait réussi la passe de deux depuis les Etatsuniens en 1976.
Comme à Daegu, Nesta Carter, Michael Frater, Yohan Blake et Usain Bolt ont fait tomber la foudre. Derrière les quatre bombes jaunes et les Etats-Unis (Trell Kimmons, Justin Gatlin, Tyson Gay, Ryan Bailey), Trinité-et-Tobago (Keston Bledman, Marc Burns, Emmanuel Callender, Richard Thompson) s'est offert le bronze en 38''12 aux dépens du Canada, disqualifié pour une irrégularité lors du dernier passage de témoin. La France (Jimmy Vicaut, Christophe Lemaitre, Pierre-Alexis Pessonneaux, Ronald Pognon) termine au pied du podium (38''16). Elle avait décroché l'argent aux Mondiaux en 2011.
Bolt puissance 6
Pour Usain Bolt, ce relais est la cerise sur le gâteau de Jeux Olympiques une nouvelle fois accomplis. A Londres, le sprinteur a décroché trois titres, ce qui porte son total à six médailles d'or après la razzia de Pékin. En athlétisme, seuls Paavo Nurmi (9), Carl Lewis (9) et Ray Ewry (8) ont fait mieux que lui. Ajoutez à cela que le grand Jamaïcain bat au moins un record du monde par compétition internationale depuis 2008. Une autre cerise sur un gâteau de plus en plus gros.






Hebergeur d'image