La diaspora sénégalaise tourne le dos à Macky Sall ( MAMADOU DEME )

Rédigé le Mercredi 2 Janvier 2013 à 04:15 | Lu 2147 fois | 18 commentaire(s)

Pour des promesses électorales non tenues, du népotisme, de la promotion des incompétents. La diaspora sénégalaise ( 15éme région du candidat Macky Sall ) est en deuil de son identité perdue. Agissons vite avant que le navire coule !



La diaspora sénégalaise tourne le dos à Macky Sall ( MAMADOU DEME )
« Je ferai de la diaspora la quinzième région du Sénégal» Ainsi s'engageait alors Macky Sall, candidat à la présidence de la république du Sénégal. Cette promesse retient toute l'attention des réseaux de la diaspora parce qu'elle est porteuse d'espérance pour ceux qui sont contraint d'émigrer. Mais aussi parce qu' elle était synonyme de reconnaissances pour des visibilités d'acteurs qui seront dorénavant en capacité de mieux asseoir les interfaces et les inter-médiations économiques et sociales qu'ils n'ont jamais cessé d'être à partir de là où ils vivent
Cette visibilité voulue ,recherchée et revendiquée est remise aux oubliettes des promesses politiques et aux calendes grecques de l'action gouvernementale par l'absence d'un projet politique à court et moyen termes, à moins qu'elle ne correspondit réellement à l'option suivie par Macky sall; notamment sa représentation de la diaspora et sa conception politique de celle-ci ,et que sa seule vision de la diaspora ,s'arrête au niveau du pré-carré des militants de son parti, qui ne sont pas et ne peuvent pas être l'essentiel
En l'état, l'engagement non tenu de la quinzième région est remplacé par le bal de la promotion des nuls, la valorisation des incompétences et des ressources humaines disqualifiées dont le seul mérite est d'appartenir à l' APR .
Des nominations de copinage parce que l'on est ami de longue date et très proche de la première dame, à un poste stratégique pour la diaspora sans se soucier de la corrélation entre la compétence et la mission dévolue .Et l'échec remarqué dans l'exercice de cette mission première vaut une promotion par un ministère de plein exercice ,et dont l'incompétence ne tardera pas à être connu de tous .
Une nomination à double tête dans un ministère dont Madame la ministre est officielle et dont le mari est ministre officieux parce que madame n'est pas à la hauteur de la tâche qui lui est confiée. Des nominations d'ambassadeurs itinérants mais très immobiles, et statiques avec une inexpérience notoire dans l'exercice de missions diplomatiques de médiation ou d'intercession
.Des nominations de partage de gâteau qui sont le reflet de l'exigible comptable des récipiendaires, compte tenu des sommes faramineuses dépensées pour la victoire du candidat choisi , sans se soucier des compétences requises pour les missions conférées .
Des préférences de représentants parlementaires qui ne peuvent porter aucunement des projets de territoires articulés aux réseaux de la diaspora et qui sont beaucoup plus soucieux des gains de leurs de mandats électifs pour cette courte période de contrat à durée déterminée .Depuis leur élection, ils n'ont eu aucun retour vers la diaspora et n'ont établi aucun lien avec les réseaux qui l'animent y compris leurs camarades de l' APR .L'ex député AMADOU SALL a au moins fait mieux que ça

L'insulte insolite et méprisante ainsi que le peu de considération pour la diaspora ,sont davantage caractérisées par ces nominations bidons et minables dans les services consulaires et diplomatiques, de militants d'un parti qui ne sont mesure de justifier aucune expérience dans l'animation de missions de services publics ni dans le pilotage de politique publique sous aucune forme que ça soit .C es derniers ne sont porteurs d'aucun parcours avéré dans les luttes diverses du mouvement social migrant sénégalais et africain et n'ont aucune connaissance des réseaux qui l'animent. Ceci au détriment d'une expertise plurielle, incontestée et abondante et dont certainement le Président Macky Sall écoutant ses militants, a estimé ne pas avoir besoin pour fonder sa politique en faveur de la diaspora.

