leral.net | S'informer en temps réel

La bagarre sans merci des dockers jugés et condamnés, hier

le conflit syndical, ayant entraîné des coups et blessures volontaires au sein des dockers et qui défraie actuellement la chronique, a atterri, hier, au tribunal des flagrants délits. En effet, D. Diouf, adjoint du Secrétaire général du syndicat des dockers du Sénégal est accusé de discrimination dans le choix des travailleurs à l’arrivée des navires.


Rédigé par leral.net le Samedi 1 Juin 2013 à 10:52 | | 0 commentaire(s)|

La bagarre sans merci des dockers jugés et condamnés, hier
C'est cette situation qui est à l’origine de la scission au sein de ce syndicat et qui a débouché sur la mise en place d’un bureau parallèle. Ce n’est pas tout, car, selon L’As, le 17 mai dernier, Mbaye Gning et Massila Ndiaye de l’aile dissidente, âgés respectivement de 63 et 52 ans, ont bandé les muscles pour s’en prendre au chef du personnel. Sérieusement molesté, le responsable du personnel a produit un certificat médical d’une Itt de 30 jours et qui sera rallongée de 15 jours vu l’ampleur de ses blessures à la tête. A la barre, les prévenus qui ont minimisé les faits avant que Massila Ndiaye n’indique que c’est son co-prévenu qui se bagarrait avec le plaignant. Poursuivant, il indique, selon ce quotidien, qu’il était intervenu pour séparer les protagonistes. Il a même brandi des certificats médicaux de "complaisants" par les conseils de la victime. Ses dénégations qui n'ont pas convaincu le procureur qui a indiqué que les prévenus ont quitté ensemble le môle 3 pour s'attaquer au plaignant au niveau du môle 4 avant de retourner ensemble. Aussi, la source du journal renseigne-il, les mis en cause, reconnus coupables de coups et blessures volontaires, ont pris deux mois avec sursis et ont été condamnés à verser 1,5 millions de nos francs.






Hebergeur d'image