Leral.net | S'informer en temps réel



La Russie tente de jouer l'apaisement entre la Turquie et la Syrie

le 26 Juin 2012 à 21:19 | Lu 799 fois

L'Otan juge inacceptable la destruction d’un avion turc le 22 juin par les défenses anti-aériennes syriennes et exprime son soutien et sa solidarité envers la Turquie. Ankara affirme que l’appareil effectuait une mission d'entraînement au-dessus des eaux internationales. Damas de son côté, soutient qu’il a violé l'espace aérien syrien. La Russie, pendant ce temps, tente de se poser en arbitre, tout en soutenant son allié syrien.


La Russie tente de jouer l'apaisement entre la Turquie et la Syrie
« Cet incident ne doit pas être considéré comme une provocation ou un acte intentionnel », prévient la diplomatie russe. Le communiqué publié sur le site internet du ministère des Affaires étrangères souligne que « l'escalade de la propagande politique, y compris au niveau international, est particulièrement dangereuse » et appelle « toutes les parties, tant dans la région qu'à l'extérieur, à agir exclusivement dans les intérêts » du plan de l’émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe, Kofi Annan.

Un message que Sergueï Lavrov pourrait répéter samedi prochain à Genève, devant la communauté internationale. Le chef de la diplomatie russe a décidé d’accepter l’invitation de Kofi Annan à participer à la réunion sur la Syrie, dont la tenue n'a toutefois pas encore été confirmée. Sergueï Lavrov espère toujours y voir associé des représentants de Téhéran. Si l'Iran n'est pas invité, « alors tous ceux qui peuvent vraiment influencer toutes les principales parties syriennes ne seront pas présents », a expliqué Sergueï Lavrov.

De Jordanie, où il a achevé une visite de 48 heures au Proche-Orient, Vladimir Poutine a emboîté le pas à son ministre qui l'accompagnait en prévenant : « Ignorer l’Iran dans le règlement de la crise syrienne est contre-productif. »



SOURCE:RFI