La diaspora ne mérite pas une telle légèreté ,un tel mépris, et n'est ni une variable électorale, ni un calcul électoraliste en mensonges politiques et en engagements non tenus
La diaspora n'est pas un petit dénominateur commun à un parti dont certains militants nommés à des postes stratégiques, ne peuvent ni prouver ,ni apporter des curriculums vitae corroborant des missions qui leurs sont confiées .

Et, par peur du ridicule, certains voyant qu'ils ne sont pas capables d'assumer leurs fonctions de consul général, cherchent actuellement à Dakar ,à échanger avec des sièges au conseil économique et social qui sera installé prochainement Alors que de notoriété publique en France par exemple tout le monde était au courant des coups bas et tordus entre militants de L' APR dans les courses aux nominations pour les missions consulaires et diplomatiques .
S'ajoutent à ces incompétences promues, des pressentis ivrognes à des postes consulaires et diplomatiques qui sont beaucoup plus proches de la bouteille que des préoccupations des sénégalais à l'étranger et des charges consulaires

Etait ce çà la quinzième région sénégalaise de la diaspora de Macky Sall?ou autre choses?
Est ce çà la rupture chaudement proclamée par celui qui est entrain de réussir à faire moins que WADE ( au moins lui à réussi le rapprochement des sénégalais et les services consulaires par la création des consulats de proximité) en ce qui concerne les questions relatives à la diaspora ?
Est ce çà la patrie avant le parti slogan affectionné par le Président Macky SALL?
Un vieux Seereer disait naguère à Senghor: l'indépendance ça finit quand? Nous, nous répondons en demandant à Macky sall : la patrie avant le parti c'est quand pour la diaspora?

La création de la quinzième région de la diaspora est un des points de convergences importants qui a conduit le parti KISAL SENEGAAL à s'engager dans une alliance avec le candidat Macky Sall et son parti et à signer un protocole d'accord de gouvernance et de mandat-ure pour symboliser et officialiser cette alliance dans le cadre de la coalition MACKY 2012 et dont KISAL est membre fondateur
Notre parti qui est fondé au départ par des sénégalais de la diaspora ,dénonce vigoureusement cet état de fait et refuse cette approche infondée de ce qui a constitué et constitue pour le SENEGAL et les sénégalais , des sources de survies économiques et sociales et des pôles d'attractivités possibles en créations multiples, en opportunités plurielles et en capacité d'élargissement des réseaux de productions des richesses nationales pour un SENEGAL à développement durable
En conséquence, KISAL se charge de rechercher des réponses au nom de la diaspora à ces questions et à ces manquements et de les mettre à la disposition des réseaux qui l'animent. Pour que dans le temps et dans l'espace, nous soyons ensemble an capacités d'agir et de construire des dynamiques nouvelles de renouvellements.


MAMADOU DEME
Sociologue des migrations et du développement local
Diplômé d'études diplomatiques et stratégiques supérieures
b[




1.Posté par deum le 02/01/2013 04:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais qui est ce zouave qui pretend parler au nom de la dispora? Pourquoi pas parler pour soi meme dans la mesure ou la dispora sait tres bien ce que fait macky, et elle le soutient dans ses actions. Seulement ce clown de Deme n'a aucune idee de ce qu'est la patience: il faut pas exgagerer quand meme! Macky vient tout juste de s'installer, il y a tout juste 9 voire 10 mois, pour un premier mandat de 60 mois!Nous autre de la dispora savons ce que c'est la patience, ne nous cassez pas les tympans avec des idioties pareilles. Votre dessein semble etre connu; soyez honnete, a la limite coherent et lucide. Ne prenez pas les senegalais de l'exterieur pour des gougnafiers.Nous savons bien que diable cuisiner un bon plat prend du temps.

