La coalition Mankoo Taxaw Senegaal envahie par des intrus : Arc-en-ciel sonne la révolte

Non content de la nouvelle constitution de Mankoo Taxaw senegaal, qui semble écarter les « gardiens du temple », le mouvement Arc-en-ciel sonne la révolte.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Mai 2017 à 13:59 | | 0 commentaire(s)|

Membre actif de l’opposition depuis le début, le mouvement Arc-en-ciel ne semble pas se retrouver dans la démarche de la coalition nouvellement créée, Mankoo Taxawu Senegaal. « Ce sera bien drôle d’aller dehors chercher de nouveaux compagnons, de revenir et de ne retrouver personne à la maison ». Cette boutade risque bien de s’appliquer principalement au Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) et subsidiairement, à Manko Wattu Senegaal, partis pour chercher à établir coûte que coûte une liste commune de l’opposition, craint ce mouvement.

Sur les motivations des uns et des autres, Arc-en-ciel indique que c’est « les combinaisons et peut-être l’ardent désir » d’aligner une seule liste qui ont certainement détrôné le souci de bien resserrer les rangs et de fermer les brèches qui continuent de s’ouvrir dans les rangs de ceux qui, dès le début, avaient choisi de rester dans l’opposition avec « courage et bienveillance ».

Arc-en-ciel, qui note que ce serait bien « dangereux » de jouer avec le souffle qui a entretenu la flamme lors de la traversée par vents contraires, rappelle avec regret, que les interdictions, les répressions, les débauchages, les emprisonnements des jeunes de l’opposition, appliqués avec « constance et rancœur » pendant cinq années, avaient forgé un esprit, presque une fraternité militante.

Mieux, le Fpdr créé par Me Wade au lendemain de la défaite, a tenu son rang quand beaucoup pensaient que le seul terme pertinent de l’alternative était soit de se « coucher », soit de revendiquer une amitié hypothétique avec les « vainqueurs ».

La tribune