leral.net | S'informer en temps réel

La Jeunesse féminine du Grand Parti dit NON au HCCT


Rédigé par leral.net le Mercredi 10 Août 2016 à 22:57 | | 3 commentaire(s)|

Le 20 mars 2016, pour la première fois dans l’histoire du Sénégal, un référendum est convoqué et s’est soldé par une majorité de l’abstention. Le Grand Parti a décidé de voter et de faire voter NON à cause du manque de concertation mais aussi et surtout du gaspillage tant au plan de l’organisation de ce référendum qu’au plan de l’exécution des réformes, notamment avec l’érection du HCCT (Haut conseil des collectivités territoriales).
Après avoir mis la charrue avant les bœufs, le Président de la République, a décidé de convoquer un dialogue national, pour donner une légitimité qu’il n’a pas pu obtenir par les urnes à ses fameuses réformes. Le Grand Parti, par souci de cohérence et par constance a décidé de ne pas y prendre part.
Aujourd’hui le débat tourne autour de la nomination et de l’élection des membres de cette institution budgétivore, ridicule et sans fondement. Cette institution est créée uniquement pour caser une clientèle politique frustrée et servir des alliés jusqu’ici oubliés en vue de s’assurer un second mandat.
La jeunesse féminine du Grand Parti, considérant que :
- le HCCT n’aura aucun impact sur la jeunesse, son budget aurait pu servir à construire des écoles et universités, à résoudre la crise scolaire ou encore à financer l’entreprenariat des jeunes ;
- la constance est un pilier indispensable dans la ligne de tout parti politique qui se respecte, exhorte la direction du parti, avec à sa tête le président Malick Gakou, à ne pas prendre part à cette mascarade, et à communiquer officiellement à cet effet.

Sokhna Diarra Cissé
Présidente de la Convention Nationale de la Jeunesse féminine du Grand Parti






Hebergeur d'image