Leral.net | S'informer en temps réel

La femme du cuistot accouche au bar

Rédigé le Mercredi 28 Novembre 2012 à 19:50 | Lu 1497 fois

Tout est allé très vite, mardi. Typhaine, l’épouse du cuisinier, a perdu les eaux au zinc du café la Terrasse, place des Fêtes (XIXe). C’est la fille du pharmacien qui amis le bébé au monde.


La femme du cuistot accouche au bar
« La limonade à vie! » Le visage traversé d’un large sourire, Hakim ajoute : « Elle aura même son couvert en salle, en terrasse! Quand même, c’est pas tous les jours qu’on accouche un bébé dans son bar. »

Hier, en plein après-midi, une femme a mis au monde une petite fille au café la Terrasse, place des Fêtes (XIXe). Autour de la maman et du nouveau-né s’est improvisée une fine équipe obstétrique : Hakim, le patron du bar, Aziz, son associé, Max, le pharmacien, et Emmanuelle, la fille du pharmacien.

« C’est Typhaine, la femme de notre cuistot », explique Hakim, encore « émotionné » derrière sa tireuse à bière. Enceinte de neuf mois, la jeune femme était venue pour une petite visite à son mari. « Je sens des contractions », a-t-elle lancé à la cantonade. Accoudée au zinc, elle a perdu les eaux. Hakim a alors couru à la pharmacie à côté.

« Il est arrivé en criant Urgence, urgence, rigole Max Journo, le pharmacien, une figure du quartier, encore tout excité. Tu permets que je termine mon client? lui ai-je dit! » « T’as pas le temps! On accouche dans mon bar! » lui a alors lancé le cafetier. « En fait, c’est ma fille Emmanuelle qui a mis au monde le bébé », insiste fièrement le pharmacien. « J’avais jamais fait ça! sourit humblement la jeune femme, âgée de 33 ans. Je suis pharmacienne, pas gynéco. On s’est débrouillés! »

Le bar de la place des Fêtes (c’était couscous aujourd’hui) a été transformé en hôpital de campagne. « On a tout de suite allongé Typhaine sur le matelas d’une des banquettes de la salle. On a fermé le bar et fait sortir une dizaine de clients. On a tiré les rideaux. On a mis le chauffage. Je suis allé chercher des gants en latex en cuisine », raconte Hakim.


Source:LeParisien.fr