2.Posté par NOUVEAU SITE TRES ENRICHISSANT le 02/01/2013 05:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QUI DÉTIENT L’INFORMATION DÉTIENT LE POUVOIR

TÉLÉCHARGER LA REVUE QUOTIDIENNE DE LA PRESSE INTERNATIONALE POUR DEVENIR UN EXPERT REDOUTABLE SUR :

www.senegal60.com

FAITES PASSER LE MESSAGE A VOS AMIS

3.Posté par FocusActu le 02/01/2013 08:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous! Votre nouveau site d'information est désormais en ligne: focusactu.com. Bienvenue à tous!

4.Posté par diop le 02/01/2013 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c faux ce que tu dis.pourkoi ne pas parler au premier personne du singulier.les senegalais sont assez intelligents pour croire a des personnes comme toi,qui sont a la recherche de legitimite,si tu veux avoir un nom cherche d'autres voies.merci

5.Posté par Salam le 02/01/2013 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous voulons en tout cas le retour de la RTS DIASPORA en amérique du nord. Cela fait 8 mois qu'on regarde uniquement la chaine malienne alors qu'on veut la RTS.

6.Posté par kalidou le 02/01/2013 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour
Je trouve cette contribution très interessante.Très bien analysée en plus si les nominations étaient basées sur des competences on peut comprendre mais cest pire que Wade,Tous les militants de apr dont leurs aventures sont ratées se bousculent sur les postes au senegal c ridicule.
le grand theatre est confié a keysi bousso un analphabete qui ne sait meme pas lire deux syllabes.
Mariam faye est ebtrain de detruire le pays avec ses amis et parents qu'elle va caser partout ?
ou va le senegal c grave ce qui se passe dans le pays et dans le parti.
Personne ne s'occupe de l'apr dans la diaspora tout le monde au senegal.Aliou Ndao Fall avait dit il faut que je sache ce que Macky m'a reservé avant de retourner sur paris quelle honte!!!

7.Posté par mbissane le 02/01/2013 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Deme TOUT tout simplement faire sa propre publicité et se faire remarquer par les tenants du pouvoir. Tu n'as pas besoin de mentionner tes diplomes en écrivant ce article.
Wa salam

8.Posté par Samba Alassane Thiam le 02/01/2013 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allocution du Représentant des Jeunes Républicains de la Diaspora à la cérémonie d'ouverture de la 2ème édition de l'Université Républicaine

Excellence Monsieur le Président de la République,
Président-Fondateur de l’APR,

Excellence Monsieur le Premier Ministre,

Monsieur le Ministre d’Etat,
Directeur des Structures de l'APR

Mesdames, Messieurs les Ministres,

Honorables Députés,

Messieurs les Directeurs Généraux,

Distingués Invités,

Chers Participants à la 2ème édition de l’Université Républicaine,


Il s’ouvre un nouveau cycle politique qui consolide la démocratie, l’ordre républicain et le partage équitable du progrès au Sénégal. Cette ère nouvelle qui préfigure des lendemains qui chantent une douce mélodie généreuse est défini par notre projet républicain et notre programme de gouvernement qui ressuscite l’espoir chez les patriotes.

La jeunesse sénégalaise, appelée hier à penser République, est invitée aujourd’hui à tenir ses engagements. Dans cet objectif crucial, elle a trouvé un vrai partenaire en Son Excellence Monsieur le Président Macky SALL, que nous pratiquons depuis quelques années déjà pour témoigner, en toute sincérité, du pragmatisme de son style de commandement, de son courage et de sa détermination à combattre les excès et à réparer les injustices.

Pour notre Président, et donc pour nous, il est question de combattre les mauvaises pratiques et de servir le Sénégal dans la sobriété, la rigueur, la justice, la droiture et le pragmatisme. A tous ceux qui cherchaient des concepts moteurs du « Yoonu Yokute », en voici quelques uns.

Avant d’aller plus loin, je tenais à féliciter le Président du Comité de Préparation de l’Université Républicaine, Monsieur Biram FAYE, Directeur Général de l’Agence Nationale pour l’Emploi des Jeunes, pour sa démarche consensuelle et efficace. Je tiens aussi, dans la même veine à encourager l’ensemble des jeunesses républicaines à se mettre en ordre de bataille pour une meilleure coordination de notre agenda politique au Sénégal et dans la diaspora.

