leral.net | S'informer en temps réel

La célébration de l’ouverture des travaux du Hackaton dans le cadre de l’innovation technologique au service de l’administration fiscale


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Novembre 2016 à 14:07 | | 0 commentaire(s)|

La célébration de l’ouverture des travaux du Hackaton
La célébration de l’ouverture des travaux du Hackaton
Le Sénégal abrite un processus de génération de solutions qui est à la fois itératif et collaboratif, a annoncé à Dakar le ministre de l’économie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, lors de l’ouverture des travaux du Hackaton, sur le thème de « l’innovation technologique au service de l’administration fiscale ».

« Fidèle à sa tradition de collaboration privilégiée avec les partenaires techniques et financiers, le Sénégal est honoré aujourd’hui d’accueillir, pour une première fois dans notre zone, cet évènement. Même si le concept n’est pas totalement étranger aux entreprises privées, notamment en matière d’innovation technologique, c’est une grande première pour notre administration », réjouie le Ministre des Finances.

En partenariat avec le Fond monétaire international, notre pays confirme sa position de laboratoire de bonnes pratiques pouvant inspirer d’autres Etats.

Les pratiques vertueuses ayant fait recette dans le secteur privé, doivent aussi être appliquées dans les sphères de l’administration publique. Je suis convaincu que l’administration doit, conserver et consolider les vertus du service public. Elle doit également placer la satisfaction de l’usager du service public et la recherche de l’efficacité dans ses interventions au cœur de ses préoccupations.

Selon lui, l’administration doit être le point cardinal de toutes les stratégies porteuses de développement. Celui duquel partent toutes les dynamiques et celui vers lequel évidemment elles aboutissent, comme avait indiqué avec justesse le président de République, Macky Sall.

« La DGID a ainsi été l’une des premières administrations à opter pour une logique de contractualisation avec sa tutelle, adossée à une planification de ses actions, soutient Amadou Ba qui pense les nouvelles méthodes ont certes permis à l’administration de faire des avancées fort appréciables en termes d’efficacité dans la collecte des recettes fiscales et non fiscales d’une part et d’amélioration des services aux usagers d’autre part.

Thierno Malick Ndiaye Leral.net






Hebergeur d'image