leral.net | S'informer en temps réel

La cohésion et l’unité la plus large de Benno pour 2012, sont une exigence populaire.

Au regard des peines et autres souffrances endurées actuellement par le peuple sénégalais, sous Abdoulaye Wade, tous les patriotes, les simples citoyens conscients de leurs responsabilités, en un mot, toutes les forces vives de notre pays, devraient tout faire, pour mettre fin en 2012, à cette gouvernance hideuse du régime libéral. Toute autre démarche de qui que ce soit, allant dans le sens contraire, participerait consciemment ou inconsciemment au maintien du régime de Wade et par ricochet, des peines et souffrances de notre peuple. Patriotiquement, tout citoyen qui aime ce pays aujourd’hui, devrait bien se garder de prendre part à une action ou d’assumer une part de responsabilité quelconque, devant l’histoire et le peuple sénégalais, menant au maintien du pouvoir de Wade.


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Septembre 2011 à 20:39 | | 17 commentaire(s)|

La cohésion et l’unité la plus large de Benno pour 2012, sont une exigence populaire.
Ceci étant, nous ne devons pas oublier le travail colossal accompli par les Assises nationales, dans le but justement, d’une sortie heureuse, de cette crise profonde dans laquelle notre pays est plongé depuis longtemps, mais de manière plus accrue, depuis bientôt 12 ans. Les Assise nationales appellent non seulement, à un large rassemblement, mais aussi, à l’unité et la cohésion des forces vives de notre pays, pour qu’elles prennent en charge et traduisent en acte concret, ses conclusions et sa Charte nationale. Autrement dit, elles nous invitent à nous retrouver autour de l’essentiel, c’est-à- dire de l’intérêt supérieur du pays tout entier, en une équipe apte, cohérente et soudée. Si le vœu ardent à tous les patriotes, comme nous nous considérons, c’est seulement le Sénégal avant tout, nous devrions alors pouvoir subordonner, nos petites personnes et nos intérêts égoïstes au seul profit de ce pays.

Le peuple sénégalais qui n’en peut plus de supporter davantage ses souffrances lui sont imposées, s’impatiente à juste raison et attend au tournant de 2012, des solutions radicales, concrètes et pragmatiques des acteurs politiques, toutes tendances confondues, dans un Benno fort, parce que uni en un bloc compact, sous l’égide de la Charte nationale et des Conclusions des Assises nationales. Ce Benno, qui porte pour l’instant sur ses épaules, l’espoir d’une partie importante de notre peuple, n’a, sous aucun prétexte, le droit de décevoir cette attente fort légitime. Cette responsabilité, incombe aussi bien les partis politiques, la société civile que les personnalités indépendantes associées à cette œuvre de salubrité ou de purification nationale. Ce devrait être, un honneur suffisant, pour chacune des parties prises individuellement, d’avoir eu à participer en tant que patriote et citoyen, à la libération de son pays et son peuple pris en otage, par un régime incompétent et prédateur.

Le 26 Février 2012,-si toutefois l’élection présidentielle se tenait- devra être un autre tournant historique de notre pays, en ce sens, qu’il fermera définitivement, une triste parenthèse d’un accident de l’histoire de notre pays. En tirant les leçons de cette triste épisode de la marche de notre pays sous Me Wade, nous devrions logiquement dire, plus jamais ça ! Mais pas seulement, en le déclarant haut et fort. Nous devons dorénavant, par des actes et mesures concrètes, exclure de la gestion de notre, le régime présidentiel sous toutes ses formes, car il n’enfante que des monstres du genre Abdoulaye Wade. Ils se prennent après pour des roitelets dictateurs, des monarchistes pour finir en impotents. Tous ceux qui prônent ce type de régime présidentiel, ne rêvent que de détenir seul, tous les pouvoirs de la République entre leurs mains, pour ensuite nous imposer leur volonté, comme étant, soi-disant, le seul, qui soit élu par le suffrage universel donc, a, tous les droits sur nous, peuple souverain. C’est fort de cela que les Assises nationales ont bien suggéré la refondation de toutes nos institutions et une rupture fondamentale avec les pratiques des régimes passés. Cette innovation marquera un nouveau départ vers la renaissance d’un Sénégal nouveau et d’un autre type de citoyen à part entière, qui se conformera au respect des règles de la République.