Excellence, Monsieur le Président de la République,

Vous êtes un leader qui dispose d’une majorité qualifiée de jeunes, établis aux quatre coins du monde, et travaillant sérieusement à étendre et à consolider votre autorité politique et morale.

Nous assumons, avec fierté, notre rôle dans l’ouverture du nouveau cycle politique et vous invitons à dérouler sereinement les réformes institutionnelles décisives qui sont attendues par un peuple sénégalais excédé par des pratiques mafieuses étrangères à votre conception de la bonne gouvernance.

A titre d’exemple, et pour convaincre même les plus sceptiques, il est important de rappeler trois mesures pertinentes que vous avez prises pour tenir votre engagement solennel de restaurer la bonne gouvernance, de maîtriser les dépenses publiques et de sécuriser nos ressources nationales.

Excellence,

Au titre des réformes institutionnelles décisives, vous avez librement décidé de vous appliquer un quinquennat renouvelable une seule fois ;

Pour la réduction des charges de l’Etat, vous avez équitablement arbitré pour la suppression des démembrements inopérants dans le paysage de notre administration ;

Pour garantir une gouvernance sobre et vertueuse, vous avez réactivé la Cour de répression de l’enrichissement illicite et proposé à l’Assemblée Nationale, qui l’a adopté, l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption ;

Aujourd’hui, le code de transparence dans la gestion des finances publiques au sein de l’espace UEMOA est bien considéré au Sénégal. Ce qui autorise un grand Républicain à dire, je le cite : « Senegal is back in business », fin de citation.

Camarades jeunes,

Nous ne pouvons, et ne devons plus, manifester timidement notre engagement politique à servir le Sénégal et avons le devoir de refuser catégoriquement de conserver des hypothèques les plus rétrogrades.

Raison pour laquelle, nous rappelons l’urgence de fabriquer des consensus forts qui garantissent l’écoute et la considération du discours des jeunes appelés à représenter dignement l’Etat, à capitaliser de l’expérience et à assurer fidèlement la continuité.

Il faut dire que la longue marche vers l’épanouissement de la jeunesse appelle :

1. à la restauration des valeurs fondamentales de la société sénégalaise ;
2. à la formation professionnelle ;
3. à l’insertion des jeunes premiers ;
4. et à l’organisation de l’entreprenariat jeune dans un environnement africain des affaires de plus en plus compétitif.

Chers Participants,

Nos engagements sont certes consignés dans le programme présidentiel mais ils définissent globalement l’ambition inachevée de notre leader de développer durablement nos localités. Notre devoir est de l’y accompagner dans le dévouement, la fidélité et la loyauté.

Des ateliers et des plénières sont programmés pour partager avec vous des informations de source et des éléments de langage utiles à la maîtrise du contexte et des urgences de l’heure.

Ensuite, nous irons plus loin avec le lancement attendu des activités de l’école du parti. Ce qui permettra de renforcer les capacités des uns et des autres. Car la formation ne doit point se dissocier de la pratique politique. Il y va de notre crédibilité en tant que mouvement politique fort, ambitieux et structuré.

Chers compatriotes,

Nous aurons réussi notre mission si le peuple sénégalais retient à propos de notre chef de file, les mots de l’auteur Robert LUDLUM, je cite : « Un homme au courage tranquille, qui resta fidèle aux grands principes sans se soucier des clameurs, qui servit son pays et gagna l’admiration de tous ceux qui croient à la liberté dans l’ordre », fin de citation.

Mesdames, Messieurs,

Je vous remercie de votre aimable attention. /-

Par Samba Alassane Thiam
Représentant de la Diaspora
Université Républicaine, édition 2012
Mbodiène, Mbour, Thiès

9.Posté par ba le 02/01/2013 18:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Deme ,ce n'est pas courtois s'il ya des personnes inaptes à ces postes citez leurs noms,et évitez de diaboliser Maky qui a fait un geste important.reduction de l'âge des véhicules.etc,,,
essayez de vous y prendre d'une autre manière c mieux pour nous tous.

