leral.net | S'informer en temps réel

La direction générale donne sa version des faits

NETTALI- Traînée devant les tribunaux par 20 journalistes et techniciens licenciés, la direction générale de Canal Info News brise le silence. A travers une mise au point diffusée en boucle sur la chaîne, Vieux Aidara donne sa version des faits l’opposant à ses ex-employés.


Rédigé par leral.net le Samedi 22 Novembre 2008 à 00:48 | | 0 commentaire(s)|

La direction générale donne sa version des faits
A en croire le directeur général « des personnes mal intentionnées se livrent depuis une vingtaine de jours à une campagne de calomnies de diffamations, d’insultes et de propos mensongers à l’endroit du directeur général de Canal Info News. Cette campagne relayée par une bonne partie de la presse sénégalaise, dont certains n’ont pas pris le soin de se rapprocher de la direction, vise essentiellement à exercer une pression sur le directeur général. »

Selon la mise au point « le tort du directeur général « hors la lois » est de ne pas céder au chantage à l’emploi exercé par une bande individus ayant fait toute leur formation pratique au sein de la chaîne et se disant « licenciés ».

Revenant sur les griefs soulevés contre lui, Vieux Aïdara indique : « ces étudiants sont venus en juin 2007 solliciter un stage. A l’issue de leur stage, un contrat de prestataire de service d’une durée d’un an débutant le 1er novembre 2007 leur a été proposé. Signés par tous ces contrats ont été dénoncés, quelques mois plus tard, auprès de l’inspection du travail, après regroupement en syndicat pour demander qu’ils soient transformés en contrats de travail. »

Sur le manque de dialogue, la mise au point précise que « le directeur général a fermement refusé de négocier avec des personnes qui ont accepté de signer des contrats. A l’’échéance de ces contrats, la direction a décidé comme elle a en le doit de ne pas renouveler les contrats. C’est avec surprise que la direction générale a vu le déclenchement depuis une vingtaine de jour d’une campagne de dénigrement. Le plus cocasse dans cette histoire étant des stagiaires qui demandent des indemnités de stage. »

Pour finir « la direction générale réaffirme avec force qu’elle ne cédera ni au chantage, ni au lynchage médiatique et a confiance en la justice sénégalaise. »






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image