Le pouvoir personnel, qui était hier une obsession d’Abdoulaye Wade et, aujourd’hui, celle d’Idrissa Seck, est un signe avant-coureur évident, qui ne trompe pas. Cette obsession de l’accès au pouvoir à tout prix, désigne les contours des dictateurs rampants ou potentiels, qui promettent monts et merveilles, rien que pour s’installer au pouvoir. Et après nous dire : « Ma waxon Waxeet » ou bien «les promesses n’engagent que ceux qui y croient ». L’exemple de Me Wade est aujourd’hui assez édifiant pour nous mettre en garde dorénavant, contre ces prétendus messies, avec leurs « solutions toutes faites ou clés en mains à tout faire ».

La solution de rupture, bien aux antipodes du pouvoir personnel, c’est celle de la séparation des pouvoirs, de leur indépendance, de leur rationalité et de sa gestion par une équipe compétente. Le tout, fondé sur les bases et règles à tous égards, d’une république non virtuelle, avec bien évidemment, de l’éthique irréprochable à tous les niveaux. Et ce sont-là les voies et moyens prônés par les Assises nationales et que l’équipe de Benno, entend et s’engage à appliquer sous l’œil bien veillant des citoyens libres et de tous les acteurs, parties prenantes de la victoire des forces vives et de progrès de notre pays. Autrement dit, il ne sera plus question de laisser un pouvoir quel qu’il soit, faire ce que bon lui semble sans aucun contrôle en amont et en aval.

Et la naissance du M23, vient renforcer les prémisses de Benno Siggil Senegaal et élargir davantage les bases d’un large rassemblement tant souhaitées par les conclusions des Assises nationales. Ce mouvement né spontanément d’une volonté populaire sans précédent, engendrée par un ras-le-bol généralisé d’un peuple meurtri, est un élément essentiel capital, dans les perspectives de l’échéance 2012 et la mise à mort du régime libéral. Voilà pourquoi, la jonction de toutes les forces vives opposées au régime de Wade, qui partagent la ferme volonté de sauver notre pays, des dérives incessantes du régime libéral, devrait se faire nécessairement sans tarder, et sur les seules bases de l’intérêt général de notre peuple. Ce qui nécessite bien évidemment, une organisation bien structurée, avec une direction souple et fonctionnelle, afin de s’attaquer dans les meilleurs délais, aux urgences de l’heure, face à 2012. Vu son ampleur, l’engagement et la vigueur de sa composante jeunesse, le dynamisme et la présence massive de celle féminine et sa présence effective sur l’étendue du territoire national, il ne devrait poser aucun problème, d’actionner l’ensemble des leviers de toutes les structures, mises en place, le moment venu.

Si nous sommes tous d’accord et convaincus qu’il n’existe en ce moment que deux camps, à savoir celui du pouvoir et de tous ses affidés et de l’autre, celui du M23, qui regroupe tous les patriotes, citoyens libres et conscients opposés à la mal gouvernance du régime en place. Pour vaincre le monstre en place, nous sommes condamnés à unir nos forces respectives et de serrer parfaitement bien nos rangs, pour éviter absolument la division en notre sein. La seule arme fatale que Me Wade est susceptible d’utiliser contre nous, pour nous empêcher de le bouter dehors avec tout son camp, le 26 Février 2012 au soir, c’est celle de la division en utilisant des taupes ou éléments étrangers à nous, pour nous déstabiliser. Par conséquent vigilance à tous les niveaux pour faire échec à toutes les tentatives.