10.Posté par GARMI D'OSLO le 02/01/2013 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Peut etre que monsieur veut un poste pour rentrer au bercail, vu sa signature qui resemble à un cv ( bitim reew dafa mitti ..) Qu'il sache que la diaspora regorge d'hommes et de femmes libres qui ont contribuè de facon diverses à bouter le precedent regime dehors. Qu'il sache aussi que nous soutenous Macky sans interet personnel. Ce que nous attendons des autoritès, c'est qu'ils perseverent dans la mise en oeuvres des promesses electorales... sinon 2017 n'est pas loin !

Cordialement MustGrami

11.Posté par KANI ANTILLAIS le 02/01/2013 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Garmi cet homme est bien connu de la diaspora et n'a jamais participé aux différentes manifestations et marches aussi bien qu'au trocadéro , qu' à la bastille , au consulat et à l'embassade du SENEGAL pour bouter wade dehors: il n'a jamais fait parti des personnes qui ont lutté en face des gendarmes et policiers français : cet homme est bien connu de la diaspora : ex danseur et chanteur , il était à l'URD de djibo ka , puis a soutenu wade en 2000 ET 2007 puis a rejoint abdourahim AGNE et aprés crée son parti avec un nom poular "KISAL qui a rassemblé tous les recyclés de DJIBO ka , de samba diouldé THIAM et d'abdourahim agne : maintenant il veut arnaquer macky en insultant et en rabaissant ceux la qui ont suivi macky depuis la création de l'APR et qui ont bataillé dur pour quil soit élu au détriment d'autres candidats comme NIASS et tanor plus expérimentés et plus agés que lui macky : mon cher mamadou déme si vraiment tu avais toutes les compétences , mon dieu tu es bien franco sénégalais : tu aurais bien un poste important d'élu ou de cadre qui te feront oublier de chercher un poste au SENEGAL : de grace laisses macky travailler tranquillement et cesse de traiter les gens d'ivrognes et d'incompétents : la france regorge de sénégalais trés diplomés occupants dans la discrétion des postes stratégiques dans de grands groupes de sociétés ou dans des municipalités .
SANS RANCUNE PRESENTE TOI EN 2017 SI TON PARTI A 50 MILITANTS

12.Posté par SANKARA le 03/01/2013 00:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici encore un guignol nostalgique de l'argent facile de l'ancien régime, et qui oublie que la roue a tourné depuis le 25 mars. Un homme à l'insulte facile et adepte du chantage et des prébendes. Un petit jaloux qui raconte un tissu de mensonges sur d'honnêtes et d'intègres citoyens dont le seul tort est d'être mis en situation par le PR. Que Mamadou Deme, qui n'a même pas le courage d'ajouter à sa signature qu'il est le Président d'un parti anonyme de trois tondus et 2 pelés, comprenne enfin que la rupture c'est aussi, la fin du chantage, des médisances et des prébendes. Rien de scientifique, ni de constructif dans cet article à décharge, du moins, un torchon émaillé de haine avec une seule finalité, "retenez moi, donnez moi une sucette, car ma bouche qui pue le mensonge peut faire mal". Ce ramassis de contre-vérités révèle la véritable face cachée de cet imposteur devant l'éternel, qui prétend parler au nom de la diaspora. Le ridicule ne tue vraiment pas! Au travail, mon cher sociologue des migrations, car ce que vous faites est pire que la transhumance tant décriée. L'honnêteté intellectuelle commande plus de rigueur et de responsabilité, mais comme disait l'autre, "Mentez, mentez, il en restera toujours...."

13.Posté par daguitt le 04/01/2013 05:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr Deme Insulte parce qu il n est pas nomme .
il prone en faite ce qu il critique
de quel droit il parle au nom de la diaspora
il a un parti que je sache KISAL dont personne ne connait .
SVP Mr Deme ferme la et ne parle pas pour La Diapsora.
La Diapsora prepare un congres a Washington en Mars .
www.sendiaspora.org

14.Posté par Samassas le 04/01/2013 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour, Pouvez vous me dire quelle est la fonction actuelle de Monsieur Mamadou DEME en France?

