leral.net | S'informer en temps réel

La SAR : ‘’une ou deux choses que je sais d’elle…’’ (Par Jean-Michel Séck)

Il y a mille chemins dans la vie, il y a mille chemins dans notre ville : les hommes et les femmes de la SAR ont choisi depuis 1961 leur chemin : le chemin du pétrole…


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Juin 2013 à 14:06 | | 1 commentaire(s)|

La SAR : ‘’une ou deux choses que je sais d’elle…’’ (Par Jean-Michel Séck)
La SAR comme les ICS, la SAR comme la SOCOCIM, la SAR comme la CSS, la SAR comme les Ciments du Sahel, la SAR comme la SENELEC, la SAR comme tant d’autres sociétés industrielles, grandes ou petites, fait partie intégrante du tissu industriel du Sénégal : elle appartient toujours ‘’aux hauteurs dominantes de l’économie sénégalaise’’, pour paraphraser un économiste Français de renom.

La SAR a été créée en 1961 au lendemain de l’indépendance, grâce à la volonté du Gouvernement du Sénégal et en partenariat avec les Majors pétroliers : ELF, la Compagnie Française des Pétroles (CFP devenue plus tard TOTAL), SHELL, MOBIL, EXXON, TEXACO, BP. Les actions de l’Etat du Sénégal furent confiées à la BNDS (10 pct du capital)

Trois obstacles devaient être pris en compte :

Le Sénégal ne produisait pas de pétrole ; L’expertise nationale était pratiquement inexistante : seuls deux ou trois cadres sénégalais avaient été formés aux métiers du pétrole (Ousmane FALL, Aramine MBACKE) ; La technologie à mettre en oeuvre (raffinage du pétrole) était complexe.

Trois défis ont été relevés :

1- Le défi technologique : l’industrie du raffinage est une industrie fortement capitalistique, c’est une de ses caractéristiques principales.
L’expertise du personnel de la Société Africaine de Raffinage est aujourd’hui avérée et reconnue à travers le monde : le personnel de la SAR intervient dans plusieurs raffineries en Afrique (Côte d’ivoire, Gabon) en France (en Martinique entre autres) et pourquoi pas demain en Amérique du Nord ?
2- Le défi industriel : le métier du raffinage est un métier difficile et risqué : après 43 ans de pratique intensive, les hommes et les femmes de la SAR ont atteint le sommet de leur art, mais ils continuent à apprendre pour mieux servir leur entreprise, mieux servir les Actionnaires de l’entreprise, mieux servir le Sénégal et la sous-région (Mali/Guinée Bissau/Gambie/Cap Vert).
3- Le défi économique : la SAR a participé et participe toujours au développement économique et social du sénégal. Les effets directs, indirects et induits de son activité industrielle et commerciale sont mesurés chaque mois par les statisticiens sénégalais et ceux de l’UEMOA, cet espace d’intégration auquel appartient le Sénégal.
2
Intégration : la SAR est un bel outil d’intégration industrielle : dans l’espace UEMOA (près de quatre vingt millions de consommateurs) seules trois raffineries de pétrole existent : la Société Ivoirienne de Raffinage (Côte d’Ivoire), la Société Africaine de Raffinage (la Doyenne des raffineries de l’Afrique de l’Ouest)

La SAR, en particulier, a été construite à l’origine pour couvrir les besoins du marché sénégalais, du marché mauritanien (partie Sud) et du marché malien (partie Ouest).

Troisième raffinerie, celle récemment créée à Zinder au Niger, et qui traite uniquement du pétrole brut découvert dans le sous-sol du pays (Niger) ; il s’agit d’une raffinerie de petite taille.

L’outil industriel a évolué : la SAR a réalisé au mois d’Octobre 2005, le passage à la conduite numérique de ses installations, moyennant un investissement important. La conduite de ses installations est devenue moderne et l’expertise de ses hommes et de ses femmes s’est accrue.