Le chemin est ainsi bien tracé pour nous. Unis, nous vaincrons le monstre ! Mais si jamais le syndrome de la division est encore parmi, nous compromettons alors, toutes nos chances d’une victoire à portée de nous. Ainsi, chacun de nous individuellement pris, est mis devant ses responsabilités et devant l’histoire aussi. Nous souhaitons vivement, que cette opportunité qui nous est offerte et les atouts majeurs dont nous disposons aujourd’hui, ne soient pas perdus de vu par tous les acteurs politiques, sociaux, économiques, culturels, etc., de notre camp, ainsi que des populations meurtries. Cette prise de conscience-là est aussi à mon avis nécessaire.


Mandiaye Gaye
Gaye_mandiaye@hotmail.com



1.Posté par bling bling le 21/09/2011 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout à fait d'accord avec toi: benno n'a pas le droit de décevoir les aspirations des sénégalais. Il doit trouver un candidat unique

2.Posté par deug la vérité le 22/09/2011 08:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je trouve votre analyse objective , et je crois que les bonnes consciences, les sénégalais qui se soucient de l'avenir de leur pays , qui subissent le pouvoir des wade , souffrent de la corruption instaurée au coeur du pouvoir libéral , depuis son accession grâce à l'alternance . Faudrait il le souligner ?
La seule solution est de sauver ce pays notre qui est complétement à la dérive . Seule une cohalition pourrra envoyer aux oubliettes ce gouvernement qui délapide les maigres resources finaciéres de l'état , en arrosant tous les corrompus du pays : les sois disant marabouts et leur fameux ndigaal, je ne parle des autres sectoins politiques qui étaient dans l'oposition hier et qui d'un coup de bagette magique laisseraient leur vie pour la réelection du plus vieux président du monde .
Votez abdoulaye wade , c'est condamner le sénégal à la banqueroute . Par contre les dirigeants de l'opposition ont tous intérêt à trouver un compromis sinon , ils seraient responsables , et rendront des comptes aux sénégalais par tous les moyens nécessaires, mais par tous les moyens .

3.Posté par RITA le 22/09/2011 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Depuis que benno existe s'il n'arrive pas à s'entendre ce n’est pas maintenant surtout à l'approche des élections qu'il le fera. Chacun se dit être le plus représentatif et en plus de cela personne n'a confiance à l'autre.

4.Posté par RITA le 22/09/2011 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je sais que vous n'arriverez pas à vous entendre et même si par extraordinaire vous vous le faites, vous ne pourrez rien contre Wade car vous êtes une bande de râleurs tout simplement.

5.Posté par RITA le 22/09/2011 08:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous peinez à trouvez un consensus et vous voulez que le peuple vous mette sa destinée entre vos mains, ce n’est pas possible. Si on vous donne ce pays vous passerez tout votre temps à vous réunir pour trouver des consensus.

6.Posté par RITA le 22/09/2011 08:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui est bizarre dans tout cela c'est qu'il existe dans benno des parti qui à leur sein ne se sont pas encore d'accord sur le candidat qu'ils vont présenter à la candidature de benno, c'est le cas du parti socialiste où rien n'est claire car ils parlent de primaire et Khalifa Sall est en pole position pour contrer Tanor Dieng.

7.Posté par RITA le 22/09/2011 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous ne pouvons pas laisser tomber quelqu'un qui est prêt depuis longtemps, qui sait ce qu'il veut et choisir des gens qui ne savent pas à quel chien se vouer. Wade est prêt et nous sommes aussi prêts à lui renouveler notre confiance.

8.Posté par Ndiaganiao le 22/09/2011 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les dix règles d'or du dialogue Politique selon Mamadou Diop Decroix

1. Sachez écouter avec attention et ne répondre que lorsque votre conjoint a fini de parler.

2. Soyez lent à parler. Réfléchissez d'abord. Parlez de façon à ce que votre conjoint comprenne bien ce que vous voulez dire.