15.Posté par Modou Modou le 06/01/2013 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Décidément, on sent encore les manières des minables des wadistes. Tous ces intervenants qui insultent M. DEME pour ses arguments, certes acerbes, mais défendables, donne l’impression que c’est le fait de partisans de Macky SALL. Dans tous les cas vous grandissez M. DEME, car lui il argumente, et vous vous insultez. C’est minable. Donnez vos points de vue sur le fond de sa pensée et arrêtez vos injures mesquines.

16.Posté par Emile Bakhoul le 07/01/2013 00:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jeunes de l'APR -Jeunes wadistes c'est pareil (6 et 9). Vous utilisez les mêmes méthodes que les défunts jeunes du PDS : l’insolence, l’arrogance et la diffamation. Ce que dit M. DEME est vrai, Macky Sall et son épouse nomment à des postes par clientélisme. Voici un cas qui mérite de retourner à la place de l’Obélisque : La nomination de la fille de Aminata Tall, Mame Fatim Guèye, au poste d’ambassadrice, déléguée permanente auprès de l’UNESCO. Ce n’est pas du clanisme et du népotisme ça ? Wade a fait pareil mais après quelques années de pouvoir. Macky nous remet ça en un si peu de temps au pouvoir. Les vrais sénégalais de la diaspora devraient faire une marche devant l’UNESCO pour exiger la démission de la fille de Aminata TALL au poste au poste d’ambassadrice du Sénégal. Nous en appelons à tous les sénégalais, et notamment à tous les sénégalais de la diaspora d’organiser une marche concertée devant tous les bureaux de l’UNESCO dans le monde pour dénoncer ce favoritisme et exiger le départ de cette Mame Fatim Guèye. Elles n’ont même pas honte : la fille et sa mère Aminata Tall. Du sang a été versé au Sénégal pour mettre fin à la tyrannie de Wade, voilà que Macky Sall et Aminata Tall recommencent déjà à plonger le pays dans une monarchie de profiteurs.
Donc M. Emile Bakhoum et tes amis jeunes de l’APR, Faites attention. Vos noms sont dèjà sur la liste des futurs complices de cette dictature naissante. Cette fois-ci on ne se laissera pas faire. On suit vos traces et on vous tient à l’œil. Ce sera œil pour œil, dent pour dent, de la même manière qu’on a fait déguerpir Wade et ses incapables marionnettes.

17.Posté par Emile Bakhoul le 08/01/2013 05:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réplique à Monsieur Cheikh Sadibou DIALLO, Vous affirmez que M. DEME fait des « allégations fausses et mensongères ». Qu’en est-il de la nomination de la fille de Aminata TALL comme ambassadrice du Sénégal à l’UNESCO ? Est-ce un mensonge ? NON, c’est un fait. Vous et les jeunes de l’APR allez certainement nous répéter la même chanson que les wadistes nous rebattaient pour justifier la nomination de Karim Wade à un super-portefeuille ministériel : du genre cette Mame Fatim Guèye est une sénégalaise comme tout le monde. Si tel est le cas pourquoi la nommer elle et pas d’autres sénégalais plus expérimentés et dont le profil répond plus à ce poste ? La réponse est simple : Aminata Tall, avec la bénédiction de Macky Sall, a voulu placer sa fille bien aimée à un poste de prestige. C’est révoltant pour nous sénégalais qui avons dégagé le malfaiteur Wade et ses acolytes à cause, exactement, de ces abus de pouvoir. Vous n’êtes au pouvoir que depuis quelques mois et vous vous placez sur le même chemin clientéliste que le PDS. Nous ne voulons pas de ça. Si vous êtes conseiller spécial de Macky Sall, faites lui le conseil spécial de retirer cette fille de Aminata Tall au poste doré qu’il l’a offert pour faire plaisir à sa mère, Aminata Tall. On ne veut pas d’elle à l’UNESCO. On ne veut de ce favoritisme arrogant. Nous n’avons plus peur des intimidations, nous avons donné de notre sang pour faire revenir la démocratie au Sénégal et faire tomber ceux qui veulent faire de notre pays une république bananière ou une ploutocratie autoritaire. Respectez le peuple sénégalais. A défaut vous aurez très prochainement votre « M23 » et votre « révolte de l’Obélisque de Colobane ». LA NOMINATION DE LA FILLE DE AMINATA TALL A L’UNESCO EST UNE INSULTE POUR NOUS QUI AVONS RISQUÉ NOS VIES CONTRE L’AUTOCRATIE DU CLAN WADE. Alors si vous la laissez à ce poste nous nous organiserons pour la faire partir, et faire partir Macky Sall dès les prochaines élections locales. A bon entendeur !
(l’acte 1 de note combat contre le favoritisme qui a porté la fille de Aminata Tall à l’UNESCO sera la dénonciation de ce forfait par courrier auprès de toutes les représentations de l’UNESCO, auprès de l’ONU et de toutes les organisations internationales œuvrant contre le népotisme et l’autocratie en Afrique, suivi de marches et sit-in devant les bureaux de l’UNESCO).

