leral.net | S'informer en temps réel

La couleur bleue et le maïs choisis par les démocrates réformateurs : Fada provoque le Pds

Les démocrates réformateurs (Ldr/Yeesal) est le nouveau parti politique qui vient s’ajouter à la longue liste des formations politiques au Sénégal. Son président Modou Diagne Fada et ses camarades ont choisi le bleu foncé et le jaune comme couleur, l’emblème, une calebasse remplie de maïs en abondance. Le lancement a eu lieu à la Place du souvenir.


Rédigé par leral.net le Lundi 9 Mai 2016 à 10:01 | | 2 commentaire(s)|

La couleur bleue et le maïs choisis par les démocrates réformateurs : Fada provoque le Pds
Le nom de Modou Diagne Fada associé au Parti démocratique sénégalais est à conjuguer au passé. Son long compagnonnage avec le parti d’Abdoulaye Wade a été définitivement enterré, selon Le Quotidien, à la Place du souvenir samedi. Après le divorce consommé, la création du parti « Les démocrates réformateurs (Ldr/Yeesal) a été proclamée. Par cet acte, les frondeurs du Pds rallongent la longue liste des partis politiques enregistrés dans les fichiers du ministère de l’Intérieur. Le réformateur en chef et ses frères, en choisissant le bleu foncé et le jaune comme couleur, l’emblème : une calebasse remplie de maïs en abondance pour leur parti, ne font-ils pas dans la provocation ?

L’ancien ministre de la Santé sous le magistère de Wade apporte la réponse dans le journal : « Le bleu foncé est différent du bleu du Parti démocratique sénégalais et la couleur bleu n’appartient à personne ». Sur la ressemblance entre le symbole de son nouveau parti et celui de son ex-mentor, il déclare : « On ne peut pas dire qu’une calebasse, même si elle est remplie en abondance de maïs, est proche d’un épi de mais, je crois que ça n’a rien à avoir. Mais le Président Wade a choisi le maïs, c’est quand même notre maître en politique. Laissez nous aussi choisir le maïs. Nous n’avons pas tiré le mot « démocrates » du Parti démocratique sénégalais, c’est un mot qui existe dans le vocabulaire français ».

Le combat des réformateurs dépasse aujourd’hui les frontières de la bataille menée au sein de leur ancien parti. Le président des Ldr souligne : « Nous voulons réformer la manière de faire la politique dans ce pays, la démocratie interne dans les partis politiques, la façon de gouverner, la façon de s’opposer, demain à la tête du pays, réformer les institutions ». Fada et Cie se définissent comme un parti d’opposition d’obédience libérale, panafricaniste et garantissent un bureau politique paritaire.






Hebergeur d'image