Genre : la SAR peut être aujourd’hui très fière, comme certaines grandes entreprises du Sénégal, d’avoir assuré la promotion des femmes à des postes de responsabilité : c’est une femme qui dirige aujourd’hui à la SAR le Département Informatique ; c’est une femme qui dirige aujourd’hui à la SAR le Service Administration des Ventes ; c’est une femme qui dirige aujourd’hui à la SAR le Service Communication ; c’est une femme qui dirige aujourd’hui à la SAR la section Sécurité/Incendie : cette performance plutôt rare sous les tropiques, mérite d’être signalée.

C’est encore une femme qui a dirigé de 2008 à 2012 la Direction Commerciale de la SAR.

Plusieurs femmes sont également présentes en tant que cadres, agents de maîtrise de niveau supérieur au sein des différentes directions de l’entreprise (direction technique, direction commerciale, direction financière, direction générale, etc.)
Dialogue social : la SAR fait partie des grandes entreprises (elles ne sont pas encore très nombreuses hélas) qui ont signé, avec leur personnel, un pacte social qui vise à moderniser les relations sociales dans l’entreprise, dans l’intérêt bien compris de toutes les parties : le pacte social a été signé le 21 Septembre 2005. Il a été salué en son temps et proposé comme modèle aux entreprises du Sénégal.

Les formes de la crise : la crise actuelle que traverse la SAR est conjoncturelle : elle n’est pas structurelle, car le marché des produits pétroliers existe toujours : le potentiel de ce marché (Sénégal/Mali/Gambie/Guinée Bissau/Cap Vert) est évalué à trois millions de tonnes au moins, et de larges perspectives de croissance sont ouvertes, entre autres, depuis l’achèvement de la route reliant Dakar à Bamako longue de 1200 km (‘’la route de l’intégration’’ ?).

La SAR, après cette crise conjoncturelle dont la résolution appelle certes une thérapie de choc, saura tirer profit de toutes les opportunités de croissance qui s’offrent à elle ; elle saura saisir sa chance comme elle a toujours su le faire par le passé au
profit du développement économique et social su Sénégal et de la sous-région, car la volonté qui anime ses hommes et ses femmes est grande et inébranlable !

La crise a entraîné de nombreuses perturbations dans l’approvisionnement du marché national en produits pétroliers : l’environnement international est défavorable et une conjonction de facteurs a desservi l’entreprise : les voies du redressement existent et font déjà l’objet, au niveau des instances appropriées, de concertation étroite.

La SAR est pleinement consciente de sa mission : elle prépare avec le soutien de tous et en particulier celui des pouvoirs publics, le lancement de son vaste plan de modernisation des installations.

Elle a élaboré de manière consensuelle et solidaire mais à l’initiative de l’Amicale des Cadres de la SAR, son ‘’Document Unique’’ (DUS = Document Unique SAR)), remis aux décideurs, et qu’elle a commencé à défendre ‘’urbi et orbi’’, par la voix de la Présidente de l’Amicale des Cadres, sur les ondes d’une grande radio sénégalaise.

La SAR avance lentement mais sûrement vers un autre destin : son destin sous régional qui lui vaut, depuis sa création en 1961, son nom de SOCIETE AFRICAINE DE RAFFINAGE.

‘’ Là où existe une volonté, existe un chemin’’…
Le Sénégal émergent aura besoin d’une industrie forte, créatrice de forte valeur ajoutée : la SAR conservera sa place dans le tissu industriel pour faire du Sénégal ‘’un lion économique’’ !
‘’Les fleuves qui vont à la mer gardent toujours le souvenir des hauteurs où ils ont pris leur source…’’ : la SAR est une ‘’hauteur’’, elle est née au vingtième siècle et son histoire se poursuit au vingt et unième siècle…

Jean-Michel SECK
BP 231 Dakar



1.Posté par fall ablaye le 27/06/2013 21:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci mr seck nous souhaitons ton retour, le succès est toujours le résultat d’une performance collective. L’entreprise favorise l’esprit d’équipe, attentive à l’épanouissement personnel de ses collaborateurs.
Toutes les idées méritent d’être écoutées. Chacun se doit de rester bienveillant à l’égard des autres et faire preuve de respect et d’ouverture aux différences et aux cultures du monde.
(que son histoire se poursuit au vingt et unieme siecle).............

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image