leral.net | S'informer en temps réel

La « constante » est bien dans son repère orthonormé


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Février 2015 à 16:06 | | 5 commentaire(s)|

La « constante » est bien dans son repère orthonormé
Je n’avais pas fini de m’indigner des termes utilisés dans le communiqué du FPDR, conglomérat d’anciens putschistes et éclopés politiques que me sont parvenus les propos haineux et scandaleux de l’ex-président de la République à l’encontre de son remplaçant au palais de l’avenue Roume.

Il n’y a pas de surprise, le père de Karim et de Syndjeli est bien dans son terrain de prédilection : les mensonges et les contrevérités « soss ak rambaaj »! Ce comportement a accompagné Me Wade durant tout son parcours politique. Et il le fait avec au tant d’aplomb et dextérité ! Remember :

Après sa brillante élection de 2000, ses premières réactions c’est d’accuser Abdou Diouf et sa famille de voler les tableaux d’art de la présidence. Machiavélique et pour la consommation internationale, il n’hésita pas à envoyer ce dernier à la réunion de l’OUA au Caire. Evidemment, désemparé en ces moments de solitude ce dernier ne pouvait que de se soumettre de bon gré. On connait la suite.

Affolé par sa fraude électorale de 2007, il fut une sortie virulente contre Moustapha Niasse. Il inventa les deux bateaux de pétrole du Nigeria et les conditions d’obtention de sa maison à Fan hock . Le démenti des contemporains fut cinglant. Ces bateaux comme ceux donnés par l’ami Khadfi voguent toujours en haute mer.

Après sa défaite mémorable de 2012, notre cher ex-prési perdit les pédales et le réseau en même temps. Il accusa Pape Diop ci-devant secrétaire de Bokk Gis-gis d’avoir sacrifier des albinos. L’opinion publique fut atterrée. Boxeur, tricheur, pour des objectifs précis, il n’hésite point de donner des coups de points au dessous de la ceinture. Il fouille dans les poubelles, patauge dans les caniveaux et vole au ras des pacquerais.

Cette fois-ci pardonnons à Wade père de Karim. Le pauvre vieil homme est dans les serres d’une bande de lâches. Qui n’hésiteraient pas à réveiller leur grande mère pour chasser un voleur et se glisser tranquillement dans la chemisette de nuit de leur femme sous les effluves de l’encens. Ces personnes sans relief et à l’argumentaire minable, ne trouvent leur salut qu’à la présence de ce vieux sénile et grabataire. Ils lui font faire et dire ce qu’ils n’oseront jamais dire à plus forte raison assumer. Menteurs, pécheurs, déviants et fornicateurs, méfiez-vous de leurs discours lénifiants et de leurs habillements innocents. Ils sont à l’origine de tous les appels du pied. Hommes sans foi, ni loi, ils ne vénèrent qu’un seul dieu ; Mammon. Ils n’ont que la bave à la bouche, salmigondis comme lexique.

N’est-ce pas Me Amadou Sall, ancien ministre de la justice et avocat fuyard de Karim d’ouvrir la voie à Wade en tenant ces propos indignes ? Je le cite « que Macky Sall mange Karim s’il le veut, qu’il boit Karim s’il le veut » Wade sénile à la place de Karim, il a vu des bébés !

N’est-ce pas le FPDR, qui dans un communiqué qualifiait d’illégitime le régime démocratiquement élu de Macky ? Et dans leurs rêves ou leurs cauchemars décrétait sa perte de majorité que lui a confiée le peuple souverain. Ils réhabiliteraient Karim et le père esclavagiste trônerait à la tête du sénat ou d’un certain conseil des sages créé à cet effet. Wade sénile ne pouvait que s’engouffrait dans la brèche que lui a ouvert ses tarés politiques.

C’est vrai après ces propos mensongers, après les condamnations unanimes de l’opinion nationale et internationale, la panique s’est emparée de la case libérale. Des pyromanes et sapeurs pompiers sont vite partis en mission. La case de Birama brûle ! Les plates excuses de Babacar Gaye porte parole du PDS en est un exemple délirant..Dakh sa guinar wax sa soxla.

Monsieur Gaye comprend Wade, parce qu’il a été trahi, Sali et trainé dans la boue. Qui a trahi Wade ? Macky qu’il a humilié et jeté en pâture ? Le peuple souverain qui a déjoué son plan machiavélique de dévolution monarchique du pouvoir et l’a renvoyé à ses chères études politiques, lui, le plus diplômé du Caire au Cap ? Oui ! Nos libéraux ont poussé l’ignominie jusqu’à mettre dans la bouche d’individus vils : Maam baal niou denio dioum…Oui le peuple devrait s’excuser, après avoir vécu douze ans d’une gouvernance ignominieuse d’avoir élu un autre fils de ce pays.

Il comprend Me Wade « leur divinité » car le pouvoir est resté sourd à ses appels au dialogue politique, à ses appels du pied surement il voulait dire, au « Bara yego » pour la libération de son fils, cleptomane devant l’éternel pris la main dans le sac, que dis-je dans le coffre. Il appartiendrait aujourd’hui à Wade et au Pds moribond, soutenu par des sigles d’imposer le calendrier politique ! Y’a quoi ?

Après Babacar, c’est le dernier premier ministre, Souleymane Ndéné N’diaye l’ami intime de Me Elhadji Diouf de monter au créneau. Après ses plates excuses, Me N’diaye nous apprend que ce n’est pas Wade qui a commencé les injures. Qu’on me dise si une seule fois, le président de la république a prononcé des mots déplacés à l’endroit de Me Wade ? Wade n’a aucune circonstance atténuante. Il y’a un discours qui n’a pas sa place dans une république. Tout simplement.

J’ai envie de dire, qu’on s’en torche des origines de telle ou telle personnalité, nous respectons la volonté du peuple souverain. Notre pays est une république démocratique et laïque. Nous naissons tous libres et égaux en droits et en devoirs.

Depuis leur départ du pouvoir les libéraux et souteneurs corrompus, vivent dans un déni de la réalité. Le communiqué sanctionnant la réunion hebdomadaire du FPDR est un joyau du genre, un texte truffé de mensonges et de contre-vérités. Où la malhonnêteté intellectuelle se le dispute avec la couardise politique. Ah ! J’y ai décelé la phraséologie de la gauche caviar ! Qui panique ?

Votre « divinité » est nue, il est descendu sur terre ! Seul Dieu Soubahaana Wa taala, jul archil majud, fa aliin lima yurid est Constant ! Il a écrit que Macky est président.
Je suis Macky.

Ousmane N’diadé
Responsable politique Afp/Ziguinchor








Hebergeur d'image