leral.net | S'informer en temps réel

La diplomatie sénégalaise en marche !


Rédigé par leral.net le Vendredi 16 Octobre 2015 à 09:57 | | 30 commentaire(s)|

Après 1968-1969 et 1988-1989, la diplomatie sénégalaise, par sa vigueur, son élégance et sa crédibilité vient de se distinguer dignement dans le plus haut lieu l'hémicycle de la diplomatie internationale; en qualité de membre non permanent au Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Une troisième élection qui donne matière à créditer le pilotage de notre diplomatie d'une performance progressive et énergétique imputable à son leadership dans notre sous-région.

L'exemplarité de S.E.M. Macky SALL en Afrique dans la conduite du règlement des situations crisogénes par la voie diplomatique a étoffé et revigoré la raison d'être de grandes organisations comme la CEDEAO, l'UA.

Les récentes médiations de M. Macky SALL, en qualité de président en exercice de la CEDEAO, au Burkina Fasso à suscité un fort lien d'attache salué par la majorité des populations africaines.

La vigueur de la diplomatie sénégalaise s'attire également une adhésion à l'échelle internationale à travers l'organisation de la Conférence Islamique (O.C.I.) et l'organisation Internationale de la Francophonie (O.I.F.)

L'ensemble des pays membres de ces dites organisations ont renouvelé symboliquement leur confiance en notre diplomatie ce jeudi 15 octobre 2015.

Un grand honneur qui annonce de grands défis quand on c'est que la compétitivité de la diplomatie sénégalaise au Conseil de Sécurité est assujettie non seulement au soutien inconditionnel de tous les États africains mais aussi à la capacité des représentants diplomatiques sénégalais à inscrire leurs voix dans la construction d'un schéma géostratégique et géopolitique dans l'intérêt de la cause africaine.

C'est dire que cette réélection du Sénégal au temple des enjeux mondiaux doit être considérée par nos représentants diplomatiques comme une mise à l'épreuve des équations africaines dans cette course stratégique vers la construction d'une dynamique multipolaire.

Point de doute sur la bonne conscience de la diplomatie de notre cher pays le Sénégal.

Toutefois il convient d'affûter davantage ses acquis. Car l'exercice diplomatique est une sentence en sursis.

Bon vent à la diplomatie sénégalaise !

Papa Waly Diouf
Secrétaire chargé de la Communication Veille et Ripostes
Section APR/BORDEAUX






Hebergeur d'image