leral.net | S'informer en temps réel

La République dort ! (par Khadija Cissokho)


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Août 2016 à 22:46 | | 10 commentaire(s)|

La République dort ! (par Khadija Cissokho)
« La liberté et la vérité doivent être les fondements d’une république » cette assertion de Jean Paul Sartre mérite une réflexion. Chers concitoyens, ce gouvernement nous avait promis une gouvernance sobre et vertueuse, mais la réalité est autre. Que des promesses paradisiaques et des slogans vides qui ont fini par plonger le pays dans le chaos. En effet, Nous assistons à une gestion calamiteuse des derniers publics et au flétrissement des sacro-saintes valeurs de la république. Qu’en est-il du rapport de l’Ofnac ?surement rangé dans les tiroirs. Les scandales de l’affaire Bictogo et Arcelor Mittal sont encore fraîches dans nos mémoires. Si l’on ajoute encore le haut conseil des collectivités territoriales qui n’est rien d’autre qu’un sénat bis, une institution inutile et budgétivore dans laquelle nos pauvres francs seront dépensés pour abreuver des assoiffés. De scandale en scandale, la deuxième alternance chute lamentablement. Ce gouvernement arbitraire mènera notre pays dans l’indigence total. Chers concitoyens vous en conviendrez avec moi que les priorités sont ailleurs. Une amélioration de notre système sanitaire s’impose. Nous étions de passage dans un village reculé au sud du pays, l’accès aux soins de santé et la couverture maladie universelle est un mythe pour ces villageois. Les femmes nous ont confié que pour accoucher elles sont obligées de prendre des pirogues afin de traverser le fleuve reliant leur village à la région de sédhiou. Malheureusement, avec l’hivernage et la montée des eaux la traversée devient un énorme risque. Ces braves femmes ne demandent qu’à avoir une route bitumée et une case de santé pour mettre dignement leurs enfants au monde. Par ailleurs, le système éducatif connait des crises récurrentes. La responsabilité de l’état est indexé, l’injustice est patent dans le traitement des fonctionnaires de l’état. Comment est-il possible d’être de la même hiérarchie avec les mêmes diplômes et être traité de manière inégale ? Certains bénéficient d’avantages mirobolants au moment ou les enseignants ont de la peine à joindre les deux bouts. Il n’y a pas une fonction plus noble que celui d’éveiller les consciences. C’est donc une absurdité que de résoudre les problèmes des enseignants avec des indemnités ou des primes modiques. Concernant les inondations, l’état doit trouver des solutions pérennes afin de résoudre ce phénomène. Prenons l’exemple de la ville de JoalFadiouth chaque période hivernale elle est sous les eaux, pis la cour du centre de santé de la commune est inondée, rendant l’accès et la sortie difficile pour les patients. Dans un autre domaine, affecté par le problème de l’irrégularité de la distribution des semences, l’agriculture est fragilisée alors qu’elle mérite une considération majeure avec plus de 70% de la population sénégalaise évoluant dans ce secteur, l’agriculture devrait être le levier de la relance de l’emploi au Sénégal. Parallèlement, la jeunesse sénégalaise souffre gravement du chômage. Les vacances citoyennes et ses concerts estivaux ne résolvent pas le problème des jeunes. Le ministère de la jeunesse devrait plutôt promouvoir une formation professionnelle de qualité et encourager les projets des jeunes, afin que le Sénégal puisse avoir une jeunesse citoyenne, responsable, compétente et à jour. Gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple dit-on ? Alors chers concitoyens à quand le réveil.

Khadija Cissokho
Reew mi JoalFadiouth.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image