3. Dites toujours la vérité, mais dans l'amour. N'exagérez rien.

4. N'utilisez pas le silence pour frustrer votre conjoint. Expliquez-lui la raison de votre hésitation momentanée.

5. Ne vous querellez point : N'oubliez pas qu'il est possible d'avoir un avis différent sans pour autant se disputer.

6. Soyez aimable dans vos réponses. Ne répliquez jamais avec colère.

7. Sachez reconnaître vos torts et demander pardon.

8. Cessez de harceler votre conjoint de reproches. Evitez de l'agacer continuellement.

9. Ne critiquez pas votre conjoint et ne le blâmez pas, mais cherchez plutôt à l'encourager et à l'édifier.

10. Cherchez â comprendre, avant d'être compris. Soyez tolérant et prenez sincèrement à cœur les intérêts de votre conjoint.


9.Posté par Y EN A MARE le 22/09/2011 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y EN A MARE EN A MARE DE BENNO

10.Posté par sandaga le 22/09/2011 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour tous les jours, ou pour les grandes occasions, retrouvez toutes nos idées pour des tables chaleureuses ! Assiettes, bols, mugs et coffrets pour des petits déjeuners joyeux, verres à pied ou gobelets, carafes et glacières. une sélection spéciale d'articles pour cadeau de mariage et d'anniversaire. A l’heure du thé, découvrez les saveurs du thé avec la série de théière en fonte ou en inox…Et pour vos dîners savoureux découvrez les plats en mélanine, les saladiers unis ou multicolores et les couverts… Une sélection originale et raffinée de verres, cuillère, fourchettes, couteau, pichets, thérmos, tasses et soucoupes pour donner chaque jour à votre table un air de fête !
FALLCOM VAISSELLE Shop Sandaga (FV2S)
Adresse: 18 av. jean Jaurès Sandaga coté EL MALICK
TEL: 30 107 74 74 - 77 221 30 30 - 77 804 55 55 - 70 330 40 40
http://www.facebook.com/fallcomvaisselle
email: fallcomcom@hotmail.com
ouvert tous les jours de 8h à 19h et les fériés de 10h à 16h
Bientôt! la livraison à domicile.

11.Posté par khelmourafet le 22/09/2011 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un Me Wade vaut mieux que 5 membres de Benno réunis. Et ceci nous allons le savoir si nous commettons l'erreur de mettre au pouvoir un des membres de cette soi disant coalition.

12.Posté par khelmourafet le 22/09/2011 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour rien au monde ne faisons jamais cette gaffe que d'élire un allié de cette entité . Sinon ils vont saccager le bel héritage que Me Wade nous a légué.

13.Posté par khelmourafet le 22/09/2011 10:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Soyons sur nos gardes vous savez ces opposants là s'ils étaient animés de bonnes intentions ils ne refuseraient pas la candidature de Me Wade .

14.Posté par yani le 22/09/2011 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec un ou plusieurs candidats aussi l'opposition n'aura rien, les sénégalais disent non à la restauration du régime PS. Comparez le Sénégal de 2000 et le Sénégal d'aujourd'hui, prenez toutes les domaines, partout l'équipe de Wade a fait ses résultats, c'est pourquoi on est pour qu'on les laisse continuer

15.Posté par yani le 22/09/2011 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faut pas forcer les choses, vous savez mieux que quiconque que cette coalition n'est pas homogène, comment peut on mettre des libéraux, des socialistes, des gauchistes, des marxistes, et des traitres parce qu'il en a dans un même sac. Tôt ou tard ça va exploser, si ça ne l'est pas déjà

16.Posté par nat le 22/09/2011 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les membres de benno ont déjà foulé du pied l'unité et c'est ce qui est la cause de tout leur peine à trouver un candidat à quelques encablures des élections disons plutôt tassaro

17.Posté par nat le 22/09/2011 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les membres de benno ont déjà foulé du pied l'unité et c'est ce qui est la cause de tout leur peine à trouver un candidat à quelques encablures des élections disons plutôt tassaro

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image