Leral.net | S'informer en temps réel



La famille Middleton épinglée par les autorités olympiques

le 21 Juillet 2012 à 08:35 | Lu 674 fois

Les beaux-parents du prince William ont été rappelés à l'ordre pour non-respect du droit à l'image des Jeux de Londres. En cause, leur site Internet de vente en ligne d'articles de fête, Party Pieces.


La famille Middleton épinglée par les autorités olympiques
De notre correspondant à Londres

Les parents de Kate, duchesse de Cambridge, se sont fait épingler par les autorités olympiques pour avoir utilisé des symboles des JO. Michael et Carole Middleton ont bâti leur fortune grâce à un site Internet, Party Pieces, qui vend des articles pour les fêtes en tous genres.

Dans la rubrique «Célébrer les Jeux», celui-ci commercialise notamment un jeu de lancer d'anneaux aux couleurs olympiques. Or l'utilisation du terme «olympique» et des symboles qui y sont attachés est très strictement encadrée et réservée aux sponsors qui payent des millions pour ce privilège. Les beaux-parents du second prétendant au trône d'Angleterre devraient donc être contraints de supprimer de leur site l'image d'une torche olympique recouverte d'un drapeau britannique et celle d'un athlète lançant un javelot.

Application scrupuleuse des droits
En revanche, la belle-sœur de Kate, Pippa Middleton, aurait été autorisée par les avocats du comité d'organisation des JO (LOCOG) à poursuivre son blog Party Times, qui inclut un post intitulé Celebrate The Games & Support the GB Team! «Il n'y a pas d'infraction. Nous allons leur demander quelques changements mineurs», a commenté un responsable du LOCOG.

Dans le cadre de la procédure habituelle, les infractions font l'objet d'un rappel écrit, mais des poursuites en justice peuvent être intentées. Les contrevenants sont passibles de 20.000 livres (25.000 euros) d'amende. Un fleuriste a reçu une injonction pour retirer de sa vitrine des anneaux et une torche en papier crépon et un boucher du Dorset s'est fait tirer l'oreille pour des anneaux en saucisses évoquant le logo olympique.

Les autorités olympiques sont très sourcilleuses sur l'utilisation de leurs attributs officiels. Les termes «gold», «games», «2012», «London» et «summer» sont protégés par des lois sur la protection intellectuelle dans le cadre de la loi Olympique de 2006. Des voix se sont élevées pour protester contre l'application scrupuleuse de ces droits par le LOCOG et le Comité international olympique dans le cadre des Jeux d'été de Londres 2012.



Par Florentin Collomp