leral.net | S'informer en temps réel

La famille de Mamadou Diop accuse : « C’est un montage pour piéger Thiam »

LERAL.NET - Pape Amadou Niang porte la parole de la famille de Mamadou Diop alias Thiam Téranga qui est accusé de viol par une amie de la danseuse Ndèye Guèye. Dans un entretien avec le quotidien l’Observateur lu par Leral.net, Pape Amadou Niang démonte les arguments d’Awa Mbaye dont les accointances avec son cousin a valu à ce dernier un séjour carcéral en attendant le délibéré qui est fixé au 30 aout prochain.


Rédigé par leral.net le Vendredi 26 Août 2011 à 13:48 | | 0 commentaire(s)|

La conviction de Pape Amadou Niang est faite dans cette affaire. Pour lui, la fille Awa Mbaye a été manipulée. En tout cas, c’est elle-même qui leur aurait confié qu’elle a été influencée dans sa démarche qui a consisté à faire écrouer un des leurs, en l’occurrence Thiam Téranga. Ce, devant un certain Serigne Cheikhouna Mbacké, marabout de la famille du prévenu. « Versant de chaudes larmes, elle a avoué avoir été entrainée dans cette histoire. Pour protéger celle qui l’avait entrainé dans cette histoire, elle n’a pas voulu que son nom soit cité lors du procès », dira le cousin de l’accusé. A l’en croire, quand Awa Mbaye soutient devant le juge qu’elle ne demande à Thiam Téranga le moindre centime, elle raconte des balivernes puisque lors de la médiation entreprise par le marabout, la partie civile leur a fixé une somme (400 000 francs) pour que l’affaire soit oubliée. Amadou Niang est convaincu que son cousin est victime de la cabale d’un gang de filles véreuses qui n’en ont que pour son argent. « C’est un montage pour piéger Thiam », convainc-t-il avant de faire une révélation : « le jour de la soirée, sur le chemin du retour, deux malfrats ont essayé de l’agresser à bord de son scooter, mais ça n’a pas marché. C’est par la suite qu’elles ont mis sur pied le plan B ».






Hebergeur d'image