leral.net | S'informer en temps réel

La diaspora face au plan du Sénégal Émergent (PSE) - Par Abdoul Moutalib Hane


Rédigé par leral.net le Samedi 22 Novembre 2014 à 08:30 | | 2 commentaire(s)|

La diaspora face au plan du Sénégal Émergent (PSE) - Par Abdoul Moutalib Hane
À mon humble avis la diaspora doit s'organiser pour être au coeur de ce plan .
Le plan pour un Sénégal émergent figure en bonne place dans le projet de société qu'avait signé APR avec le peuple sénégalais et je vous en livre un extrait:
L’APR refuse l'inacceptable et l'injustifiable. Car il est possible de réconcilier le Sénégal avec lui-même, de lier son passé glorieux à un avenir radieux. L'APR dit oui. Oui il et possible, ensemble, de réfléchir, de concevoir, de réaliser un nouveau projet sociétal susceptible enfin de placer le Sénégal sur l’orbite de l’émergence et de la croissance durable. Nous pouvons mettre le Sénégal sur les rampes du développement économique et social, dans l'intérêt exclusif des citoyens. Avec les diverses et avérées compétences de nos compatriotes, notre foi profonde en l’avenir, notre forte conviction et notre engagement sans failles, il est encore possible de faire du Sénégal un pays où il fait bon vivre.

Dans ce sens, notre Parti invite instamment nos compatriotes, hommes et femmes, jeunes, personnes âgées et adultes, résident au Sénégal ou hors des frontières, à s’approprier ce nouveau projet de société. Ce projet est ambitieux parce que fondé sur les aspirations légitimes de nos braves populations. Il est réaliste parce qu’il repose sur les réelles potentialités naturelles et humaines de notre pays.

Il est possible de relever ensemble les défis de la pauvreté, de la maladie et de l'ignorance et de la péjoration de l’environnement. Il est possible avec l’APR d'amorcer les ruptures et les réformes nécessaires, pour aller résolument vers la construction concertée et partagée d'un pays réellement libre, intensément uni, profondément démocratique, prospère, juste et généreux avec tous et chacun(fin de citation).

Le plan Sénégal émergent est révolutionnaire et ambitieux . Il suit toujours sa trajectoire . Certains même diraient que c'est un raccourci du yonnu yookuté pour un sénégal emergent . Donc c'est une accélération de la cadence par le président Macky Sall .C'est dans cette dynamique que la banque atlantique avait mobilisé 250 milliards.
Cette levée de fonds entre dans le cadre du « grand » Programme de développement économique et social communément appelé Plan Sénégal émergent (Pse). C’est ainsi que plusieurs projets ont été identifiés, chiffrés et datés. Leur mise en œuvre couvre la période 2014-2018 où une croissance de 7 % en moyenne est attendue par le Sénégal. Pour le ministre de l’Economie et des Finances, qui avait salué les rapports avec le groupe bancaire marocain, cette levée de fonds s’était faite dans les meilleures conditions possibles.

En outre le Sénégal avait pris part à une réunion avec le club de Paris pour une prévision budgétaire de 5000 milliards de dollars . Et qui seront investis dans les secteurs porteurs de développements économiques de notre pays . Un programme qui sera étalé de 2014 à 2034.

Le Sénégal s'était ouvert à un partenariat international et non seulement au pays colonisateur . Ce qui avait valu ce voyage que le président de la république avait effectué en Chine.
Donc le président ne laissera pas seules les puissances occidentales dans le marché chinois. Il y avait effectué un voyage du 19 au 22 février 2014 pour un partenariat économique entre nos deux pays.

Cela bouge partout dans tous les domaines et dans notre diplomatie . On parle de diplomatie économique qui est mis en pratique par le gouvernement du Sénégal . Nous comptons sept bureaux économiques à travers le monde ou plus.
Donc nous devrons nous préparer dés lors aux nouvelles mutations qui ne tarderont pas bientôt à voir le jour. En formant des travailleurs professionnels et en s'appuyant sur les écoles professionnelles en partenariat avec les petites et moyennes entreprises. Les travailleurs en emploi ont tout intérêt dés à présent à développer leurs compétences .En plus de demeurer concurrentiels dans leur domaine,ils donnent la possibilité de rehausser leur situation actuelle et d'être moins vulnérables à l'avenir aux fluctuations du marché de l'emploi.

En investissant dans la formation de sa main-d'oeuvre ,l'entreprise améliore sa productivité et peut accroître la polyvalence de son personnel . Elle pourra aussi s'ajuster plus rapidement à l' évolution de son marché pour demeurer compétitive.
En fin ,dans un contexte de rareté de main-d'oeuvre appréhendé , le développement des compétences des travailleurs en emploi est un jeu important pour que nous relevions les défis économiques et ceux du marché du travail au cours des prochaines années. Nous de la diaspora devrons nous réajuster des nouvelles contextes économiques dans un Sénégal émergent . Les grands pays occidentaux partenaires du Sénégal comme le Canada ont appuyé le plan à des milliards de dollars .Donc pour paraphraser notre compatriote Moussa Bala Fofana (Montréal): La diaspora devrait créer une structure stratégique dotée d'un dispositif organisationnel qui matérialiserait la vision politique d'une immigration comme pilier de croissance et d'émergence...
Tous les citoyens sont concernés car comme dit le président Macky Sall : Le nom du Sénégal engage le Sénégal.

Abdoul Moutalib Hane
Montréal Canada






Hebergeur d'image