18.Posté par sow le 16/01/2013 21:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A QUAND LA RUPTURE ?

L'élection du président Macky Sall à la magistrature suprême le soir du 25 mars 2012 à suscité beaucoup d'espoir auprès des sénégalais de manière générale et ceux de la diaspora en particulier. En plus d’être plébisciter, ce fut une sanction que les électeurs on donner à l’ancien régime. Dès lors il s’est agit de proclamer la rupture totale d’avec les anciennes pratiques du régime libéral. A la surprise quasi général, la rupture tant prôner par le nouveau locataire de l'avenue Léopold sédar Senghor tarde à se concrétisé après dix mois passé à la tête de l'état. Le constat qui s’offre à l’observateur de la politique sénégalaise depuis Mars 2012 est que cette rupture a été toujours mise à rude épreuve par l’entourage présidentiel qui s’est érigé en forteresse et a fini par bétonner l’accès du Président aux VRAIES INFORMATIONS. Par ailleurs, le copinage et la parenté restent les seuls critères pour les choix aux nominations aux postes de responsabilité politique. A ce titre certains proches font la pluie et le beau temps au détriment du travail bien fait et de la culte du résultat. Le dernier en date qui aurait retenu l’attention des Sénégalais de France et qui a causé pas mal de frustrations est la nomination du vice consul de bordeaux Melle DIA Pistonner par l'argentier du président H. DIA du même nom au détriment des sénégalais de bordeaux et de la Gironde qui se sont battus pour que le consulat de bordeaux reste et demeure. Au-delà même des responsables de son parti APR qui n'ont ménagé aucun effort pour la victoire de leur leader à bordeaux . Certes toute nomination est discrétionnaire et reste une prérogative constitutionnelle du président de la république. Mais il y'a la forme et la manière. Nommée une fille sans diplôme, qui connait pas la ville de bordeaux dont le seul atout est d'être proche d'un ami du président sent le népotisme. Et à ce titre c’est un coup rude qui est donné à la diplomatie sénégalaise qui fut toujours parmi les plus magnifiée en Afrique et dans le monde par la qualité des hommes qui l’ont toujours incarnée. Le consulat dans son organigramme se veut une représentation de l’Administration et doit répondre aux attentes des ressortissants et compatriotes sénégalais à l’étranger. C’est dans ce sens nous exigeons que le personnel consulaire soit au cœur des réalités des Sénégalais de Bordeaux et avoir une connaissance assidue des règles de gestion administratives et diplomatique. Autant de critère que la nouvelle adjointe ne remplit pas au point de choquer plus d’un et de créer une véritable interrogation.

Ismaila Sow
Collectif des Sénégalais de Gironde
sowismaila5@gmail.com



Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site



TELEVISIONS & RADIO SENEGAL