Leral.net | S'informer en temps réel

La "Troisième Guerre mondiale" a commencé selon des médias russes

Rédigé par La rédaction le 14 Octobre 2016 à 23:12 | Lu 5481 fois

La première chaîne d'État annonce que les batteries antiaériennes russes en Syrie vont "abattre" les avions américains.


Des bateaux et des avions militaires russes en Crimée
Des bateaux et des avions militaires russes en Crimée
La Russie se prépare à la "Troisième guerre mondiale". C'est ce que laissent entendre certains médias du pays depuis quelques jours. Sur la première chaîne d'État, c'est le présentateur de l'émission phare du dimanche soir qui annonce que les batteries antiaériennes russes en Syrie vont "abattre" les avions américains. Sur la chaîne d'informations en continu Rossia 24, c'est un reportage sur la préparation des abris antinucléaires à Moscou.

D'autres médias ont également évoqué un état de guerre à venir. Le site d'informations Fontanka avance ainsi que le gouverneur de Saint-Pétersbourg veut rationner le pain pour une future guerre malgré les explications des autorités qui affirment vouloir simplement stabiliser le prix de la farine. Les exercices de "défense civile" sont discutés à la radio et des graffitis pro-Poutine tapissent désormais les immeubles comme cet ours, symbole de la Russie, distribuant des gilets pare-balles à des colombes de la paix.

L'échec des négociations d'un cessez-le-feu en Syrie entre les États-Unis et la Russie a participé à cet emballement sur l'imminence d'une "Troisième guerre mondiale". Les bombes russes et syriennes sur Alep ont ensuite transformé la ville en "enfer sur Terre" selon les termes de l'ONU.

Une réunion internationale sur la Syrie est programmée samedi à Lausanne en Suisse, en présence de John Kerry, le secrétaire d'État américain, et Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe. Alors que le monde flirte "dangereusement avec la zone rouge" selon l'expression employée par Mikhaïl Gorbatchev, dernier président soviétique, dans une interview à Ria Novosti, cette rencontre de Lausanne apparaît décisive.