Leral.net | S'informer en temps réel

La doctrine Roi Mohammed VI de Politique Etrangère marocaine.

Rédigé par Pape Doudou le 31 Août 2013 à 17:05 | Lu 2197 fois

Dans un message adressé à la 1ère réunion des Ambassadeurs de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, tenue à Rabat du 30 août au 1er septembre 2013, le Souverain marocain a fixé les priorités de l’action de la diplomatie marocaine.


La doctrine Roi Mohammed VI de Politique Etrangère marocaine.
Des priorités qui ont pour finalité de renforcer la performance et de consolider la position du Royaume du Maroc sur l’échiquier international.

Nul n’est sans savoir que le Maroc, Nation séculaire, possède de solides traditions diplomatiques, qui remontent à des lustres et qui obéissent à des déterminants bien définis et à des normes établies.

Aussi, l’expérience et le savoir-faire que la diplomatie marocaine a accumulés permettent au Maroc de renforcer ses capacités d’adaptation et d’innovation, tout en demeurant fidèle à son authenticité.

C’est pourquoi, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a annoncé Sa ferme volonté de hisser la diplomatie marocaine au rang d’une diplomatie dynamique et anticipative ayant des objectifs précis et une compréhension pointue de son environnement, et adoptant une approche novatrice dans son travail.

C’est ainsi que le Souverain marocain a énoncé les éléments qui forment la trame de ce que l'on pourrait appeler «Doctrine Roi Mohammed VI» en matière de Politique Etrangère et qui se déclinent comme suit :

1/ assurer une mobilisation continue pour la défense de l’intégrité territoriale du Maroc,

2/ déjouer les manœuvres des adversaires de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Maroc

Dans ce cadre, le Roi du Maroc a souligné l’impératif de déjouer, avec toute la fermeté requise, les manœuvres et les tentatives désespérées, fondées sur la calomnie et la mystification, entreprises par les adversaires de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale marocaine.

3/ renforcer l’action visant à assurer la promotion du Label Maroc qui tire sa force et sa richesse des réformes profondes initiées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Faire connaître efficacement, dans ce cadre, les grands chantiers de développement conduits par le Souverain dans tous les domaines, notamment en faveur du développement humain, du tourisme, du développement durable et des énergies renouvelables, outre le capital historique du Maroc, pays d’ouverture et de tolérance, et espace de coexistence et d’interaction entre les cultures et les civilisations,

4/ donner la priorité à une diplomatie économique audacieuse, capable de mobiliser les énergies pour développer les partenariats et attirer les investissements et faire connaître les atouts économiques que recèle le Maroc, surtout dans les créneaux productifs prometteurs,

5/ accorder l’appui et l’encouragement nécessaires à la diplomatie culturelle et faire connaître le patrimoine civilisationnel et culturel du Maroc,

6/ concrétiser l’attachement du Maroc à la construction de l’Union Maghrébine, en tant que choix stratégique énoncé dans la Constitution et œuvrer pour l’émergence d’un nouvel ordre maghrébin transcendant toutes les sources de désaccord,

7/ renforcer les relations du Royaume du Maroc avec tous les autres Etats maghrébins frères,

8/ consolider nos liens avec les pays subsahariens en les plaçant au cœur de l’agenda diplomatique marocain,

9/ développer nos relations bilatérales avec les pays subsahariens, par une contribution efficace aux actions de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens, CEN-SAD, et renforcer nos relations avec les organisations sous régionales africaines, en particulier les organisations d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale,

10/ continuer à jouer le rôle du Royaume du Maroc dans la mise en place des fondements d’un ordre arabe solidaire et intégré,

11/ réitérer l’engagement du Royaume du Maroc à soutenir les causes arabes et islamiques, avec à leur tête, la cause du peuple palestinien,

12/ développer les relations privilégiées avec les Etats du Conseil de Coopération du Golfe,

13/ redoubler d’efforts pour diversifier et consolider les relations du Maroc avec l’Union européenne et l’ensemble de ses Etats membres, et ce, par la mise en œuvre du Statut avancé dont le Maroc bénéficie depuis 2008,

14/ poursuivre l’action visant à renforcer les relations du Royaume du Maroc avec les pays frères et amis qu’il compte dans les autres continents et espaces géographiques, dans le cadre d’une politique volontariste de diversification et d’élargissement de notre coopération internationale,

15/ consolider le partenariat stratégique unissant le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique, à la faveur des liens d’amitié historique et de coopération fructueuse entre les deux pays,

16/ consolider les relations avec d’autres pays en développement, avec lesquels le Maroc a réussi à ouvrir de nouvelles perspectives, à l’instar des pays de la zone des Caraïbes et d’Océanie.

17/ développer des diplomaties parlementaire, civile et locale agissantes et redoubler d’efforts en s’ouvrant davantage à ces nouveaux acteurs présents sur la scène extérieure et en encourageant ces derniers à se mettre en rapport avec leurs homologues au Maroc.

18/ concrétiser la Haute Sollicitude Royale constante visant la protection des intérêts de la Communauté Marocaine à l’Etranger, la défense de ses acquis sociaux et juridiques et l’amélioration de la qualité des services qui lui sont offerts.

Cette nouvelle Doctrine de Politique Etrangère marocaine entérine donc une vision diplomatique intégrée et cohérente qui affirme et consacre l’identité civilisationnelle séculaire du Maroc.

Une vision qui permet d’exploiter à bon escient la position géostratégique privilégiée du Maroc, d’être en phase avec ses constantes immuables et de s’adapter avec efficacité et professionnalisme à un environnement international complexe, vivant au rythme de changements et d’évènements aussi rapides que variés.

En conclusion, grâce à la clairvoyance, au réalisme et au courage de son Souverain, le Royaume du Maroc se voit doter d’une nouvelle Doctrine de Politique Etrangère, que l’on peut d’ores et déjà appeler «Doctrine Roi Mohammed VI», qui consolidera tout son rayonnement diplomatique au plan international.

Farid Mnebhi.




1.Posté par Laye Laye le 01/09/2013 03:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Seydina Limamou Laye (PSL) moy
Rassoulahi ...

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Plus de Télé
< >