leral.net | S'informer en temps réel

La circoncision fait baisser le risque d’attraper le VIH

A la question « le prépuce est-il l’ami de l’homme ? », on répondrait bille en tête par l’affirmative, puisque dans cet article de Rue89 il est avancé que la circoncision « fait baisser le risque d’attraper le VIH ». Elle réduirait le risque d’infection à papillomavirus chez l’homme et fait par conséquent baisser le risque de cancer du col de l’utérus chez la femme.


Rédigé par leral.net le Dimanche 6 Février 2011 à 16:16 | | 2 commentaire(s)|

La circoncision fait baisser le risque d’attraper le VIH
« Les circoncis sont moins sensibles », « les circoncis sont juifs/musulmans », « le prépuce, c’est un plus », « la circoncision c’est plus hygiénique » : voici, au choix, quelques affirmations que j’ai pu entendre sur la chose (ou plutôt son absence). Le prépuce est aujourd’hui encore mystérieux et débattogène.

La vie avec et sans prépuce

Répondant à mon appel à témoins sur le sujet de la circoncision, Michel m’a apporté un témoignage précieux : celui d’un homme circoncis sur le tard et qui a connu une vie sexuelle avant et après. A lire !

► Michel : « La circoncision fait presque l’unanimité autour de moi » Pour couper court aux tabous (religieux ou pas) qui peuvent entourer ce petit bout de peau, j’ai voulu aborder le côté pratique et esthétique. J’ai demandé à des femmes ce qu’elles en pensent, et si elles préféraient avec ou sans. Nina : « Je préfère les pénis non circoncis, avant tout par habitude, je pense. Je les connais mieux, je me sens plus à l’aise pour les caresser et jouer avec, j’ai moins l’appréhension de trop tirer. J’ai une sensation de plus grande souplesse. »

« Ma copine s’en est aperçu au bout de trois mois »

Mais tous les goûts sont dans la nature : si Marie « aime bien les circoncis, c’est parce que c’est plus pratique pour les capotes, souvent plus esthétique, quoique c’est souvent difficile de les distinguer ». Quant à Martine, un autre ressort lui fait préférer les circoncis : « Je trouve ça plus érotique, ça sent moins la pisse et plus le sexe, c’est plus sensible/fragile et donc tu as une sorte de réciprocité avec le clitoris.

Et puis sans doute que le souvenir de cette petite opération, inconsciemment, ça me plaît, comme certains tatouages ou cicatrices, je trouve ça erotique un corps marqué. »

Cependant, l’enjeu reste faible : aucune de celles que j’ai interrogées ne suggèrerait à son partenaire de se faire circoncire si ce n’est déjà fait. D’ailleurs, les filles ne le remarquent pas systématiquement. Nicolas :

« Je suis circoncis, mais aucune fille ne m’a jamais fait la réflexion une fois désapé. Ma copine actuelle s’en est aperçu seulement au bout de trois mois, genre “ah bon, t’es circoncis ? J’avais pas remarqué”. »

Un enjeu de santé publique ignoré par les pouvoirs publics

La question a pourtant son importance : la circoncision fait baisser le risque d’attraper le VIH (en restant prudents tout de même ! ), réduit le risque d’infection à papillomavirus chez l’homme et fait par conséquent baisser le risque de cancer du col de l’utérus chez ses partenaires.

Pour toutes ces raisons, on pourrait penser que la circoncision est un enjeu de santé publique, mais le poids de la religion et la difficulté de parler du corps des hommes dans les communications du ministère de la Santé -il est ainsi plus facile de parler du cancer du sein que de celui de la prostate- expliquent peut-être qu’on laisse ce sujet de côté.

La religion (musulmans et juifs imposent la circoncision) n’est donc pas le seul déterminant dans la circoncision, comme de nombreux préceptes religieux. On peut même parler d’un conseil de santé publique mis dans la bouche de Dieu. Et on peut souvent s’apercevoir que la religion d’un circoncis n’est pas toujours celle qu’on croit. Nina : « Je l’associe souvent à la religion mais j’ai eu plusieurs fois tort. J’ai eu un compagnon qui avait été opéré d’un phimosis [cette page contient des pénis, note de Camille].

Un autre était circoncis parce que son père (musulman) l’était, mais lui n’était pas religieux du tout, sa mère avait juste préféré qu’il soit circoncis.

Il m’est arrivé de poser la question quand je ne connaissais pas la religion de mon partenaire ou que je lui en attribuais une mauvaise, plus par curiosité qu’autre chose. »

« C’est comme si je me retrouvais chez le rabbin »

Noémie a elle plus de mal avec le poids religieux de la circoncision : « Voir un mec qui l’est me renvoie à mes choix par rapport à la religion… Le seul mec circoncis avec qui j’ai couché, quand je le voyais, c’est comme si je me retrouvais chez le rabbin qui me demande si je veux me marier avec un juif.

C’est comme si on me posait la question : “Veux-tu être juive ? ” qui est compliquée pour moi… Sinon, je trouve ça plutôt plus joli, sans cette peau qui sert à rien. »

Pour finir de brouiller les cartes, la circoncision est parfois rapprochée à tort à l’excision, et présentée comme une forme de « mutilation sexuelle ».

« La seule différence réside dans l’endurance »

Pourtant, il ne s’agit pas de priver l’homme de son plaisir. Michel, circoncis à 22 ans à la suite d’un accident (il a donc connu le sexe avant et après), en témoigne : « Je me rends compte que j’ai à peu près les mêmes sensations que lorsque je n’étais pas circoncis et que je portais un préservatif. La peau de mon gland s’est un peu épaissie mais j’ai toujours beaucoup de plaisir (y compris pendant une fellation), la seule différence réside dans l’endurance.

Même si on n’est pas là pour battre des records, entendons-nous bien. Mais c’est plus facile de gérer le moment où on veut éjaculer.

Vous pouvez retrouver sur Rue69 l’intégralité du très intéressant témoignage de Michel. Sa conclusion : « Sur les cinq ans que j’ai passés avec cette jeune femme, il y a eu six mois avec prépuce, quatre ans et demi sans.

Elle était ravie du changement pour tout un tas de raisons, elle trouvait ça plus propre (rapport à la fellation, malgré mon hygiène sérieuse), plus joli aussi. Et elle me trouvait plus “efficace” (ce sont ses mots) une fois circoncis. »

Ferloo avec Rue89



1.Posté par schwarzeraal le 06/02/2011 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

apres viviane voila encore une connerie.le president sud africain zouma disait aussi coucher avec une fille vierge protege du vih. unsinn und blödsin.

2.Posté par khetalli goor le 07/02/2011 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

khetalli goor : Traitement des hommes présentant des troubles de l'érection, ce qui correspond à l'incapacité d'obtenir ou de maintenir une érection du pénis suffisante pour une activité sexuelle satisfaisante. 10 000F tel 77 481 02 14

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image