leral.net | S'informer en temps réel

La Une des quotidiens du samedi 26 novembre 2016: Le plan d’action de l’opposition et l’installation du bureau du HCCT au menu


Rédigé par leral.net le Samedi 26 Novembre 2016 à 10:03 | | 0 commentaire(s)|

Le Quotidien à sa une, titre, réponse à Macky sur le processus électoral, « Manko » dit « oui, mais… ». L’opposition annonce une marche pour le 21 décembre, explique ainsi le journal qui précise que sur une rencontre avec le Président Macky Sall, l’opposition est d’accord sur le principe mais prévoit en même temps d’organiser une marche. L’AS annonce une audience en vue avec Manko Wattu Sénégal qui se rend chez le Président Macky Sall dimanche prochain.

L’opposition au palais le 29 novembre dans le cadre du dialogue politique, souligne Libération. La Tribune relève que malgré son plan d’actions, « Wattu » est tout de même prêt à rencontrer le président Sall. Le journal souligne qu’après l’invitation du chef de l’Etat, le front « Manko Wattu Sénégal » se dit prêt à le rencontrer. Même si l’opposition reste toujours sur le pied de guerre avec une marche de protestation prévue pour le 21 décembre prochain, si rien n’est fait pour garantir un bon déroulement du processus électoral. Enquête souligne que dans la lutte pour la transparence des élections, l’opposition redescend dans la rue et entend battre le macadam le 21 décembre prochain. Pour sa part, WalfQuotidien à sa une, titre, processus électoral, accaparement des ressources gazières et pétrolières, l’opposition durcit le ton et marche le 21 décembre, même si le chef de l’Etat est prêt à recevoir ses leaders.

Concernant la stratégie politique de « Manko Wattu Sénégal », L’Observateur à sa une titre, le jeu de ruse de l’opposition contre Macky. Le journal tente d’expliquer pourquoi le front marche toujours en l’absence du chef de l’Etat.
A la une de jour-J Infos, le HCCT (haut conseil des collectivités territoriales) Ousmane Tanor Dieng installe le bureau et frustre. Soulignant que l’ancien ministre des collectivités locales Aliou Sow est zappé, le journal écrit qu’une erreur de management est commise. Parlant de déçus et de frustrés, le journal parle du grand défi du auquel fait face l’institution. Au HCCT, Tanor tient son bureau, écrit La Tribune qui précise qu’il est très paritaire et est composé de membres de la majorité présidentielle. De son côté, WalfQuotidien relevant une forte présence de l’APR dans le bureau du HCCT, soutient que Macky surveille Tanor.

Dans Jour-J Infos, un dossier sur les investitures aux élections législatives de 2017, et qui parle de ces leaders politiques qui ne seront pas réinvestis. La cause, l’illégitimité de certains parlementaires, l’absence de solidarité entre députés, la rébellion ou encore les problèmes avec la base. Le journal dresse le croquis des menacés.

La série de meurtres et d’agressions en banlieue, ça sent la mort, titre Le Quotidien. Constatant la persistance de la criminalité dans la zone, le journal écrit que depuis quelques jours, la banlieue dakaroise est secouée par une série de meurtres. Et après la vice-présidente du CESE et un autre à Djeddah Thiaroye Kao, un nouveau crime a été commis dans la nuit de jeudi à vendredi. Et dans le même temps, renseigne le journal, un policier a échappé à une tentative d’assassinat. Une situation inquiétante, souligne le journal. Et d’ailleurs La Tribune à sa une évoque encore un meurtre, un coup de couteau fatal à la victime et le tueur activement recherché. WalfQuotidien précise qu’un charretier est tué par son ami et ainsi la série macabre se poursuit. Suite à la série de meurtres à Dakar, La Tribune s’interroge, se demandant si ce ne sont pas des crimes rituels car cela intrigue. A ce propos, Enquête à sa une parle du niveau de criminalité au Sénégal et la vérité des chiffres. Ainsi, écrit le journal, la Police indique que près de 50 mille individus dont 387 étrangers ont déjà été interpellés, cette année .

Direct Info à sa une, titre, réforme de la Cour Suprême et statut des magistrats, la magistrature divisée. Un programme qui, écrit le journal n’emballe point une partie importante de cette corporation. Même si une infime partie est favorable à ces nouvelles dispositions déposées depuis mercredi dernier à l’Assemblée Nationale. Et aujourd’hui, les magistrats vont plancher sur leur sort lors d’une assemblée générale.

L’AS consacre sa une de ce samedi à un dossier sur les grandes luttes à l’UCAD, d’hier à aujourd’hui menées par ceux qu’il désigne comme les révolutionnaires. Le journal fait les portraits de Maître El Hadj Diouf présenté comme un des plus grands orateurs du mouvement qui a mené la grève de 1984, Modou Diagne Fada qui déclare avoir failli être kidnappé à l’intérieur du campus. De même qu’une des meneuses de grève, Katy Cissé Wone qui soutient que les autres femmes ne comprenaient pas son engagement.

Source leral.net






Hebergeur d'image